31 janvier 2023
spot_img
AccueilMondeLa France humiliée par la junte malienne

La France humiliée par la junte malienne

Emmanuel Macron

Après avoir perdu 58 soldats et presque 8 milliards d’euros, en 9 ans d’opérations militaires, la France se voit inviter sèchement à quitter le Mali. Un véritable camouflet pour la diplomatie française.

Quelle humiliation pour la France d’Emmanuel Macron ! La décision de Bamako de renvoyer l’ambassadeur français de son territoire renseigne sur la perte d’influence de la France dans la région. Même si elle garde des bases militaires au Niger, Burkina Faso et au Tchad dont elle a soutenu l’investiture du fils de l’ancien dictateur Idriss Deby à la présidence, le sursaut d’orgueil dont ont fait preuve les colonels au pouvoir au Mali a valeur d’un affront inédit dans la région.

Que va faire Emmanuel Macron maintenant ? Durcir le ton contre les colonels au pouvoir à Bamako et essayer d’user de pressions « amies » pour leur faire changer de ton ? Ou quitter le Mali. A moins de deux mois de la présidentielle, cette affaire risque de lui coûter très cher.

Plusieurs sources évoquent déjà un probable repli des soldats des forces Barkhane et Takuba vers les pays voisin.

- Advertisement -

Cependant, cette évacuation forcée ne restera pas sans conséquence sécuritaire pour le Mali. Certes les colonels au pouvoir à Bamako ont changé de fusil d’épaule en accueillant les mercenaires de la société russe Wagner. Le chef du commandement américain pour l’Afrique, le général Stephen Townsend, a déclaré jeudi avoir des «raisons de croire » que le Mali versait 10 millions de dollars par mois à Wagner. Cet officier évoque la présence de centaine de mercenaires. Wagner est engagé déjà en Syrie au côte du dictateur Bachar Al Assad mais aussi en Libye.

Cela dit, la présence des instructeurs et de quelques centaines d’hommes de cette société aux pratiques peu recommandables suffira-t-elle à rétablir la sécurité dans ce pays de 1,241 million km² ? Peu sûr.

Yacine K.

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

«Dégradation alarmante» des droits humains en Algérie, selon des ONG

Arrestations massives d'activistes, procès expéditifs de militants, criminalisation de l'action politique et syndicale, interdictions de conférences, emprisonnements à tout va, censure... La situation des...

Les plus populaires

Commentaires récents