28 janvier 2023
spot_img
Accueil360°Jugements et condamnations de pacifistes algériens

Jugements et condamnations de pacifistes algériens

Prison

Les procès des citoyens pacifiques est est le quotidien des Algériens, l’un des plus importants de l’Algérie des lendemains du Hirak/Tanekra. Tous les jours, des femmes et des hommes sont jugés et condamnés pour leurs opinion.

Tribunal d’Adrar :

Le juge d’instruction près du tribunal de Reggane a décidé de placer l’enseignant, El Hacene Aksassi, sous contrôle judiciaire.

Mostaganem :

Mohamed Amine Kalou a été convoqué par la police judiciaire près de la sûreté de wilaya de Mostaganem pour l’informer qu’il est condamné par contumace à une année de prison ferme.

Une condamnation prononcée par la section correctionnelle près du tribunal de Mostaganem pour les accusations : « Outrage à corps constitué », « publication et diffusion volontaire des informations mensongères de nature à porter atteinte à la sécurité et à l’ordre public ».

- Advertisement -

Le tribunal de Sidi M’hamed, Alger, a condamné Bechargui Chadouli, Houari Houloui, Mohamed Mahiediene, Abdelhamid Krour et Abdellah Mahiedinne (en détention ), à 6 mois de prison ferme et à 50 000 dinars d’amende.

Le parquet près du tribunal de Sidi M’hamed, Alger avait requis une année de prison ferme et 50 000 dinars d’amende à l’encontre de Bechargui Chadouli, de Houari Houloui, de Mohamed Mahiedinne, d’Abdelhamid Krour et d’Abdellah Mahiediene (en détention).

Laghouat /Alger :

La confirmation de la peine prononcée en première instance par le tribunal de Sidi M’hamed, Alger, à l’encontre du détenu d’opinion, l’étudiant Hamid Goura, et du professeur universitaire, l’ex-détenu Bouaicha Boughoufala (en liberté provisoire).

Absent à l’audience, l’ex-détenu, Mohamed Serhane Regue, en liberté provisoire, est condamné par défaut.

Le parquet près de la cour d’Alger (Ruisseau) avait requis l’aggravation de la peine prononcée en première instance à l’encontre du professeur universitaire, Bouaicha Boughoufala, et de Mohamed Serhane Regue, ainsi que du détenu d’opinion, l’étudiant Hamid Goura.

La condamnation en première instance était d’une année de prison ferme et d’une amende de 100 000 dinars.

Synthèse CNLD/L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

2 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Le chef d’état-major Saïd Chanegriha à Paris

Le chef d’état-major Saïd Chanegriha entame une visite de travail à partir d’aujourd’hui lundi en France sur invitation du chef d'état-major des armées...

Les plus populaires

Commentaires récents