19 avril 2024
spot_img
AccueilChroniqueBricoleurs algériens en France : ces tarifs d’apothicaires !

Bricoleurs algériens en France : ces tarifs d’apothicaires !

REGARD

Bricoleurs algériens en France : ces tarifs d’apothicaires !

Il ne s’agit pas de jeter le discrédit sur tous les artisans et autres bricoleurs en tous genres mais de décrire deux expériences malencontreuses qui donnent à réfléchir sur notre façon d’aborder la solidarité entre Algériens !

Première expérience : Devant effectuer un déménagement des Hauts de France à la région parisienne, le hasard fait que je rencontre des déménageurs kabyles à proximité de mon futur logement. -On te ferra un bon prix m’assurent-ils, au moment de me communiquer leur numéro de téléphone.

Quelques jours plus tard, je prends contact pour discuter tarifs, leur expliquant que le seul élément complexe à descendre du 4e étage, avec l’ascenseur en panne, c’était un piano droit qui pesait très lourd.

-Ne t’inquiète donc pas cousin, nous le descendrons par les escaliers, tu nous avertis juste un peu avance pour prendre nos dispositions.

- Advertisement -

Dix à quinze jours avant le jour J, je reprends contact pour fixer la date du déménagement. Mais avant de s’y mettre il me fallait une fourchette de prix, pour éviter de mauvaises surprises.

-Ok, m’entendis-je dire, je consulte mon patron et je te rappelle dès que possible. Le lendemain soir, je reçois le coup de téléphone tant attendu.

Au bout du fil, une voix qui tergiverse, -Ah tu sais cousin, avec ce confinement, le patron nous impose des tarifs particuliers. -Et c’est quoi ce tarif particulier ? -Tu sais ce n’est pas moi c’est le patron, il exige 3500€ ! -Quoi ? mais c’est le double du prix du piano rétorquais-je ! Sur ce, je prends congé bien énervé pour la soirée !

Le lendemain, décidé à régler cette affaire au plus vite, je m’en remets à internet. Je trouve un déménageur de la région et papote un peu pour lui donner quelques détails déjà donnés aux précédents déménageurs, notamment concernant le piano. Il me faut une fourchette de tarif demandais-je. -Ok je vais voir avec mon collègue (son propre frère) et je vous rappelle. Ne me faisant pas trop d’illusions, j’attends.

Deux ou trois jours après, n’ayant pas eu de nouvelles, c’est moi qui rappelle. -Alors, m’enquis-je, et ce tarif ? Au bout du fil, une voix gênée m’annonce : -Oui j’en ai discuté avec mon frère et nous sommes désolés mais on ne peut pas descendre au-dessous de 800€ !

Plus de quatre fois moins que le déménageur kabyle ! J’accepte sur le champ. Rendez-vous est pris, déménagement effectué dans les meilleures conditions le jour J, piano compris !

Deuxième expérience : Pour s’installer dans un nouvel appartement, il faut monter des tas de meubles adaptés aux différentes pièces. Pour cela, il faut un bon bricoleur. Ca tombe bien, mon fils en connaît un. Un gars originaire de Boumerdes. Il a l’air sympa. Au fil des semaines d’installation, je fais appel à ses services à de nombreuses reprises. Généralement, il arrive en début d’après-midi, souvent accompagné d’un assistant. En tout et pour tout, ils doivent bricoler environ 3 à 4h de temps. Vint le jour des comptes. Il me facture 250€ pour chaque passage. 150€ pour lui et 100€ pour son assistant ! Bien qu’ayant trouvé cela excessif, je n’ai pas rechigné. Je m’étais dit que c’étaient peut-être les tarifs appliqués par tout le monde.

Mais tout récemment, un artisan menuisier français m’a monté un meuble bibliothèque pour la somme de 66€ ! soit quasiment 4 fois moins (comme par hasard) que les prix pratiqués par nos bricoleurs algériens !

Sachant combien le quotidien est difficile pour tout le monde, et par solidarité, nous avons tous tendance à faire appel à des compatriotes pour tous genres de travaux, mais parlez-moi de solidarité quand on vous annonce des prix exorbitants dignes de ceux pratiqués par les apothicaires !

Moralité, avant de s’engager sur quoi que soit, il vaut mieux se renseigner et solliciter plusieurs devis pour se mettre à l’abris de mauvaises surprises.

La solidarité oui, mas se faire plumer ainsi, non !

Auteur
Kacem Madani

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents