19 juillet 2024
spot_img
Accueil360°La CIA a appelé Saïd Chanegriha

La CIA a appelé Saïd Chanegriha

Said Chanegriha.

Le général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), a reçu, mercredi, un appel téléphonique du directeur de l’Agence centrale de Renseignement américaine (CIA), M. William Joseph Burns, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« Monsieur le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire a reçu, ce mercredi 06 septembre 2023, un appel téléphonique du directeur de l’Agence centrale de Renseignement américaine (CIA), M. William Joseph Burns, lors duquel les questions d’intérêt commun ont été évoquées », souligne le communiqué du ministère de la Défense. La même source ajoute que Saïd Chanegriha et son interlocuteur de la CIA « ont fait part de leur volonté commune de consolider les liens de coopération et la coordination entre les deux pays dans le volet sécuritaire »(…) « Les discussions ont également constitué une opportunité pour les deux parties d’exprimer leur satisfaction du niveau de coordination sécuritaire atteint, notamment dans le domaine de la lutte antiterroriste », conclut le communiqué du MDN.

Évidemment le communiqué du MDN est convenu.  Il ne dit rien en vrai sur le contenu de échanges tout en disant quand même qu’il y a eu une communication entre Chanegriha et le patron de la CIA. Beaucoup de questions découlent de cette information.  D’abord pourquoi c’est le chef d’Etat-major qui répond au téléphone pas le patron des renseignements algériens. Ce sont des spécialistes de renseignements qui devraient se parler.

Autre chose: c’est la première fois qu’un officier supérieur rend public un échange avec la CIA. Cette agence de renseignement habituellement peu bavarde.

- Advertisement -

Le communiqué ne dit pas si la situation particulièrement critique au Mali, notamment la multiplication des attaques terroristes d’Aqmi et du Jnim a été évoquée. L’Algérie qui avait une certaine avance en matière de renseignement au Sahel il y a quelques années semble avoir perdu l’oreille des nouveaux maîtres de cette zone.

L.M.

3 Commentaires

  1. C’est ce qu’on peut appeler le mélange des genres. Depuis quand un directeur de la CIA traite-t-il directement avec un chef d’état major de l’armée? Logiquement son vis-à-vis doit être le responsable du renseignement extérieur. À moins que pour mister Burns Djebbar Mhenna n’est qu’un paillasson qui plus est ne maîtrisant pas l’anglais. Décidemment, la Nouvelle Algérie à la sauce Tebboune-Changriha n’a pas fini de nous étonner. C’est la réinvention perpétuelle de la roue. En fait les discussion n’ont pas porté sur aucun des points évoqués par l’APS. M. Burns cherchait juste à soutirer quelques précieux renseignements sur les secrets de la voiture électrique décapotable de série (une première dans le monde de l’automobile) made in Algeria et dotée d’une vitesse de pointe de pas moins de 35km/h, un véritable bolide. Il paraît même que Elon Musk en tremble déjà de peur de voir les ventes de Tesla péricliter du jour au lendemain. À Langley (quartier général de la CIA), le risque est jugé tellement sérieux que dans la précipitation M. Burns a composé le mauvais numéro, celui de Changriha. Voilà tout!

  2. Il y a des personnes qui se font attraper en Ukrain et on cherche a savoir s’ils sont officieux/russes ou officiels c.a.d. pro-merlok. Car, les sous de l’anegerie sont ou? A la reserve federale a Washington. Une chose est sure, si ce n’etait pas Biden qui ne veut pas crediter le tabtab et que c’etait vraiment une question de renseignement, c’aurait ete’ Austin, son homologue. Le vieux Joe, a dut leur dire de s’dresser au bon dieu directement pas a ses rasuls. Serieusement, la base Americaine en Niger vient d’etre deplace’e pour eviter le sort francais. Vous pouvez etre sur qu’ils sont chez vous – sinon, les 3 centaines de reserve, sous forme de fond souverain a Washington, subirait une dilution catastrophique ! Le vieux Joe a du mal a se deplacer sur ses jambes ou finir ses phrases, sauf quand il sagit de sous… 1/2 siecle au Senat Americain, c’est pas facile !

  3. « L’Algérie qui avait une certaine avance en matière de renseignement au Sahel il y a quelques années semble avoir perdu l’oreille des nouveaux maîtres de cette zone »
    Il semble que lematindz regrette l’époque boutesriqa.
    De quelle avance disposait l’armée dz quand il s’agissait d’un contrôle par les hauts gradés de l’armée de la contrebande de l’or vers la Turquie et EAU ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents