1 octobre 2022
spot_img
AccueilIdéeIl est temps qu'un général soit un vrai général

Il est temps qu’un général soit un vrai général

TRIBUNE

Il est temps qu’un général soit un vrai général

Il est temps qu’un général soit un vrai général et que le président soit un vrai président.

Qu’attendent les décideurs pour demander à leurs représentants civils du gouvernement de renoncer aux élections du 12 juin et de commencer à envisager sérieusement la transition démocratique demandée par le hirak? Pensent-ils qu’un vendredi en 2030 par miracle le hirak s’arrêtera?

Certains diront mais ceux qui manifestent, au nombre de dizaines de milliers, ne sont pas tous les Algériens. Ce raisonnement est erroné car ceux qui ne marchent pas les vendredis sont d’accord avec ceux qui manifestent. Autrement, ils sortiraient pour contre-manifester et soutenir le régime.

Lors des manifestations de décembre 1960, tous les Algériens ne sont pas sortis pour manifester, et pourtant 95% étaient pour les manifestants et pour l’indépendance. Il est temps pour les décideurs d’accepter l’évolution de l’histoire.

Le régime né de l’indépendance, qui a institué la primauté du militaire sur le civil, est terminé.

- Advertisement -

La hiérarchie militaire a choisi les civils qui ont dirigé l’Etat pendant 60 ans. Ces civils ont montré leur incompétence et ont démontré qu’ils étaient plus attachés à leurs intérêts privés qu’à leur intérêt public. Ils ont aggravé la situation économique, sociale et culturelle. Il est temps de laisser la population choisir ceux qui dirigent l’Etat et ceux qui les représentent dans assemblées élues.

En dépolitisant la hiérarchie militaire, et en la faisant refluer vers son domaine, les affaires militaires, le hirak va donner au grade de la dignité qui devrait être la sienne. Il est temps qu’un général soit un vrai général, un président un vrai président, un ministre un vrai ministre et un député un vrai député.

Il faut en finir avec la vie politique artificielle menée par des élites artificielles fabriquées dans des laboratoires sombres. L’histoire l’impose mon général. La balle est dans votre camp.

Auteur
Lahouari Addi

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Abdoulaye Maïga : « La France arme les terroristes »

Lors de l'avant-dernière journée de la 77e Assemblée générale des Nations unies, le premier ministre malien Abdoulaye Maïga a accusé la France d'armer les...

Les plus populaires

Commentaires récents