16 juillet 2024
spot_img
Accueil360°Gaza : la famille d'Ismaïl Haniyeh décimée par une frappe israélienne

Gaza : la famille d’Ismaïl Haniyeh décimée par une frappe israélienne

La Défense civile dans la bande de Gaza a annoncé la mort de dix membres de la famille du chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, tués mardi dans une frappe de l’armée israélienne sur un camp de réfugiés de la ville de Gaza.

Zahr Haniyeh, la soeur du chef du mouvement islamiste palestinien, a été tuée dans ce raid sur le camp de Chati, a indiqué Mahmoud Bassal, porte-parole de la Défense civile.

D’après cette source, neuf autres personnes sont mortes et d’autres ont été blessées. Les corps ont été transportés vers l’hôpital Al-Ahli de Gaza.

« Un certain nombre de martyrs est toujours sous les décombres », a déclaré M. Bassal à l’AFP. « Nous avons des difficultés (à les retrouver) à cause du manque d’équipements et de carburant ».

Sollicitée par l’AFP, l’armée israélienne a indiqué ne pas être en mesure de confirmer ces informations.

- Advertisement -

« Si l’ennemi criminel pense que cibler ma famille et mes proches changera nos positions et notre résistance, il se trompe. Chaque martyr à Gaza et en Palestine est issu de ma famille et de mes proches. Je répète encore et encore que les martyrs de ma famille sont les martyrs de notre peuple, et que les martyrs de notre peuple sont aussi ma famille. Il n’y a aucune différence entre les martyrs et tous ont été choisis par le Tout Miséricordieux pour ouvrir la voie à la victoire et à la liberté. Le sang des martyrs exige que nous ne fassions pas de compromis, que nous ne cédions pas, que nous ne changions pas, que nous ne faiblissions pas et que nous ne désespérions pas, mais que nous poursuivions notre chemin avec une détermination totale », a déclaré le chef du Hamas.

En avril, trois fils et quatre petits-enfants de M. Haniyeh, qui vit en exil au Qatar, avaient péri dans une frappe survenue dans le camp de Chati. L’armée avait confirmé avoir tué dans une frappe aérienne les trois fils, qualifiés d' »agents militaires de l’organisation terroriste Hamas ».

Ismaïl Haniyeh avait alors indiqué qu’environ 60 membres de sa famille avaient été tuées depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Le dernier bilan du gouvernement du Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, fait état de 37.626 morts depuis cette date, en majorité des civils.

La guerre a été déclenchée par l’attaque sans précédent de commandos du mouvement islamiste sur le sol israélien le 7 octobre, qui a entraîné la mort de 1.195 personnes, majoritairement des civils, selon un décompte de l’AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

La mort ne suffit pas, le peuple de Gaza est également affamé. Des milliers d’enfants supplient le ciel que l’aide internationale soulage leur intenable faim.

Avec AFP

  

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents