20 janvier 2022
spot_img
AccueilIdéeFlambée des prix de l’électricité : la France se tire une balle dans...

Flambée des prix de l’électricité : la France se tire une balle dans le pied 

Electricité

L’hiver de cette année n’est pas doux pour les pays européens. Chacun mène sa propre politique pour y faire face mais le gouvernement Castex en voulant ouvrir le marché à la concurrence, espérait une baisse de la facture de l’électricité, semble recevoir en pleine figure l’effet contraire totalement contreproductif.

En effet, une équipe d’experts et du numérique du nom de « Hello Watt » dont l’objectif est d’aider les particuliers à réduire leur facture énergétique à travers une efficacité dans la consommation, vient de rendre public une étude prévoyant une explosion de cette facture en 2022. Cette explosion selon cette équipe serait la limitation dès ce mois de janvier  de l’accès à l’électricité nucléaire des fournisseurs alternatifs à qui le géant EDF (Electricité De France) est instruit de la leur céder.

Avec la multiplication de ces acteurs dans la distribution de l’électricité en France, 81  dossiers de fournisseurs éligibles pour un volume total de la demande de 160,26 Tonne Watt Heure (TWH) dont plus du i/3 devra leur être cédé par EDF qui détient le monopole de la distribution de l’électricité en France. Ce volume, s’il est acheté par ces fournisseurs au marché de gros, ils payeront près de 4 fois le Mégawatheure (MWH) soit 160 euros au lieu de 42 euros. Cette dépense se répercutera sur la facture de l’électricité des ménages pour l’augmenter à plus 340 euros pour l’année. 

C’est justement, précise ce matin un journaliste de Sputnik, Maxime Perrotin, auteur de plusieurs articles sur le sujet. Cette démarche « qui a fait exploser les compteurs ces dernières années »  et qu’il ne fallait pas faire, estime-t-il.

En effet, le gouvernement Castex vise à limiter et protéger les foyers consommateurs. Il se trouve que ce bas coût qui tente de dissuader les fournisseurs de s’approvisionner sur le marché de l’électricité «dont l’augmentation des prix a atteint 400% en six mois », risque comme par le passé d’avoir un effet contraire.

Ces fournisseurs, assurés d’obtenir cette électricité cédée par le géant français à bas prix alors qu’EDF prévoit une augmentation de la facture de 10% à ses clients, suivront mais en plus important en euros. En effet, selon l’analyste de Sputnik, cette politique se traduira par deux effets pervers constatés par le passé. Le consommateur français paiera plus cher non seulement le mécanisme nucléaire d’EDF à travers ses impôts mais aussi   la marge des fournisseurs à travers la hausse des tarifs réglementés. Le deuxième effet pervers, avec cette libération du marché de l’électricité, elle exposera ses citoyens consommateurs à la fluctuation des marchés internationaux. 

Pourtant, avec tous ces arguments évidents, l’explication des membres du gouvernement Castex répercute cette situation à la hausse des prix du gaz pour chauffer à blanc les citoyens contre les pays producteurs du pétrole et cacher ainsi leurs erreurs dans cette politique menée sans étudier ses effets pervers                 

Rabah Reghis

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Après un an et demi de détention, Lounès Hamzi devant les juges

Après plus d'un an et demi de détention provisoire, le détenu d'opinion Lounès Hamzi voit son procès programmé pour le 19 janvier 2022 devant...

Les plus populaires

Commentaires récents