22 juillet 2024
spot_img
AccueilSportJO Paris 2024 : le gouvernement entérine des primes pour les fonctionnaires...

JO Paris 2024 : le gouvernement entérine des primes pour les fonctionnaires jusqu’à 1500 euros

Un décret et un arrêté publiés ce dimanche 23 juin permettent «l’indemnisation, à titre exceptionnel, des agents directement mobilisés dans la préparation et le déroulement» des Jeux olympiques.

Voilà une nouvelle qui va sans doute réjouir les fonctionnaires à la veille de l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir en France. 1500 euros maximum est le montant de cette indemnisation à l’occasion des JO de Paris. Le gouvernement a publié ce dimanche 23 juin des textes permettant le versement de primes supplémentaires à plusieurs catégories de fonctionnaires mobilisés dans le cadre des Jeux olympiques ou paralympiques de Paris.

Un décret et un arrêté actent le «relèvement temporaire, dans le cadre de la préparation et du déroulement des jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024, des montants maximaux réglementaires de certaines primes et indemnités» destinées aux fonctionnaires. Cela doit «permettre l’indemnisation, à titre exceptionnel, des agents directement mobilisés dans la préparation et le déroulement» des JO «ou exposés à un surcroît significatif d’activité directement généré par des changements d’organisation de service liés aux jeux», précise le texte.

100.000 fonctionnaires mobilisés

Cela s’ajoute à plusieurs autres mesures d’accompagnement prévues pendant les Jeux olympiques (du 26 juillet au 11 août) et paralympiques (du 28 août au 8 septembre), comme davantage de télétravail. Près de 100.000 agents publics seront directement mobilisés pour les JO, avait indiqué fin avril le ministre de la Fonction publique, Stanislas Guerini.

Les textes concernent une longue liste de fonctionnaires, notamment de la fonction publique d’État, pour lesquels la «prime JO» s’appuie sur le système existant de primes et d’indemnités, dont les montants maximum sont majorés pour 2024. Pour les forces de l’ordre, la «prime JO», annoncée en janvier et portée jusqu’à 1900 euros pour les policiers et gendarmes travaillant en Île-de-France, a elle été confirmée dans un courrier cosigné par le Premier ministre Gabriel Attal et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

- Advertisement -

Avec Le Figaro/AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents