3 décembre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueGME : à quoi jouent les médias espagnols face à la passivité algérienne ? 

GME : à quoi jouent les médias espagnols face à la passivité algérienne ? 

COMMENTAIRE

GME : à quoi jouent les médias espagnols face à la passivité algérienne ? 

Depuis 3 semaines les médias espagnols n’arrêtent pas de faire de la décision de la fermeture du Gazoduc Maghreb (GME) Europe leurs manchettes en inquiétant l’opinion publique ibérique sur l’approvisionnement de leur pays en gaz et surtout à quel prix pourrait se répercuter sur leur facture de l’électricité.

Ainsi si les journaux marocains jugent « l’Algérie comme un partenaire peu fiable qui montre à quel point le régime a perdu toute crédibilité », c’est de bonne guerre entre deux pays voisins qui ne voient pas le grand Maghreb de la même manière pour diverses raisons. Mais colporté par des sites et journaux espagnols, cela pourrait devenir face à une passivité diplomatique algérienne un jeu paradoxal qui viserait un objectif précis dont on ne connaît pas les tenants et les aboutissants. 

Aussi, on peut lire dans le site du journal «La Arazon» une information qui appelle l’opinion espagnole à s’impliquer davantage sur cette question en annonçant que « les médias du pays voisin, (entendu par là le Maroc) soulignent que notre pays (l’Espagne) dépend d’un partenaire peu fiable » sous prétexte écrivent-ils, qu’à moins de trois semaines de la fermeture du GME, Sonatrach et partant l’Algérie veut renégocier du gaz livré à l’Espagne.(01)

Ces propos propagés pour un but inavoué s’appuie sur un article publié sur le site du journal électronique  Algérie 360 (02 ) confirmé, précise le journal espagnol par un autre article paru sur le quotidien « Le Soir d’Algérie » qu’il a jugé proche du pouvoir (03).

- Advertisement -

Or, ces deux analyses sont tout à fait journalistiques qui décrivent la situation de la hausse des prix du gaz dans le marché spot mondial et supposent que l’Algérie pourrait profiter de cette occasion pour renégocier ses prix contractuels avec son partenaire espagnol comme il l’a fait lorsque les prix étaient bas durant l’année 2020.

Ces deux articles ne citent aucune source officielle algérienne qui aurait pu évoquer une renégociation quelconque ; que ce soit du ministère de l’Energie ou du management de Sonatrach.

Le journal « Merca2 » est allé très loin sans citer aucune source que « l’Algérie serre l’Espagne » car et on ne  sait pas d’où ce journal tient cette information « Sonatrach va augmenter le prix du gaz à Naturgy » (04) Il a déclaré même que Sonatrach a fait savoir à Naturgy ce que réfutent catégoriquement les responsables chargés de dossier dans le mastodonte algérien. Le même journal a jugé  « un échec du voyage foudre de la Ribera à l’Algérie » Pourtant dans leur conférence téléphonique tenue le 13 novembre 2021 la direction de Naturgy examinant les résultats du troisième trimestre 2021, avait tranché sur cette question des prix. 

La direction dans son rapport final a noté ne pas savoir ce que racontent les journaux algériens sur les prix. En ce qui concerne Naturgy, précise le rapport, la révision du prix débute le premier janvier 2022. (05).

Au stade actuel de l’évolution du contrat avec son partenaire espagnol, Sonatrach se débat intensivement pour respecter ses engagements de satisfaire la péninsule ibérique sans interruption par le biais du gazoduc Medgaz et un complément en Shipping de GPL  et « elle le fait très bien » selon les propres mots de l’enquête entreprise par “El Confidencial digital” (05) Pour l’équipe de ce journal qui ont vérifié sur le terrain l’arrivée des méthaniers.

Elle confirme que l’Algérie a tenu sa promesse. Les 4 313,1 GWh/jour entrés par le Maghreb en octobre arrivent désormais via Medgaz, qui prévoit d’envoyer 1 000 GWh/jour supplémentaires en novembre et environ le double dans les méthaniers.                                                                                                                                         
Rabah Reghis                                                                                                                                           

Renvois

(01-https://www.larazon.es/economia/20211114/i676ortsa5a3bftvqshgbn4or4.html

(02)-https://www.algerie360.com/exportation-du-gaz-vers-lespagne-vers-une-revision-des-prix/?fbclid=IwAR2xEE6Cd_Lzy1oscx6YPyQZFH0jXvZm8vbWxKyzlgPHl4ELUaUrCzq7urk

(03)-https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.lesoirdalgerie.com%2Factualites%2Fsonatrach-veut-revoir-ses-prix-a-la-hausse-70447%3Ffbclid%3DIwAR1Z_UsNLj38jgQW6e0t2BDCRl2tcpoc3WDqQEKkCFwDogmAqg9i7K0FJcU&h=AT3TWsR1EIbAf6CFuIv6heGWJqhEKZkDCc8J9x97_EqECp_kurwviHFp6XQNdkKQV1V_S95ZGQppJREbLAUA8u98VgBzRap3YZCSLTFnNXITVehOrfFnsgWeEjtqkYqG15/

(04)-https://www.merca2.es/2021/11/15/argelia-espana-sonatrach-naturgy/

(05)-https://seekingalpha.com/article/4469245-naturgy-energy-group-s-gasnf-management-on-q3-2021-results-earnings-call-transcript

(06)-https://www.elconfidencialdigital.com/articulo/dinero/uso-buques-metaneros-multiplica-llegada-gas-licuado-espana-argelia/20211112105255303766.html

Auteur
Rabah Reghis, économiste pétrolier

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Lazhari Labter sous contrôle judiciaire

Le journaliste, écrivain et éditeur Lazhari Labter a été relâche hier lundi après une semaine de garde à vie. C'est son fils qui a rendu...

Les plus populaires

Commentaires récents