7 décembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéFraude au BEM : 4 personnes devant la justice

Fraude au BEM : 4 personnes devant la justice

 

Justice

Quatre personnes, dont deux candidats à l’examen  du Brevet d’enseignement moyen (BEM), ont été déférées devant les autorités judiciaires compétentes de Chlef pour leur implication dans deux affaires de triche à l’aide d’un téléphone portable, a-t-on appris, jeudi, auprès des tribunaux de Ténès et de Chlef.

La première affaire remonte au 8 juin en cours, lorsque le chef du centre d’examen d’un CEM de la commune de Chettia s’est présenté devant les services de la police pour dénoncer le cas d’un candidat pris en flagrant délit de triche, lors de l’examen de langue française, en utilisant un téléphone portable. Suite à quoi il s’est avéré qu’il communiquait avec un suspect à l’extérieur du centre d’examen, selon un communiqué rendu public par le procureur de la République près le tribunal de Chlef.

Après complément des procédures d’enquête, les deux mis en cause dans cette affaire ont été présentés devant le procureur de la République qui a déféré le dossier de l’accusée qui était à l’extérieur du centre d’examen, devant le tribunal correctionnel, dans le cadre des procédures de comparution immédiate, pour « atteinte à l’intégrité des examens et fuite des sujets des examens de fin de cycle moyen », alors que le dossier du candidat mineur a été déféré devant le juge des mineurs pour le même délit

- Advertisement -

Le concerné a été entendu par le juge des mineurs en présence de son père et de sa défense, avant d’être remis à son père, tandis que la 2 eme accusée, dans cette affaire, a été condamnée à 18 mois de prison ferme, assortie d’une amende de 100.000 DA.

S’agissant de la 2eme affaire de fraude un communiqué du procureur de la République près le tribunal de Ténés a fait cas d’un appel téléphonique  émis, le 8 juin en cours, par le responsable du centre d’examen d’un CEM de Bouzeghai, pour dénoncer à la police une candidate prise, également, en flagrant délit de triche, par téléphone portable, à l’épreuve de langue française.

L’enquête ouverte à ce sujet a permis d’identifier le 2ème suspect avec qui la candidate était en communication.

Suite à quoi, les deux suspectes ont été présentées devant le procureur de  la République qui a déféré la prévenue majeure devant le juge d’instruction pour « atteinte à l’intégrité des examens et fuite des réponses des épreuves  du BEM pendant les examens », alors que la candidate a été renvoyée devant le juge des mineurs pour le même délit.

L’accusée majeure a été placée en détention provisoire, dans l’attente de son procès reporté au 15 juin prochain, tandis que la mineure a été remise à son père, a conclu le même communiqué. APS

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

2022 : c’est foot, c’est fou, c’est mou, c’est vous ?

Les sempiternels commentaires dans les médias sur la défaite opposant l’équipe algérienne face à son homologue camerounaise pour la qualification de la coupe du...

Les plus populaires

Commentaires récents