7 décembre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueHocine Moula et Madjid Bellabbaci arrêtés

Hocine Moula et Madjid Bellabbaci arrêtés

Hocine Moula et Madjid Bellabbaci arrêtés

Plus de 250 prisonniers d’opinion croupissent dans les prisons.

La traque des activistes et militants se poursuit. Hocine Moula enseignant de tamazight en retraite et journaliste à la Dépêche de Kabylie (aujourd’hui à l’arrêt), a été arrêté dimanche 5 décembre 2021 par des éléments de la gendarmerie nationale avec perquisition au domicile à Tala Atmane.

Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) qui rapporte l’information, Madjid Bellabbaci, fonctionnaire à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, est aussi parmi les quatre personnes arrêtées dimanche. Fateh Kaced, enfant d e Tigzirt, fait partie de cette liste de personnes arrêtées dimanche. Il a été placé le jour même sous mandat de dépôt.

Yahia ikhlef a été placé sous mandat de dépôt le 18 novembre après sa présentation devant le procureur et juge d’instruction du tribunal de Jijel, annonce le CNLD.

- Advertisement -

Ikhlef Yahia âgé de 45 ans originaire du village Sahel dans la commune de Melbou (Wilaya de Bejaia) a été arrêté juste après sa sortie du lieu de travail, Jeudi le 4 Novembre 2021, où il travaille comme chef d’équipe dans une société de garde, dans la base de Sonatrach à Ziama Mansouriah dans la wilaya de Jijel.

Ahcène Graïchi, enseignant de tamazight a lui également été arrêté à 5h du matin dimanche 5 décembre. Comme au demeurant le vénérable Ahcène Cherifi (70 ans). Ce militant de la cause amazighe a déjà connu la prison sous le sinistre dictateur Houari Boumediene.

Manifestement ce sont toutes les figures militantes de la Kabylie qui sont visées par ces arrestations. Des dizaines d’entre eux, dont Kamira Naït Sid, Hamou Boumedine, Bouaziz Naït Chebib, Abdeslam Abdenour, sont déjà sous les fers de la prison d’El Harrach.

Plus de 250 prisonniers d’opinion croupissent derrière les barreaux depuis l’intronisation d’Abdelmadjid Tebboune à la présidence. Craignant le retour des manifestants massives, le régime a imposé un climat de terreur absolue dans la société.

Auteur
L. M.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Algériens et Marocains fraternisent aux frontières

La vidéo a été enregistrée après la qualification de l'équipe du Maroc aux huitièmes de finale de la coupe du monde. On y voit...

Les plus populaires

Commentaires récents