26 février 2024
spot_img
AccueilMise en avantInondations en Somalie : plus d'un million de personnes déplacées

Inondations en Somalie : plus d’un million de personnes déplacées

Inondations Somalie
La Somalie sous les eaux

Plus d’un million de personnes ont été déplacées à la suite d’inondations causées par des pluies diluviennes qui touchent la Somalie depuis plusieurs semaines, a annoncé mercredi soir le président somalien.

La Corne de l’Afrique affronte des pluies torrentielles et des inondations liées au phénomène climatique El Nino qui ont fait des dizaines de victimes et provoqué des déplacements à grande échelle, notamment en Somalie, où les pluies massives ont détruit des ponts et inondé des zones résidentielles. C’est donc un pays déjà meurtri par une guerre civile interminable qui subit aussi les éléments de la nature.

Cette catastrophe survient au moment où se tient la Cop 28 dans le richissime Dubaï, faisant parti des sept Émirats arabes unis.

« Notre pays est dans un état critique et notre population a été touchée par les inondations partout », a déclaré lors d’une allocution le président Hassan Sheikh Mohamud, précisant que les inondations ont déplacé plus d’un million de personnes et fait 101 morts en Somalie, qui compte environ 17 millions d’habitants.

Le chef de l’Etat a également mis en garde contre la prolifération des maladies.

- Advertisement -

Les autorités de Mogadiscio ont décrété le 12 novembre l’état d’urgence face à l’ampleur de la catastrophe. Les pluies intenses ont déclenché des inondations généralisées dans tout le pays, provoquant des déplacements et exacerbant une crise humanitaire déjà existante causée par des années d’insurrection.

La Corne de l’Afrique est l’une des régions les plus vulnérables au changement climatique et les phénomènes météorologiques extrêmes y sont de plus en plus fréquents et intenses.

Au moins 120 personnes ont été ainsi tuées à la suite d’inondations au Kenya, et 57 en Ethiopie.

« C’est une situation désastreuse. Les régions qui avaient du mal à se remettre des impacts économiques et environnementaux d’une sécheresse prolongée sont désormais doublement frappées par les inondations », a déploré mercredi dans un communiqué l’ONG Action contre la Faim.

La région sort de la pire sécheresse qu’elle ait connue depuis quarante ans, après plusieurs saisons des pluies décevantes qui ont laissé des millions de personnes dans le besoin et dévasté les cultures et le bétail.

El Niño, généralement associé à une augmentation des températures, à des sécheresses dans certaines parties du monde et des fortes pluies dans d’autres, devrait se prolonger jusqu’en avril.

Ce phénomène météorologique a déjà fait des ravages dans l’est de l’Afrique. D’octobre 1997 à janvier 1998, de gigantesques inondations nourries par les pluies torrentielles qu’il avait causées avaient fait plus de 6 000 morts dans cinq pays de la région.

Avec AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici