9 août 2022
spot_img
AccueilSociétéFrance-Algérie : acheter un billet est un parcours du combattant

France-Algérie : acheter un billet est un parcours du combattant

Algérie Ferry

Beaucoup d’Algériens ont dû renoncer à leur voyage estival en Algérie. Face à l’explosion de la demande, l’anarchie qui règne dans les agences, acheter un billet pour un ferry est devenu un véritable parcours du combattant. 

L’incompétence en majesté règne sur le monde de la billetterie en direction de l’Algérie. Les prix exorbitants ne suffisent pas pour punir les expatriés algériens qui souhaitent rentrer au pays cet été. Il faut encore leur faire subir l’impréparation et l’improvisation des agences. Un vrai casse-tête.

À l’approche de l’été, de nombreuses personnes souhaitent acheter un billet pour prendre un ferry et se rendre, depuis la France, en Algérie. Mais après deux ans de pandémie de Covid-19, lors desquels beaucoup avaient renoncé à leur voyage, c’est désormais l’assaut.

À Marseille (Bouches-du-Rhône), devant les locaux de la compagnie Algérie Ferries, de nombreux clients perdent patience. Car pour obtenir un billet, il faut littéralement attendre des heures, voire des jours.

Un navire supplémentaire

- Advertisement -

« Tous les sites sont saturés », témoigne un client. Une situation ingérable qui a failli virer à l’émeute. Mercredi 25 mai, les forces de l’ordre sont carrément intervenues sur place. De son côté, la compagnie a promis la mise en service d’un navire supplémentaire, espérant répondre à la demande massive des Algériens de France. Il y aurait, selon la compagnie, 200 000 connexions par seconde sur son site internet.

L.M./Francetvinfos

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

  1. L’incompétence règne en maitre absolu à tous les niveaux de la pyramide. Le pouvoir des généraux est comptable devant l’histoire de cette situation de blocage généralisé. Air « Couscous » n’est pas une compagnie de transport aérien qui gagne sa vie de son métier mais un enjeu de pouvoir perfusé à coups de milliards par celui-ci à des fins de pouvoir.
    Mwa, comme ceux que vous mentionnez dans votre artic, j’ai renoncé à visiter le pays tant que cette compagnie refuse de me rembourser les trois billets qu’elle me doit et, au passage, Air fafa qui s’engouffre dans la brèche pour rafler la mise, ne prendra mon argent.
    Les algériens, nombreux en France doivent se constituer en lobby pour contraindre cette compagnie et les autres à s’aligner sur les fondamentaux du transport aérien en vigueur dans tous les pays (sauf les plus illustres Algérie-Russie-turkmenistan et j’en passe).
    Quand je vois mon voisin, Marocain, se payer des A/R paris-marackesch pour 80€, ça me laisse sans voix.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’ancien ministre Tahar Khaoua condamné à 10 ans de prison ferme

Le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a condamné, mercredi, l’ancien ministre des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua,...

Les plus populaires

Commentaires récents