27 janvier 2023
spot_img
AccueilA la uneHirak : M. Gharnaout, L. Bahouala et A. Zaim lourdement condamnés

Hirak : M. Gharnaout, L. Bahouala et A. Zaim lourdement condamnés

Justice

Le tribunal criminel de première instance de Boumerdès  a prononcé de très lourdes condamnations contre des activistes pacifiques. À l’issue du procès qui s’est tenu aujourd’hui, lundi 23 janvier 2023, devant le tribunal criminel de première instance de Boumerdes, le verdict était le suivant :

Les détenus d’opinion Mourad Gharnaout, Lyes Bahouala et Abdeslam Zaim ont été condamnés respectivement à 5 ans de prison ferme, à 3 ans de prison ferme et à une année de prison ferme. Et à deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l’audience à l’encontre des prévenus, présentés libres, Adil Akkouchi et Adel Zaim.

L’acquittement est prononcé pour Sofiane Moussaoui, Linda Boultteouak et Samir Ferradji.

Le procès s’était ouvert le 23 janvier 2023, devant le tribunal criminel de première instance de Boumerdes du procès des détenus d’opinion, Mourad Gharnaout, Lyes Bahouala et Abdeslam Zaim, ainsi que d’un nombre de prévenus, certains sous contrôle judiciaire, d’autres en fuite et certains d’autres en liberté, précise le CNLD.

- Advertisement -

Mohamed Bouazouz, sous contrôle judiciaire

Adel Zaim, à comparaître libre

Samir Ferradji, à comparaître libre

Adil Akkouchi, à comparaître libre

Sofiane Moussaoui, à comparaître libre

Linda Boultteouak, à comparaître libre

Mouloud Bouzoud, en fuite

Ali Bouzad, en fuite

Rachida Idder, en fuite

Presque tous de Chaabet El Amer, wilaya de Boumerdes, ils sont poursuivis sur la base de l’article 87 bis du code pénal.

Mourad Gharnaout, Lyes Bahouala et Abdeslam Zaim » ont été placés sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Bordj Menail le 14 Février 2022, après leurs arrestations par les éléments de BRI le 3 février 2022, à Chaabet (Boumerdes).

Ils sont poursuivis pour de lourds chefs d’inculpation (Article 87 Bis), informe le CNLD dans son communiqué.

Plus de 250 détenus d’opinion croupissent dans les différentes prisons algérienne.

 

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Le poète Akli Mouhoubi arrêté à Aokas

Le poète et écrivain, Akli Mouhoubi, surnommé Matoub d'Aokas, a été arrêté par la gendarmerie mercredi 25 janvier dans le kiosque où il travaillait,...

Les plus populaires

Commentaires récents