29 septembre 2022
spot_img
AccueilChroniqueFrance : déterrer les morts pour faire oublier les vivants

France : déterrer les morts pour faire oublier les vivants

Torture et « remords »

France : déterrer les morts pour faire oublier les vivants

En termes de timing, Emmanuel Macron ne pouvait mieux faire. Pendant que des jeunes sont torturés dans les labos scabreux d’Alger et d’ailleurs pour le sort tort d’avoir affiché leur ras-le-bol de manière pacifique, le président français nous ressort l’affaire Boumendjel, cet avocat dont la mort sous la torture avait été masquée en suicide.

Avec cette reconnaissance Macron avoue de manière explicite la pratique de la torture à grande échelle, car pour un avocat torturé, combien de simples citoyens avaient subis le même sort et partis de ce monde en simple pertes et profit sans que leurs bourreaux ne soient inquiétés ? Dans mon village natal, enfant, nous savions que la torture était pratiquée à tout va par les colons. Pas la peine de faire appel au rapport Stora pour s’en persuader !

Reconnaître la torture pratiquée pendant la colonisation française c’est bien, oser dénoncer celle pratiquée par les nouveaux maîtres d’Alger serait mieux ! Mais nous le savons bien, les pouvoirs de Paris et d’Alger travaillent de mèche pour maintenir le peuple sous domination. Parlez-moi de menaces extérieures quand c’est en haut lieu que la connivence entre Paris et Alger est mise en avant de façon si explicite !

« À l’approche du 60e anniversaire de la fin de la guerre et de l’indépendance de l’Algérie en 2022, Paris et Alger ont fait de cette « réconciliation des mémoires » un dossier prioritaire et MM. Macron et Tebboune se sont engagés à travailler ensemble sur ce dossier ».

- Advertisement -

Voilà qui est on ne peut plus clair ! Par ce geste Macron entend rester dans les bonnes grâces des généraux algériens qui ont installé Tebboune comme chef de l’Etat. Il reconnaît de fait ce pouvoir illégitime rejeté par l’écrasante majorité des Algériens. Une façon claire et sans équivoque de se ranger contre, voire de condamner, le mouvement citoyen qui manifeste pacifiquement depuis février 2019 pour un changement profond du régime et donc de la gouvernance.

Alger ne pouvait espérer meilleur coup de main !

Rendre hommage aux morts c’est bien, soustraire les vivants d’un régime autoritaire et cynique serait nettement plus humain !

Au diable l’humanisme tant que le pétrole coule à flot ! N’est-ce pas ?

Auteur
Kacem Madani

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

La Cédéao menace les juntes militaires malienne et guinéenne

Un sommet de la Cédéao très attendu se tient jeudi 22 septembre en fin de journée à New York, en marge de l’Assemblée générale...

Les plus populaires

Commentaires récents