7 octobre 2022
spot_img
AccueilSociété"Il est urgent de former des enseignants d’anglais à l’université"

« Il est urgent de former des enseignants d’anglais à l’université »

1re Journée d’étude nationale d’anglais de spécialités à Béjaia

« Il est urgent de former des enseignants d’anglais à l’université »

 

L’université algérienne s’ouvre sur les langues étrangères. Le département d’anglais de l’université de Béjaia a organisé la première journée d’étude nationale sur l’Anglais de spécialité (ESP).

Cette journée a été une occasion d’exposer la situation actuelle de l’enseignement de la langue anglaise aux personnels et responsables socioéconomiques. L’événement vise aussi à étudier la situation de l’utilisation de l’anglais. « Cela implique la description de la nature et des caractéristiques de la communication en milieux socioprofessionnels », insiste un animateur.

- Advertisement -

Les conférenciers estiment qu’il est « urgent de former des enseignants de l’anglais de spécialité. » Ces derniers seront amenés à intervenir en milieux socioprofessionnels

Selon l’un des organisateurs M. B.O. enseignant d’anglais à l’université Abderahmane Mira (Béjaia) : « Il est très important de consacrer des formations au personnel et responsables socioéconomiques dans le but d’élever l’effectif des entreprises (privées ou publiques ».

Or, « les services des ressources humaines et les services de formation des entreprises économiques, les premières institutions à être directement concernées par cette question, se plaignent du manque de préparation linguistique des nouveaux diplômés. Chose qui se répercute négativement sur leurs capacités d’accomplir convenablement leurs tâches professionnelles.

En parallèle, les organismes de formations (publiques et privées) se trouvent confrontés à divers défis, dont la connaissance des besoins réels du monde de travail, et le savoir-faire pédagogique leur permettant de répondre auxdits besoins ». 

Lancer des masters en anglais de spécialités

M. Belkacem Outemzabet, est enseignant-chercheur dans le domaine de l’anglais de spécialité, Université de Bejaia. Il considère qu’il est plus que nécessaire de penser à former des enseignants et des chercheurs en langues de spécialité en nombres suffisants. Autrement dit, il y a besoin de lancer des masters en anglais de spécialités que le ministère doit inclure à sa nomenclature de formations de master de langues étrangères. »

« Les langues de spécialité en général et l’anglais de spécialité en particulier constituent une exigence pédagogique et une priorité scientifique pour l’université Algérienne. Les besoins du marché de l’emploi sont de plus en plus complexes et exigent, et les formations généralistes sont devenus insuffisantes », détaille-t-il.

L’événement a été honoré et jugé « digne d’un colloque national » par l’ensemble des enseignants dont le-maitre-assistant Mme Nacera de Chlef. La vice-doyenne de la faculté des Langues étrangères de l’université de Mostaganem qualifie cet évènement de « grandiose », et pense même « mériter le statut d’un Colloque international ».

Pourquoi cette nécessité ?

En effet, « l’urgence n’est pas seulement dans la formation des enseignants de l’anglais de spécialité, mais aussi de prendre en considération le contexte de l’utilisation de l’anglais de spécialité lors de la conception des cours; de prendre en considération le caractère bilingue de la communication scientifique en Algérie.

Il est aussi important, d’après les conférenciers, de consacrer l’étude des genres du discours dans l’analyse et l’enseignement de l’anglais de spécialité. Approfondir les recherches linguistiques sur les discours spécialisés dans les domaines de l’anglais maritime, l’anglais technique et scientifique, l’anglais des affaires, l’anglais médical…etc. », ajoute encore l’enseignant.

Durant cette journée, il a été question aussi de la nécessité d’élaborer des programmes de l’enseignement de l’écrit académique sur la base des besoins des apprenants. Et de l’importance de décrire les besoins et les pratiques langagières en vue de l’élaboration de formations universitaire en langues appliquées à l’économie.

Auteur
Mounir Outemzabt

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Conseil national de la refondation : premières déclinaisons lundi

  Le Conseil national de la refondation lancé le 8 septembre va accoucher lundi d'un site où les internautes pourront être consultés, afin d'alimenter les...

Les plus populaires

Commentaires récents