24 février 2024
spot_img
AccueilPolitiqueLa crise entre Alger et Abou Dhabi prend une nouvelle dimension

La crise entre Alger et Abou Dhabi prend une nouvelle dimension

Tebboune

Les Émirats arabes unis sont de plus en plus une source de crispation pour l’Algérie. Le 10 janvier 2024, le Haut conseil de sécurité (HCS) qui a réuni autour du président Abdelmadjid Tebboune, les plus hauts responsables sécuritaires du pays avait exprimé «ses regrets concernant les agissements hostiles émanant d’un pays arabe frère» sans le nommer officiellement.

Abu Dhabi a les moyens de ses pressions. D’abord au sein des monarchies du Moyen-Orient qui la soutiennent. Alger est en la matière presque seule contre tous.

Comme les autorités n’ont pas eu le courage d’aller jusqu’à citer le nom de ce pays « frère » pourtant ennemi, c’est la presse algérienne qui s’est chargée d’identifier le coupable en nommant les Émirats arabes unis accusés de mener une politique «néfaste» pour l’Algérie dans la région. En réponse, le pouvoir algérien a adopté une nouvelle politique envers Abou Dhabi. Il a répliqué sur le front économique.

Interdiction de certains actes 

La guerre entre les deux pays est silencieuse ou presque. Les représentations diplomatiques sont toujours en place en attendant…

- Advertisement -

Sur un autre plan, la justice algérienne interdit désormais aux notaires d’établir des actes notariés signés par des sociétés mixtes algériennes et émiraties. Cette décision pourrait mettre fin au contrat qui lie la Société algérienne unie du tabac à la société émiratie qui produit et distribue le tabac, la Staem. Selon les médias locaux, cette société acquise par un investisseur émirati en 2005 devait rapporter de l’argent à l’Etat algérien mais elle n’est plus rentable.

Une crise silencieuse

Cette société est donc soupçonnée de transférer des fonds à l’étranger. Certains observateurs inscrivent cependant cette décision dans le cadre de la crise silencieuse qui sévit entre les deux pays depuis l’été 2023. Des divergences sur la géopolitique de la région existent sur plusieurs dossiers. Depuis l’ère Bouteflika, les Emiratis ont réussi à acheter à leur profit de nombreuses huiles du pouvoir, hommes d’affaires, ministres, officiers supérieurs. Ce qui leur a facilité de pénétrer le tissu économique national.

Abou Dhabi est l’allié du Maroc dont les relations diplomatiques avec Alger sont rompues depuis 2021. Comme chacun le sait, le Maroc et les Emirats arabes unis ont normalisé leur relation avec Israël dans le sillage de la plupart des pays de la Ligue arabe.

L’autre terrain d’une lutte féroce est le Sahel en proie à l’instabilité depuis plus de 20 ans. L’Algérie en froid avec le Mali accuse Abu Dhabi et Rabat de jouer un rôle néfaste contre les intérêts et la sécurité algérienne au Sahel.

L.M/ RFI

12 Commentaires

  1. Le HCS gériatrique avec sa koua dhariba en armée d’occupation ne sont bons que pour faire plier le peuple Algérien.
    Les vrais arabes que sont les pays du Golf d’ailleurs qui considèrent les autres de seconde zone sont une honte ( jamais tu verras un Saoudien ou Emirati se comporter comme la racaille en France ou ailleurs ). Les pays du golf surtout avec la nouvelle génération des dirigeants sont très pragmatique dans leur politique avec des visions économiques très ambitieuses.
    Les nouveaux dirigeants Arabes du golf ont tous fait leurs études dans les meilleurs écoles de l’occident, et voyager certainement dans les meilleurs coins du monde pour savoir ce qu’il y a de bien pour leur pays. Ils savent qu’ils sont en retard pour créer ou fabriquer alors ils font mieux encore en invesstissant dans les meilleurs entreprises au monde en étant actionnaire avec parfois l’exclusivité de la licence comme Mercedes ds l’armée Algérienne , sans parler de tous les autres investissements à travers le monde que ça soit dans l’agriculture ou l’industrie. En très peu de temps leurs médias qu’ils savent déterminant rivalisent avec CNN et compagnie. En un mot en qques décennies ils ont tissés une sorte de toile d’araignée d’infuences partout dans le monde, il savent aussi qu’il sont les représentant de l’islam qu’il manipule à leur guise bien sûr toujours dans leur intérêt. Ils ont l’habitude du luxe, avoir bcp d’argent c’est leur vie et pour la garantir pour leurs descendants, ils transfoment la puissante richesse qu’ils savent éphémères en pétrole et gaz de leurs pays en richesses financières et économiques.
    De vrais voyous au pouvoir Algériens, l’économie pour eux c’est le bazard entre trabendo et le square pour la devise, ils confonde diplomatie et voyoucratie en pensant que c’est parce en réunion de la mafia les parrains ont décidé que …qu’il faut appliquer, cette politique marche avec le peuple Algérien à genoux pas avec des pays encore moins de la pointure des EAU, d’ailleurs vous remarquerez qu’ils ne répondent pas du tout à leurs aboiement, les Emiratis ne parlent pas ils agissent et dans leur intérêt rien ne les arrête ni Falastine pour nouer des relations avec Israel ni partout dans le monde car tjrs actifs. Certainement que leur dossier est déjà préparer par les Emiratis au niveau des instances internationnales de justice pour les condamnés à très fortes amandes, car on n’arrête pas une entreprise sur décision politique, il y a un contrat qu’il faut respecter. Les généraux qui dirigent l’Algérie se conduisent comme des Chikours des proxénétes, soit tu es avec eux mm en t’achetant, soit tu es leur ennemis et peuvent te le faire payer, encore une fois c’est valable qu’avec le peuple Algérien.
    Ça fait une semaine que le bawal attend d’être reçu par MBS qu’il l’ignore complètement, MBS discute avec les dirigeants des grandes puissances pas avec des voyous, c’est claire normalement cette momie est reçue par le jeune ministre ( 36 ans ) de la défense. La diplomatie Algérienne se limites à des groupes armées en Lybie, au Mali, au Soudan, en Palestine, au polisario…les seuls pays Africains qui sont avec elle sont la Tunisie de Kaid achetée à coup de millions de dollars, de l’Afrique du sud noyée ds la corruption de l’anc et la violence dans les rues. Même Poutine a qui ils donnent des dizaines de milliards de dollars/an lui tourne le dos, car mm si Poutine est un dictateur je pense qu’il méprise les incultes, les idiots.

  2. De l’enfummage ou du tabagisme tout ca?
    les plus hauts responsables sécuritaires du pays avait exprimé «ses regrets concernant les agissements hostiles émanant d’un pays arabe frère» sans le nommer officiellement.
    Et qu’est-ce qu’ils ont fume’ a l’occasion, du marocain, cubain ou duSAFI khortien? Un chameau frere d’unhmar veut dire que l’un d’eux est batard. Lequel svp?

    Ainsi les khortis d’Alger pensent que les Arabes investissent en Algerie pour enrichir le regime? Ca delire a fond la caisse !!! Ils pensent peut-etre aussi que l’argent qu’ils investissent est frere-arabe…(je vais tomber de ma chaise !)… Mais les banques Arabes(moins pseudo-Arabes) SONT TOUTES CONVERTIBLES, quand aux investisseurs, impossible qu’ils n’incluent pas des non-nommable pour vous, c.a.d. des Israeliens, comme si le nom Israelites est ne’ en 1948 ! Les investissements EMiratis sous Bouteflika ce n’est rien sinon de l’export de matieres premieres, commencant par al-hadjar, sur un bateau et puis le reste, c.a.d. la destiniation finale seront plusieurs fois achete’es et revendues en mer.
    Passons a l’enfumage:
    Bouteflika qui a pas mal ramasse’ ou plutot recu ses parts de ces commerces illicites allant de Zinc (sur papier pour l’Australie jusqu’au tabac qui finira peut-etre en Turquie ou plutot au Maroc avec papiers turcs et sera rachete’ pour canceriser les algeriens au chomage, . . . bref, il me semble que quelqu’un cherche a recuperer l’argent des boutefs&Co de maniere totalement silencieuse alors que les emaratis l’ont deja verse’ comme bonus aux GIs qui les protegent ainsi que toutes les entite’s qu’ils ne peuvent citer…

    En finance, commerce et politique, la MONNAIE MAITRESSE s’appele CREDIBILITE’. Celle-ci(Credibilite’) se mesure a la maison deja, c.a.d. entre une clique qui se presente comme Authorite’ et les Millions qu’elle prettend representer.

    Puis, y a cette information a EXTRAIRE DANS VOTRE MACHIN: Les Emirati et les Marocain(Emir et Sultan) ne traitent avec des Imams Woodoo…

  3. Comment voulez-vous qu’un Haut conseil de sécurité (HCS) et ceux qui le composent puissent assurer la sécurité du pays quand ils n’osent même pas citer le nom d’un soi-disant « pays arabe frère» aux agissement hostiles? Dans le même temps, cela ne les empêche pas de tirer à boulets rouges sur un autre pays frère, mais moins arabe certes, aux agissements beaucoup moins hostiles, jusqu’à preuve du contraire. Qu’est ce qui empêche la nouvelle Algérie de réserver le même traitement à Abu Dhabi que celui imposé au Maroc ou au moins que celui qu’elle a imposé à l’Espagne sur un coup de tête qui défie toutes les lois de la diplomatie? Il est certain que Abu Dhabi les tient par la barbichette (pour rester poli). Les Mercedes de l’ANP, les comptes bancaires fastes et divers investissements immobiliers prestigieux de pontes du pouvoir algérien sont sur la balance qui, tout naturellement, penche du côté d’Abu Dhabi. Malheureusement pour l’Algérie, ses intérêts et sa sécurité ne font pas le poids face au dilemme auquel sont confrontés ceux qui la gouvernent pour le moment.

    • Pendant ce temps là, le Maroc comme les EAU agissent sur le terrain pour de vrais influnce aussi bien politique et surtout écomique; Il y a qqs jours de ça j’ai à la télé Malienne le projet de construction d’une grande cimenterie qui sera édifieée par une entreprise Marocaine sans parler de leurs investiments ailleurs comme en Côte d’Ivoire où il y a déjà des entreprises marocaines de construction de logements sans parler de la baie de Cocody aménagée et financée par l’état Marocain, parait il ils ont mm des banques, les pays Africains en recherche d’une sécurité alimentaire trouveront une bonne expertise des Marocains eux qui ont fait de leur agriculture une nourricière mondiale. Pourquoi le pouvoir Algérien aboie sur la présence des Emiratis et non sur celle des Russes ou des Turks au sahel ?…les EAU aussi sont capables d’exercer leur influence dans leur intérêts, ils ont les moyens et les Emiratis le savent eux qui st devenus presque incontournable dans l’échiquier mondial. Il n ‘ y a pas de khawa khawa surtout en termes d’arabes et muslmans, il ont en rien à foutre, seuls les intérêts comptent, un pays ami aujourd’hui peut devenir ennemi demain, la politique ce n’est pas une confrérie, il n’ y a pas d’amis juste des partenaires pdt un temps où l’intérêts est partagé.

  4. Iben moua je n’apprécie guère cette façon de nous chercher des ennemis parmi nos frères zarabes, alors qu’on s’en fait facilement ailleurs sans leur demander quoi que ce soit.

    Je trouve kamim regrettable qu’on témoignât autant d’ingratitude à nos bienfaiteurs à qui on doit le bonheur d’être arabo-musulmans. Uniquement sous prétexte qu’ils trameraient des complots contre nous jusqu’à nos frontières. Comme si eux n’auraient aucuns grief à nourrir contre nous.

    Si au moins on leur promettait que quand on reviendrait du jurassique en marche-arrière dans le train d’Addi on embarquerait avec eux dans les accords de Sidna Brahim.

    Peut-être même qu’ils ne font que braconner des outardes au Sahara et qu’ils n’auraient aucune intention belliqueuse et que notre bouderie n’est destinée qu’ à les sortir du bois. Ce serait pour cette raison qu’on n’aurait pas cité ce pays officiellement dès fois qu’il se fâcherai vraiment. Une manière de leur dire : cheftek ya hanach, mais je ne le dirai pas.

    • « Une manière de leur dire : cheftek ya hanach, mais je ne le dirai pas. »
      À moins que ce ne soit sa queue, la queue du hanach qu’on ait vu, mais on ne le dira pas. Nagh moulach attarwu thadarth ( nagh l’oumma) thadhssa… Tu te rends compte des conséquences s’il venait à se savoir, s’il s’avérait que pendant que nos frères hanachs charmaient nos belles outardes avec leurs yeux de reptiles, nous ,nous on leur couvait la queue du regard, notre regard bovin.

  5. Hend uqaci et consorts allez paitre vos troupeux ailleurs , l’Afrique du Nord n’a jamais été arabe et ils ne sera jamais .
    Vos chamailleries entre arabes , ne conserne les africains du nord , ni de pres , ni de loin .

  6. La junte de la nouvelle algérie se comporte comme un gamin gâté mais ils ne savent pas que tout les monde les ignore. Pendant que le Maroc travaille en silence, passe des contracts, propage son influence en Afrique et un peu partout dans le monde, la nouvelle algérie pleurniche et coupe ses relations presque avec tout le monde. La diplomatie de la junte se limite a faire du buit sur le polisario, la falasstine et tout pays qui leur dit qu’ils sont super. Comment laisseront ils par les supporters de l’équipe de foot aller au Maroc pendant le tournoi dans 2 ans ? La nouvelle algérie des années 70 a réussit a mettre le pays comme ennmi de tout le monde. Voila leur vrai exploit.

  7. pour moi
    un arabe n est pas un frère
    un amazigh (mali,niger,tchad,lybie tunisie mauritanie iles cannaries et le MAROC) sans doute
    les séfarades me sont plus proches que les homo érectus de la péninsule arabique

    J’ai toujours écris sur ce forum que la MENA est une arnaque des arabes avec Bush en complice

  8. Le pouvoir autocratique politico militaire et policier algérien a décidé en 62, et sans consulter personne, que l’Algérie est un pays arabo musulman exclusivement ! Il est donc normal qu’il insiste quelque soit « x » de faire parti de la ouma islamya, de la ouma arabiya, et que tous les pays arabes sont des « pays frères et amis », des « pays frères arabes », des « pays frères musulmans » .

    La preuve c’est que combien même on savait que le pays qui se dit gardien des lieux saints de l’islam , l’Arabie Saoudite pour ne pas la nommer, avait engagé des pourparlers pour se rapprocher d’Israël dans le bur de signer les accords d’Abrahams et bien on continuait toujours même à la désigner comme « pays frère at ami arabe et musulman ». Eh oueh !!!

    • Vivre dans un pays ou on trouve de toutes les races, langues, religions, et cultures sans jamais qu’une ne domine une autre partout et toujours, ouvre les yeux et demontre toute une perception, theorie et perception de la notion de politique et pays-meme. Je parle biensur des USA. Non je ne suis pas touriste, etudiant ou passager ici. J’y suis depuis tres tres longtemps.

      En vue de ce que je sais, c.a.d. verifie’, et vecu –l’Algerie ne peut pas etre considere’e comme un pays du tout, et certainnement pas democratique ou populaire.

      C’est comme une carcasse de vieille feraille rouille’e, tabasse’e de partout. Une feraille, meme pas du siecle dernier, encore moins de ce siecle. Ce n’est pas la carcasse ou comme dirait Mr Ait Ali, un chassis qui lui manque. Il y a de tout et rien n’est au complet ou suffisant pour etre d’une quelconque praticalite’ pour ne pas utilite’. Les sieges? il y en a encore en arriere, suatte’s par des rats, le moteur? rien sinon une tas d’os de cadavres entame’s et cache’s. Je peux continuer ainsi pour des lignes et lignes, mais a quoi ou qui bon?

      Et pourtant, il n’y a pas une ame sur terre qui n’ait pas, au moins une fois dans sa vie, enttendu une forme de la parodie qui etablit qu’a force de mentir, arrivera un jour ou vous avez beau jure’, prouve’ et je ne sais quoi, PERSONNE NE VOUS CROIERA. – C’est en quelque sorte, ce qui se produit ou se produira, inevitablement.

      Et bien voila ce qui produit l’extremisme et l’alienation. La forme importe peu. Pour les extremistes religieux comme pour les autres, il y a lieu de parler de temptation ne’e d’une deception ou blessure d’une violence extremes. Dans les deux cas, le systeme est a refaire completement. La question est donc COMMENT. Detruire et reconstruire, ou recycler ?
      Pour ma part, l’analogie avec un arbre est juste. Ce n’est pas possible d’esperer un fruit different sans arracher la plante jusqu’a ses racines, pour planter autre chose. Pour beaucoup, la solution serait de planter du nouveau sans arracher/detruire l’ancien.

      Arracher l’ancien ou le nouveau, c’est de l’arrachage, c.a.d. de la destruction… S’il y a quelque chose a trouver autre qu’un volontaire pour une nouvelle colonisation, il faut de la discussion et de la contradiction totale dans cette discussion. Une telle discussion ne peut avoir avoir lieu sans une PRESSE INDEPENDENTE ABSOLUMENT LIBRE – a COMMENCER par l’INDIVIDU PRIVE'(e), car la liberte’ de la Presse Organise’e n’a d’EXISTENCE QUE COMME LA CONSECRATION DE LA LIBERTE’ ET INDEPENDENCE DE LA PERSONNE PRIVE’E. La Presse et la notion d’Etat meme, n’ont de sens que par CET AXIOME PRIMAIRE – La Souverainete’ de La Personne, qui de son propre gre’ deviendra Personne Citoyenne, en dechargeant/sourcant certaines de ses responsabilite’s a DES SERVITEURS PAYE’S/Contract’es. Devant des performances aussi NULLES vu les moyens investits, les dure’es des contrats des contracte’s a tous les niveaux et tous les domaines, se doivent d’etre de l’echelle de l’HEURE !

  9. Apparement la « crise » se propage a l’arabie saoudite.
    https://www.algerie-dz.com/forums/algerie/8702594-le-general-algerien-said-chengriha-aurait-refuse-une-invitation-saoudienne-daccomplir-la-omra

    Le général Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’armée algérienne, aurait créé une tension diplomatique en déclinant une offre saoudienne d’accomplir la Omra, rituel religieux islamique, selon Maghreb Intelligence.

    Le chef d’état-major de l’armée algérienne le général Saïd Chengriha passe en revue ses troupes. Au début de l’année 2021, il a organisé et supervisé de gigantesques manœuvres militaires près de la frontière avec le Maroc. Crédit: DR
    Selon le site d’informations spécialisées dans la sécurité, la diplomatie, la géopolitique et l’intelligence économique des pays du Maghreb, l’invitation, émanant directement du ministère de la Défense saoudien dirigé par le prince Khalid Bin Salman, prévoyait une prise en charge intégrale pour la délégation algérienne, incluant le transport par avion officiel vers la Mecque.
    Cette proposition, couramment faite aux délégations des pays musulmans en visite officielle, aurait été rejetée par Chengriha le 12 février 2024.
    Des sources proches de l’ambassade d’Algérie à Riyadh ont révélé à Maghreb Intelligence que cette décision a été accompagnée d’instructions fermes de Chengriha à sa délégation, leur interdisant de participer à la Omra, s’écartant ainsi de la traditionnelle réception de l’hospitalité saoudienne.
    Cette attitude inhabituelle aurait été motivée par un désaccord préalable, à savoir l’absence d’une audience accordée par le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane, à Chengriha qui portait un message personnel du président algérien Abdelmadjid Tebboune.
    Cet incident n’a pas encore été officiellement reconnu ou commenté par les gouvernements saoudien ou algérien, mais il soulève des questions sur les relations diplomatiques entre les deux nations.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici