30 novembre 2022
spot_img
AccueilIdéeFFS : grandeur et décadence

FFS : grandeur et décadence

TRIBUNE

FFS : grandeur et décadence

La direction du FFS reçue par Tebboune à la présidence.

La direction du FFS vient de célébrer, dans la discrétion, l’anniversaire de la naissance du parti, alors qu’on nous avait habitué à une grande visibilité de cet évènement.

Il est légitime que l’évolution du FFS, l’un des repères essentiels du combat démocratique, nous interpelle au-delà de ses adhérents, car il s’agit d’un patrimoine historique politique commun, non seulement pour les Kabyles mais pour tous les Algériens démocrates.

- Advertisement -

Qui aurait cru aujourd’hui à un discours des dirigeants du FFS qui renierait ses valeurs fondatrices et servirait de supplétif au pouvoir dans le fond et dans la forme ?

Au « niet » de Hocine Ait Ahmed, dans les années 90, à la proposition du sérail d’occuper le poste suprême de la présidence de la République, si ce n’est par la volonté populaire, voilà le « oui » de la direction actuelle du FFS à sa participation aux élections locales en dépit du contexte de grave déni des droits et des libertés fondamentales, du climat de terreur et de la criminalisation de tout acte politique d’opposition. S’affairant à entrer dans l’agenda du pouvoir sans aucun préalable notamment sur la libération des détenus d’opinion, les dirigeants du FFS vont jusqu’à établir des listes avec le tout venant, quasiment à la « criée », faute de candidats.

Qui aurait également cru la direction du FFS capable de se retourner contre sa propre région d’ancrage en adoptant les éléments de langage et la propagande du régime pour la diaboliser et la disqualifier, legitimant ainsi les vagues d’arrestations de militants pacifistes.

Il est utile de rappeller que lorsque Hamou Boumedine avait alerté en 2019 sur l’opération » zéro kabyle » au sein du PAD, le premier responsable du FFS de l’époque, non seulement n’avait pas réagi, mais s’est même permis de dénoncer quelques jours plus tard la présence du RPK dans les groupes de travail du PAD pour risque d’atteinte à l’unité nationale !!! Il est évident que la reconnaissance des spécificités régionales dans une Algérie muliculturelle dépassait la conception étroite, archaïque et jacobine de l’Etat de ce responsable.

Les actuels dirigeants du FFS semblent avoir totalement oublié ou ignoré la pensée politique des pères fondateurs du FFS, notamment l’un des esprits les plus brillants, Ali Mecili. Celui-ci avait commencé à travailler sur les concepts d’autonomie dès 1979 (document de l’avant-projet de plate-forme du FFS ) et ses derniers propos plaidaient encore pour la régionalisation positive dans une Algérie riche de sa pluralité, à intégrer dans une ensemble nord africain assumant les faits culturels qui font son identité.

En dehors des nombreux militants du FFS encore fidèles à ses valeurs authentiques, les véritables héritiers de la pensée d’Ali Mecili sont à chercher ailleurs. C’est Hamou Boumedine du RPK, incarcéré aujourd’hui pour ses idées, qui a fait évoluer, avec d’autres militants, la réflexion dans ce champ de pensée, et dont les propositions sur la régionalisation sont même paradoxalement reprises par quelques « officiels » maintenant.

C’est Mohcine Bellabes du RCD qui, dans un discours récent à saluer pour son éthique, n’a pas sacrifié ses idéaux démocratiques sur l’autel de l’opportunisme et ce, malgré les risques encourus par son parti et sa personne.

Dans cette période singulièrement compliquée et tragique, la décantation et la clarification du débat politique sont en cours et conduiront nécessairement à une recomposition de l’échiquier politique en Kabylie, et par conséquent en Algérie, avec des rapprochements sur des visions partagées.

Nous assistons à la fin d’un cycle, les positions de statut quo et de régression seront balayées pour laisser place à des perspectives nouvelles, même si leurs expressions sont actuellement réprimées et si elles risquent d’être perturbées par l’activisme des clientèles des différents clans du sérail à l’œuvre.

Dans cette refondation politique d’une nouvelle ère qui s’annonce, le peuple, instruit par tant d’épreuves, reconnaîtra les siens.

Auteur
Malika Baraka

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Tribunal de Tizi Ouzou : réquisition confirmée contre 14 détenus d’opinion

Le parquet près la cour de Tizi-Ouzou a requis aujourd'hui, 28 novembre 2022, la confirmation de la peine prononcée en première instance par le...

Les plus populaires

Commentaires récents