12 juillet 2024
spot_img
AccueilPolitiqueGouvernement : feu vert pour mine de zinc d’Oued Amizour et ouverture...

Gouvernement : feu vert pour mine de zinc d’Oued Amizour et ouverture du transport aérien au privé

Palais du gouvernement

Le gouvernement a donné le feu vert pour le passage à l’exploitation du gisement de zinc et de plomb à Oued Amizour, dans la wilaya de Bejaïa.

La décision a été annoncée par le ministre de l’énergie et des mines, Mohamed Arkab qui  a présenté une communication portant sur l’état d’avancement du projet, lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement, tenue mercredi, 11 mai.

« Le Gouvernement a examiné et validé la feuille de route pour le passage à l’exploitation  du gisement de zinc et de plomb à Oued Amizour, dans la wilaya de Bejaïa dans les meilleures conditions et délais », a annoncé  le gouvernement dont la décision a été motivé par les résultats des études de faisabilité relatives, qui, est-il précisé, « ont montré qu’il s’agit d’un projet économiquement rentable, avec des retombées certaines pour la région et pour le pays ».

Une joint-venture algéro-australienne a été créée pour l’exploitation de la mine dont le potentiel minier exploitable est estimé à 34 millions de tonnes pour une production annuelle de 170.000 de tonnes de concentré de zinc.

Vers l’ouverture du transport aérien au privé

L’ouverture du transport aérien au privé est de nouveau à l’ordre du jour. Dans ce sens, le ministre des Transports a présenté un projet de décret exécutif fixant les conditions et les modalités d’exploitation des services aériens, lors de la même réunion  du gouvernement.

- Advertisement -

La décision du  ministre des Transports de procéder à la modification du décret exécutif n° 2000-43 du 26 février 2000, intervient dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du Président de la République, relatives au traitement définitif des dossiers déposés pour l’ouverture de compagnies privées de transport aérien répondant aux standards internationaux,  indique la communiqué du gouvernement.

La même source précisé que « la  démarche vise à faciliter l’obtention, par les opérateurs privés, de concession dans le domaine du transport aérien. »

L’autre objectif  recherche, précise-t-on encore, est de « faire de l’Algérie un hub et une porte de transit vers les pays africains et asiatiques ».

Cap sur l’efficacité énergétique

Le Gouvernement a, en outre,  entendu une communication du ministre de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, portant sur  le programme d’éclairage public économique.

Celui-ci vise à mettre en place une efficacité en matière de gestion d’éclairage public à travers toutes les communes du pays en vue de minimiser l’impact de la consommation énergétique sur l’environnement et d’assurer une meilleure maîtrise des budgets locaux.

Le ministère de l’intérieur,  des collectivités  locales  et de l’aménagement du territoire a présenté  un point de situation sur l’état d’avancement du projet d’équipement des véhicules appartenant aux administrations du système d’alimentation en gaz naturel liquéfié (Sirghaz). L’opération s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale d’efficacité énergétique.

Pour rappel, les pouvoirs publics avaient décidé de convertir un million de véhicules au GPL/c à l’horizon 2030 et ce, à travers la conversion de l’ensemble du parc automobile des administrations publics de l’essence au GPL/c ainsi que par des mesures incitatives au profit des particuliers, telles que la mise en place d’une aide financière au profit des particuliers et l’exonération des véhicules GPL/c de la vignette automobile.

Samia Naït Iqbal

4 Commentaires

  1. « Le Gouvernement a examiné et validé la feuille de route pour le passage à l’exploitation du gisement de zinc et de plomb à Oued Amizour, dans la wilaya de Bejaïa dans les meilleures conditions et délais »
    Deux métaux qui vont laisser leur trace pour les générations futures. Il est à se demander si les populations de la région qui seraient impactées par cette mine sont conscientes des risques sanitaires et environnementaux encourus.
    Selon certains experts, les rendements annoncés n’ont rien à voir avec la réalité du terrain et surtout avec un exploitant sans aucune référence en la matière, héritage du duo boutesrika/khellil, champions des sales combines.

  2. Il ya plus de 20 annees que le nom de la ville a ete change et la ville s
    ‘ appele AMIZOUR. Je ne comprends pas pourquoi vous l’appelez Oued Amizour ?
    Quand a l’usine de zinc/plomb, c’est un cauchemar pour la region. La population s’est plainte
    mille fois contre son ouverture mais la peur d’etre emprisonnee pour de longue annees a plombe les voix et actions des citoyens et citoyennes demunis de tout droits

  3. Azul, oui, pourquoi dire « oued » Amizour quand la localité s’appelle tout simplement Amizour ???
    Par ailleurs, il faut se battre contre ce projet qui n’apportera rien de bon aux habitants et qui désastreux sur tous les plans et surtout sur les plans sanitaire et écologique. Il faudra surmonter la peur et mobiliser la population non seulement d’Amizour mais de Leqsar et Vgayet aussi car les habitants de ces villes seront impactées les nuisances de cette mine et notamment la pollution.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents