27 novembre 2022
spot_img
AccueilMondeLa crise sur le carburant cristallise la colère en France

La crise sur le carburant cristallise la colère en France

Carburant

Réquisitions chez Esso-ExxonMobil, menaces pour TotalEnergies, mais près d’un tiers des stations-service en manque de carburant: le gouvernement est accusé d’avoir tardé à réagir face aux conflits sociaux dans le secteur pétrolier, une embûche de plus alors que s’engage la bataille du budget à l’Assemblée nationale. 

Comme la Première ministre Élisabeth Borne l’a annoncé mardi, le gouvernement a lancé une première réquisition visant au déblocage du dépôt de carburant de la raffinerie normande d’Esso-ExxonMobil, où la grève continuait mercredi malgré un accord salarial signé par deux organisations syndicales.

Une décision qui « ne changera rien » dans les Hauts-de-France, région particulièrement touchée, selon son président (LR) Xavier Bertrand qui avait sonné l’alarme le 6 octobre et appelé mercredi à la réquisition des salariés de Total, en regrettant au passage la « crainte » du gouvernement face à la CGT du géant pétrolier.

Une cellule interministérielle de crise a été mise en place mercredi et l’exécutif a fait savoir qu’un autre arrêté de réquisition serait activé si la grève se poursuivait au dépôt de TotalEnergie près de Dunkerque (Nord).

« Une nouvelle fois, rien n’est anticipé, rien n’est géré et les Français ressentent légitimement le sentiment que la France n’est plus gouvernée », a dénoncé mardi à l’Assemblée nationale le député LR Eric Ciotti.

- Advertisement -

« Comme toujours, ce gouvernement attend qu’il soit trop tard pour réagir avec des mesures toujours un peu dures, un peu brutales, même si elles sont nécessaires », a renchéri le député RN Laurent Jacobelli.

A gauche, le ton est plutôt au soutien des salariés grévistes. La députée EELV Sandrine Rousseau a dit souhaiter que ces actions forment les prémices d’un « mouvement de grève générale » alors que se profile, samedi à Paris, la « marche contre la vie chère et l’inaction climatique » organisée par la Nupes, des associations et certains syndicats, mais pas la CGT, à la manœuvre dans les raffineries.

Le gouvernement a agi « avec tact et mesure », a plaidé mercredi son porte-parole, Olivier Véran, qui a promis une « amélioration très sensible dans les prochains jours » alors que les files d’attente aux abords des stations-service se sont allongées durant le week-end.

« Pas de pénurie » 

Mercredi dernier, M. Véran expliquait qu’il n’y avait « pas de pénurie » mais des « tensions ». « Factuellement, nous ne manquons pas d’essence », insistait-il deux jours plus tard: « On n’est pas dans quelque chose qui relève de la pénurie avec difficulté d’approvisionnement; on est dans des difficultés temporaires de distribution liées à un mouvement social ».

« La situation devrait continuer à s’améliorer », assurait encore samedi matin le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu.

Mais lundi, lors d’un déplacement en Mayenne, Emmanuel Macron a semblé presser la cadence, glissant qu’il ne revenait pas au président de la République de « faire les négociations salariales chez Esso ou Total ».

Une heure plus tard, Matignon annonçait une réunion ministérielle d’urgence autour de Mme Borne, à peine rentrée d’un déplacement officiel en Algérie.

Une prise de conscience tardive? Au sein de la délégation à Alger, un ministre estimait notamment que le mouvement de blocage ne prendrait pas dans l’opinion quand celle-ci apprendrait que les salariés des sites concernés gagnent 5 000 euros par mois, chiffre contesté par les syndicats.

« Une honte », pour le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, qui rappelle que « dans le même temps, Total a distribué 2,5 milliards (d’euros) de dividendes exceptionnels ».

Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

« La Kaza blanche », le film documentaire sur la vie de Cheikh El Hasnaoui

Le film documentaire restituant le parcours du chanteur Cheikh El Hasnaoui sortira bientôt sur les écrans de télévision de l'île de la Réunion et...

Les plus populaires

Commentaires récents