30 novembre 2022
spot_img
AccueilIdéeGrâce présidentielle : pas de militant kabyle dans la liste des 18 !

Grâce présidentielle : pas de militant kabyle dans la liste des 18 !

OPINION

Grâce présidentielle : pas de militant kabyle dans la liste des 18 !

Voilà qui est, on ne peut plus clair ! À l’occasion du 59ème anniversaire de l’indépendance vis-à-vis de nos anciens colons, A. Tebboune vient d’accorder une « grâce présidentielle » pour 18 détenus d’opinion, mais ceux qui prônent l’autonomie de la Kabylie restent dans les geôles.

À travers un communiqué diffusé sur sa page Facebook, le ministre de la Justice annonce que le président (élu par une minorité négligeable du peuple, faut-il le rappeler) a accordé une grâce au profit de 18 détenus. 

Dans cette catégorie de captifs liée aux attroupements que Tebboune souhaite gracier, ne figurent pas les militants kabyles. Pour la raison que les chefs d’inculpation sont relatifs « au terrorisme », à l’entrave du processus électoral ou encore l’atteinte à l’unité nationale. Rien que ça !

À noter que la « définition du terrorisme » a été élargie par une ordonnance présidentielle qui n’est pas conforme aux définitions proposées par des organisation internationales telles que l’ONU. Pour rappel, des dizaines de détenus kabyles se trouvent actuellement dans les prisons algériennes, poursuivis pour leurs opinions et leurs activités politiques.

- Advertisement -

Si l’on comprend bien ce raisonnement, est considéré comme terroriste celui qui manifeste un peu de sympathie aux autonomistes. Dans cette catégorie, nous sommes nombreux à ne plus cacher notre. Car sous quelque angle de vue que l’on envisage les choses, l’autonomie régionale est l’unique solution pour sauver l’Algérie. Ou du moins ce qui en reste !

Mise à part l’application de la formule diviser pour régner, en isolant la Kabylie, que veut donc signifier le pouvoir (illégitime) aux kabyles, à travers cette liste dans laquelle aucun des leurs ne figure ? Les politiciens pourraient peut-être éclairer les naïfs que nous sommes !?

Cela étant dit, que l’on s’y méprenne pas. Cette décision est un cautère sur une jambe de bois. Car que vaut la libération de 18 détenus quand on sait que près de 300 sont en prison arbitrairement et des centaines d’autres sous le coup de décision de la justice ?

 

Auteur
Kacem Madani

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Lutte anti-incendies de forêts : acquisition prochaine de drones

Le Directeur général des forêts, Djamel Touahria, a annoncé lundi à Skikda que des drones seront acquis dans le cadre de la stratégie nationale...

Les plus populaires

Commentaires récents