18 juillet 2024
spot_img
AccueilSportEuro 2024 : l'Espagne écrase la Croatie

Euro 2024 : l’Espagne écrase la Croatie

L’Espagne a envoyé un message fort pour son entrée dans l’Euro 2024 contre la Croatie. Grâce à une première période étincelante de Fabian Ruiz et le très jeune Lamine Yamal déjà décisif, la Roja s’est imposée 3-0 dans le premier match du « groupe de la mort ».

Moqué, voire conspué par les supporters du PSG après une fin de saison délicate, marqué par une performance très décevante contre Dortmund en demi-finale de la Ligue des champions, Fabian Ruiz est entré dans son Euro comme s’il sortait d’une immense saison. Pour le premier match de l’Espagne dans cet Euro 2024 en poule contre la Croatie ce samedi, le milieu de terrain parisien a été décisif par deux fois rien que dans le premier acte. 

Alors qu’il avait déjà tenté de lancer quelques flèches bien pensées pour ses attaquants en profondeur, sans succès, juste avant la demi-heure de jeu, il a trouvé Álvaro Morata, lancé en profondeur entre deux défenseurs croates peu attentifs. L’attaquant et capitaine de la Roja s’est emmené le cuir pour finir tranquillement dans un face-à-face maîtrisé avec Dominik Livakovic.

Trois minutes plus tard, Fabian Ruiz, encore lui, a déclenché un renversement de jeu venu d’ailleurs pour trouver Lamine Yamal lancé comme une balle côté droit. Après quelques dribbles et un relais avec Pedri, Ruiz, intenable, qui s’était projeté vers l’avant, a reçu le ballon, éliminé deux Croates à l’entrée de la surface et frappé fort au sol pour faire le break. 

Une première période sous forme de rêve. Et juste avant que le réveil ne sonne la mi-temps, Yamal a délivré une merveille de centre pour Dani Carvajal, qui a fini à bout portant pour terminer d’assommer les Croates. Une connexion assez originale, de Barcelone à Madrid, du plus jeune joueur de l’histoire de l’Euro (16 ans et 338 jours) au plus âgé à jamais avoir inscrit un but dans la compétition pour l’Espagne (32 ans et 156 jours). Trois coups de sifflet ont renvoyé les 22 acteurs au vestiaire sur le score de 3-0 pour les Ibériques. 

- Advertisement -

Une rébellion comme condamnée à l’échec

L’équipe aux damiers a bien tenté la rébellion en deuxième période. Il a d’ailleurs fallu un geste défensif de grande classe devant son but et une bonne réactivité d’Unai Simon dans la même action (56e) pour éviter une réduction du score. Et quand les Espagnols ont arrêté de s’acharner sur les Croates, c’est le sort qui a pris le relais.

À 10 minutes de la fin du temps réglementaire, Bruno Petkovic s’est élancé pour frapper un penalty généreusement accordé. Unai Simon s’est superbement interposé et a repoussé le ballon dans des pieds adverses. Petkovic a alors pu marquer dans un but vide, mais il était… en position de hors-jeu. Comme si l’Espagne devait gagner ce match. 

Avec Rfi

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents