20 février 2024
spot_img
Accueil360°Hausse du smic et des retraites, tri des biodéchets, tabac,... en France

Hausse du smic et des retraites, tri des biodéchets, tabac,… en France

Tri

Le premier jour de la nouvelle année arrive avec ses changements en France. Ils concernent notamment le pouvoir d’achat, l’écologie, et l’emploi.

Si les services déjà en place continueront d’être assurés, le nouvel opérateur doit permettre un accompagnement plus personnalisé et directif des allocataires du RSA. D’ici la fin 2024, « toutes les personnes en recherche d’emploi seront inscrites à France Travail ».

Des hausses de prix pour le tabac

Fumer va coûter encore plus cher. Après une augmentation en mai, les cigarettes, les cigares et le tabac à rouler sont de nouveau concernés par une hausse des prix, pouvant bondir jusqu’à un euro par paquet, selon le fabricant. Le site des douanes (PDF) répertorie marque par marque les détails de cette augmentation.

Les prix des timbres et des colis s’envolent

Parmi les autres ajustements tarifaires, les prix des timbres vont de nouveau augmenter à partir de lundi. La Poste a annoncé le 27 juillet dans un communiqué (PDF) une hausse moyenne de 8,3% des « tarifs courrier-colis ». La hausse atteint 11,20% pour le timbre vert, dont le prix passe de 1,16 à 1,29 euro. Le tarif des lettres recommandées est porté à 5,36 euros, soit une augmentation de près de 11%, et celui des lettres internationales à 1,96 euro.

- Advertisement -

Par ailleurs, les prix des Colissimo des particuliers, « toutes destinations confondues », vont augmenter en moyenne de 5,6%, précise l’entreprise publique. Le tarif du Colissimo France de moins de 250 grammes « ne connaîtra qu’un ajustement marginal » avec une hausse de 4 centimes, à 4,99 euros, après être resté inchangé pendant cinq ans.

Une nouvelle version plus stricte pour le Nutri-Score

L’étiquetage nutritionnel classant les aliments de A à E, du plus au moins vertueux, revoit son mode de calcul pour la nouvelle année. Le nouvel algorithme transforme l’indicateur en une version plus stricte « pour classer les aliments et les boissons en cohérence avec les principales recommandations alimentaires (…) et guider les consommateurs vers des choix éclairés et favorables à leur santé », affirme Santé publique France. De nombreux produits transformés devraient ainsi voir leur note chuter.

Pas de retraits de points pour les petits excès de vitesse

Les sanctions pour les petits excès de vitesse ont été allégées par le gouvernement. Les automobilistes et motards ne perdront plus de point de permis si ces dépassements s’avèrent inférieurs à 5 km/h.

Jusqu’à présent, de tels excès étaient sanctionnés d’une réduction d’un point et d’une amende allant de 68 à 135 euros. Cependant, ils pourront toujours être sanctionnés d’une amende forfaitaire.

Le permis de conduire peut être passé dès 17 ans

Elisabeth Borne l’avait annoncé en juin. A partir du 1er janvier, l’âge minimum pour passer le permis B est abaissé d’un an. Il est dorénavant possible pour les jeunes âgés de 17 ans de passer le permis de conduire. Avant cette date, une personne en conduite accompagnée pouvait déjà passer le permis B à 17 ans, mais n’avait le droit de prendre le volant par lui-même que le jour de sa majorité.

Trier les biodéchets devient obligatoire

Le tri des déchets verts (herbe tondue, haies coupées, feuilles mortes…) et alimentaires est « généralisé et concern[e] tous les professionnels et les particuliers », précise le ministère de Transition écologique sur son site. « En triant les biodéchets, plus de 800 000 tonnes de gaz à effet de serre sont évitées », écrit l’administration française sur son site.

La loi antigaspillage, qui entre en vigueur en janvier, rend obligatoire l’instauration de solutions de gestion de proximité ou des points de collecte par les collectivités locales pour le tri des biodéchets. « Chaque collectivité est libre de définir l’organisation qui lui convient le mieux : collecte en porte-à-porte ou en point d’apport volontaire, proposition de composteurs individuels pour ceux qui le souhaitent, mise en place de composteurs de quartiers ou en pied d’immeuble », peut-on lire sur le site service-public.fr.

Lancement du dispositif pour acheter une voiture électrique à 100 euros par mois

C’était un engagement pris par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle en 2022 : permettre aux ménages les moins aisés d’acheter une voiture électrique sans apport initial, pour 100 euros par mois, grâce à un système de leasing. Pour savoir s’ils sont éligibles au dispositif, les candidats devront se connecter sur la plateforme baptisée « Mon leasing électrique ».

Concrètement, les voitures pourront être réservées à partir du 1er janvier directement auprès des loueurs et le service démarrera par quelque 20 000 livraisons sur l’année 2024. L’offre montera ensuite en puissance pour s’adapter à la production des usines françaises, a précisé Emmanuel Macron dans une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux mi-décembre.

Le bonus écologique à l’achat d’une voiture électrique réduit pour les plus aisés 

L’exécutif devrait diminuer le bonus écologique à l’achat d’un véhicule pour les ménages les plus aisés à partir du 1er janvier. Les 40% des Français les plus riches verront leur aide passer de 5 000 à 4 000 pour l’achat d’un véhicule électrique neuf.

Seuls les ménages les plus modestes conserveront un bonus pouvant aller jusqu’à 7 000 euros. Une coupe dans le budget de l’Etat et le grand succès du dispositif sont notamment à l’origine de cette décision.

L’Etat revoit les conditions de MaPrimeRénov’

Le dispositif gouvernemental de subvention des travaux de rénovation énergétique est étoffé d’environ 1,6 milliard d’euros, pour un budget total de 5 milliards. « Cet effort sans précédent de l’Etat doit permettre d’accélérer la dynamique de rénovations, en particulier les rénovations d’ampleur », précisent les ministères de la Transition écologique et de la Transition énergétique, dans un communiqué publié le 12 octobre.

L’Agence nationale de l’habitat, qui pilote ce dispositif, proposera aux propriétaires de passoires énergétiques souhaitant mener une rénovation d’ampleur impliquant plusieurs chantiers (isolation des murs, changement des fenêtres et du mode de chauffage par exemple), un taux de prise en charge qui « pourra atteindre 90% », avec un plafond qui atteindra 70 000 euros (contre 35 000 euros auparavant).

Autre mesure : le gouvernement annonce « l’augmentation des aides à l’installation de pompes à chaleur air/eau géothermiques, de 1 000 à 2 000 euros pour les ménages aux revenus modestes et intermédiaires ».

Une légère hausse pour le passe Navigo

L’abonnement mensuel nécessaire pour circuler dans les transports publics d’Ile-de-France augmente de 2,7%, et passe à 86,40 euros. « Une hausse maîtrisée », selon Ile-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice des transports dans la région. L’année dernière, le prix du passe Navigo avait bondi de 12%.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici