21 juin 2024
spot_img
AccueilSportJO 2024 : Messaoud Dris et Amina Belkadi qualifiés

JO 2024 : Messaoud Dris et Amina Belkadi qualifiés

Messaoud Dris (-73 kg) et Amina Belkadi (-63 kg) sont officiellement qualifiés pour les 33es Jeux olympiques, prévus du 26 juillet au 11 aout prochain à Paris, en France, a annoncé ce samedi la Fédération algérienne de judo (FAJ).

Récemment auréolés d’un nouveau sacre continental, les deux judokas seront de la partie dans la capitale française afin de représenter au mieux le judo algérien dans le plus grand rendez-vous sportif mondial.

Une qualification, amplement méritée, qui vient récompenser tout le travail réalisé par les deux athlètes durant ces dernières années. Alors que leur première qualification pour une messe olympique  était presque acquise, notamment après leur belle prestation au Caire (Egypte) lors du dernier championnat d’Afrique, Dris et Belkadi ont acté leurs billets à Abu Dhabi (Emirats arabes unis) après avoir réussi à passer le premier tour et ainsi glaner ce qui leur a manqué en points pour assurer leur participation aux JO de Paris.

Selon la même source, il reste encore deux tournois internationaux qualificatifs aux JO durant lesquels la FAJ espère qualifier un troisième athlète. Deux athlètes sont susceptibles de réaliser cet objectif, il s’agit de Mustapha Yasser Bouamar (-100 kg) et Mohamed El Mehdi Lili (+100 kg).

Avec ces deux nouvelles qualifications, le contingent algérien passe à 39 athlètes dans 14 disciplines : lutte (8 athlètes), athlétisme (4), boxe (5), escrime (5), aviron (2), canoë-kayak (1), tir sportif (3), gymnastique (1), cyclisme (2), voile (2), haltérophilie (1), Badminton (2), tennis de table (1) et judo (2).

- Advertisement -

RAM

1 COMMENTAIRE

  1. « Deux athlètes sont susceptibles de réaliser cet objectif, il s’agit de Mustapha Yasser Bouamar (-100 kg) et Mohamed El Mehdi Lili (+100 kg) ». A condition qu’ils n’aient pas à affronter des Marocains portant des judogis floqués de la carte « ouahmia ». Une véritable épée de Damoclès que cette carte que les Marocains utilisent comme une arme de destruction massive face à des adversaires algériens dont le seul salut réside alors dans l’abandon malgré des années de préparation et de sacrifices. Aux Israéliens s’ajoutent donc les Marocains en attendant d’autres adversaires infréquentables. A ce rythme là beaucoup de sportifs changeront de nationalité sportive dans l’autre sens, sous des cieux plus cléments comme le Qatar, les EAU, l’Arabie Saoudite et peut-être même … le Maroc. Décidément, la bêtise peut causer des dommages incommensurables. Au lieu d’opter pour « nif ou erabh », on préfère « nif ou lakhsara ». A chacun ses choix!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents