8 décembre 2022
spot_img
AccueilA la une« Islamité, arabité, amazighité » … absurdités !

« Islamité, arabité, amazighité » … absurdités !

Tifinagh

À travers Salah Goudjil, le nonagénaire président du Conseil de la nation, le pouvoir affirme que « l’Algérie nouvelle consacre l’amazighité en tant que composante authentique et constante de l’identité algérienne et de l’unité nationale ».

Telle position pourrait s’applaudir des pieds et des mains si cette amazighité, enfin « tolérée » après avoir été combattue (et emprisonné ceux qui s’en réclamaient) depuis Boumediene, occupait la place de première constante nationale qui lui revient de droit.

En effet, si l’on se conforme à l’agenda de l’Histoire d’Algérie, l’ordre de ces constantes nationales devrait être inversé, puisque l’amazighité du peuple remonte à la nuit des temps, et que l’arabité est venue après la conquête islamique.

L’ordre naturel des choses est donc « amazighité, islamité, arabité ». Quoique pour arabité, il s’agit bien plus de celle du terroir.

- Advertisement -

Par ailleurs, si l’amazighité est reconnue, pourquoi nos hommes politiques sont-ils si frileux à en utiliser les composantes dans des discours sensés s’adresser au citoyen lambda, ne serait-ce qu’en arabe du terroir ?

« Si la langue de tes gouvernants n’est pas celle de ta mère, sache que tu es colonisé », stipule, à juste titre, Karim Akkouche dans son livre «La religion de ma mère ».

Or, depuis 1962, qui peut prétendre que sa propre mère ai jamais compris un traitre mot de ces discours rébarbatifs débités en arabe nucléaire que personne ne saisit ?

À propos de matrice de transfert linguistique entre gouvernants et gouvernés, les maîtres d’Alger n’appliquent-ils pas depuis 1962, la même recette que les colons de 1830 ? Quoique, nos anciens colons utilisaient parfois des traducteurs quand il s’agissait de s’adresser aux « indigènes » pour des problèmes qui les concernaient directement.

En termes de communication, nos nouveaux colons ont donc fait un sacré bond en arrière ! Il est temps « d’avancer vers l’avant » !

La reconnaissance de l’amazighité en tant que constante première du pays constitue le jalon nécessaire, et certainement suffisant, qui présagerait d’une réconciliation, si minime soit-elle, entre gouvernants et gouvernés.

Avis aux tenants de « l’Algérie nouvelle » !

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

13 Commentaires

  1. je cite Madani : « cette amazighité, enfin « tolérée » après avoir été combattue (et emprisonné ceux qui s’en réclamaient) « . On relève de cette phrase deux termes antagonistes : « tolérée » versus « combattue voire emprisonné » or, ces derniers ne sont pas si antagonistes que ça! Je dirais même qu’ils ont parallèles et vont dans le même sens car, sans l’emprisonnement des militants de AKAL et RPK, il n’y aurait pas de concession du pouv-war.
    Je dirai donc que le RPK et AKAL, à l’instar de leur ancêtres du mouvement national, ont gagné la bataille malgré leur emprisonnement que j’espère temporaire et ainsi vont les luttes pour la liberté.

  2. “Kabyle” is the francization of the Arabic word ‘Tribes’. It should not be employed as a reference to the region around the Djurdjura mountains. It’s not only degrading but disrespectful not only to the populations of this region but to all populations of the other regions of the country.
    So glad, this dreadful word wasn’t used in your article. By the way, all DZ people should once and for all agree with all due respect, on the denomination of that region as well as denominating each other region that is in the same situation.

    • You have no proof for that claim ! The word Kabyle has nothing to do with the arabic word Qabila!
      Even the word Shakespeare sounds like Cheikh Spir !

  3. C’est toujours un grand plaisir de vous lire Kacem Madani. En effet les putchistes de 1962 de l’armée des frontières avec Boukharouba en tête voulaient effacer de nos mémoires cette langue ancestrale plusieurs fois millénaire pour la remplacer par celle de El moutanabi un obscure bédouin de la péninsule arabique.Cette langue promue « langue de dieu » par le caravanier nous est imposée en dépit de toute logique malgré les revers qu’elle accumule au fil du temps.C’est certainement la langue du terrorisme islamiste mais pas la langue de dieu car c’est une langue morte comme le sont le latin et l’hébreux véhicules des deux autres religions monothéistes qui elles au moins n’ont pas sombré dans la violence et le terrorisme.Par contre Thamazight est une langue vivante universelle sans tabous et porteuse d’évolution et de modernité dont a besoin pour se relever un grand pays comme l’Algérie.

    • alors comme ça les hébreux n’ont pas sombré dans la violence! va dire ça aux palestiniens qui se font assassiner en masse depuis la colonisation sionistes il y a plus d’un siècle! connais -tu les massacres de Deir Yacine! et Sabra et Chatila! et celui de Cana! et Gaza ça te dit quelque chose? le Bloody Sunday tu connais? quant au salafisme violent tout le monde connait très bien ses parrains saoudiens et occidentaux! il y a belle lurette que les masques sont tombés!

      • Il ne faut pas confondre hébreux et Israéliens. Cela s’appelle de l’antisémitisme. Cela dit au passage, les opposants à un Etat palestinien (naturellement démocratique en référence au Fatah, OLP, FDPLP, liberté du culte) sont d’abords ses voisins arabes monarchistes. Au demeurant Israël est la seule démocratie du Proche Orient n’en déplaise au racistes de tous bords. C’est drôle de voir à quel point tu connais très bien les « assassinats en masse » de l’armée israélienne et d’ignorer superbement les 200 000 morts causés par les islamistes algériens et les milliers de martyrs de la Kabylie causés par la junte algérienne. Les masque sont tombés depuis bien longtemps.

        • dès que tu mets les israéliens devant leurs crimes tu es automatiquement taxé d’antisémitisme! depuis un siècle de colonisation de la Palestine ce sont des centaines de milliers de palestiniens qui ont été assassinés par les sionistes venus du monde entier et ça continue! d’autres centaines de milliers sont interdits de rentrer dans leur patrie en violation des résolution de l’ONU, enfermés dans des camps de réfugiés dans plusieurs pays du Proche-Orient ! cela semble ne pas t’émouvoir tu préfères prendre le parti de l’agresseur criminel! honte à toi! Israel est une démocratie uniquement pour les juifs, c’est un état d’apartheid surtout depuis le 19 juillet 2018 où la loi stipulant qu’israel est l’etat du peuple juif a été voté à la knesset c’est à dire que les autres peuples habitant le pays sont des citoyens de seconde catégorie! les circassiens, les druzes et les bédoins qui servaient d’arabes de service dans Tsahal en ont eu pour leur grade! instruis toi sur l’idéologie sioniste qui en 1973 par l’ONU et en 1975 par les Non-alignés avait été désignée d’idéologie raciste et impérialiste car ils se prétendent le peuple élu de dieu! les autres ,les goyim ne sont pas des êtres humains selon le Talmud (la loi juive) tu peux consulter cela sur internet, à moins que tu ne sois juif tu ne peux pas être d’accord avec cet état criminel! quant à la guerre en Algérie tu sait très bien qu’elle a été due à plusieurs facteurs y compris étrangers mais je suis bien d’accord avec toi que rien ne justifie qu’on prenne les armes contre ses compatriotes!

          • ET peut etre tu pourras nous dire combien d’hommes et femmes ont ete massacres par la colonisation de l’Afrique du Nord par tes freres arabes ? ET cela continue en 2022!
            Comptant le nombre de pays colonises par les arabes et le nombre de pays occupes par les sionistes? Chiche!

      • Je ne dis pas que les sionistes ne massacrent pas mais eux au moins ne disent pas que leur langue est la langue de dieu et ne l’imposent pas à ceux qu’ils dominent.Les croisés ont aussi massacré au nom de leur religion mais pas au 21° siècle comme le font de nos jours les adeptes du caravanier…au nom de dieu!!!

  4. Neaya deg keddaben imukaren agi iqettalen agi ig karhen leqbayel. Inyane amiroc aban krim
    400 du 63 …mesmar jeha jaut tahar..matub lunes…128 i nmezian iqbayliyin i 2001. I sdraylen wiyad i dujember 2019 i ssaryen tamurt leqbayel u nyan nnig n 350 imaziyen. Ieadawen arebi iqqaren nukni d inselmen ibyan a demhun tamaziyt…

  5. Il n’y a ni arabité ni islamité en Algérie , il y’a uniquement à la base , la berberité avec plusieurs apports civilisationnels le long de son histoire dont l’islamité et l’arabité sans oublier d’autres, notamment européennes , africaines et turques.
    Toute autre définition constitue une malhonnêteté intellectuelle et une imposture historique.

  6. Merci M. Madani pour cet article très pertinent. Une loi absurde et tacite qui veut que l’écriture arabe soit au-dessus de toutes les autres est appliquée en Algérie. C’est de l’infantilisme pathologique, sachant que pratiquement tout le monde lit d’abord l’écriture en français. Vous avez parfaitement raison de faire remarquer que la première « constante » est l’amazighité. C’est d’ailleurs la seule constante puisque l’islam est de plus en plus « concurrencé » par les évangélistes et la langue arabe classique est restreinte au journal télévisé et discours soporifiques. Par ailleurs vous admettez que l’on est colonisé. Tout colonisé est condamné à se libérer et la revendication indépendantiste kabyle est donc tout à fait légitime. Tanemmirt

  7. Y a qu’une façon de le savoir : la part dans le budget de l’état alloué à l’amazighité dans l’enseignement, dans la fonction publique, dans les média publics, dans l’espace public, dans l’usage institutionnel, dans la reconnaissance de la religion des ancêtres pilier de cette même amazighité, dans la recherche scientifique, dans l’interprétation de l’histoire et du patrimoine, dans la reconnaissance entière des courants politique, dans le commerce et l’économie.

    Tout le reste n’est que du schkoupisme.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Procès et verdicts des activistes du Hirak/Tanekra ce dimanche

La machine infernale de la justice poursuit ses procès contre la société civile. Beaucoup d’activistes du Hirak/Tanekra passent devant les tribunaux ce dimanche, 04...

Les plus populaires

Commentaires récents