1 décembre 2022
spot_img
AccueilA la uneLa France négocie pour l'importation du gaz algérien

La France négocie pour l’importation du gaz algérien

Gaz

L’Algérie pourrait augmenter ses livraisons de gaz de 50 % vers la France. Des négociations sont en cours. La visite d‘Emmanuel Macron, le week-end dernier, à Alger a été une occasion pour remettre sur la table la question énergétique. 

Ce qui n’était que rumeurs est rendu public. Macron n’était pas venu que pour se faire photographier devant la boutique Disco-Maghreb. Il est manifeste que beaucoup de dossiers ont été évoqués, voire négociés sans que leur teneur ne soit rendue publique. Il en est ainsi de la question énergétique.

Nous avons appris que la France négocie avec l’Algérie pour augmenter les volumes du gaz algérien. Des négociations sont en cours entre Paris et Alger portant sur une augmentation de 50 % des livraisons du gaz algérien. Cela peut paraître beaucoup, mais en réalité, le gaz ne représente que 20 % du mix énergétique français.

Dans ces 20 %, l’Algérie n’est pas le pays qui fournit le plus de gaz à la France. C’est d’abord la Norvège (36 %), la Russie (17 %), puis l’Algérie (8 %). Grâce à la société Sonatrach, l’Algérie fournit 11 % du gaz consommé en Europe, elle est le premier exportateur en Afrique de gaz naturel et le septième exportateur de gaz mondial.

- Advertisement -

L’Algérie est le 26ème partenaire commercial de la France. Elle est aussi le 45e pays investisseur en France, selon la Banque de France.

La grande question est : est-ce que Sonatrach est à même d’assurer à la France plus d’approvisionnements en gaz ?

Après l’Italie, la France

En Europe, de nombreux pays sont d’avantages dépendants du gaz russe que la France. À commencer par l’Italie. Rome, avant la crise ukrainienne, se fournissait principalement en Russie, alors que son premier fournisseur est désormais l’Algérie. Depuis le début de l’année, Sonatrach a livré à Rome 13,9 milliards de mètres cubes de gaz, dépassant de 113 % les volumes initialement prévus. A la faveur de la guerre menée par la Russie en Ukraine, l’Algérie est devenue le premier fournisseur de gaz de l’Italie.

Abdelmadjid Tebboune avait annoncé en juillet dernier la signature, avec le désormais ex-chef de gouvernement Mario Draghi, « d’un important accord, d’un montant de 4 milliards de dollars [3,9 milliards d’euros] », entre les groupes américain, italien et français Occidental Petroleum, Eni et Total, « qui permettra de fournir l’Italie en quantités importantes de gaz » supplémentaire. Ce contrat va permettre de « développer un gisement situé dans le périmètre de Berkine [dans le Sahara], qui doit produire plus d’un milliard de barils » d’hydrocarbures, a précisé à l’AFP une source gouvernementale.

D’autres pays, comme l’Espagne, avaient négocié avec les Algériens un peu plus tôt. L’Allemagne, elle, se tourne plutôt vers la Norvège ou le Canada, explique le journaliste de France Télévisions, Julien Gal.

L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

3 Commentaires

  1.  »Nous avons appris que la France négocie avec l’Algérie pour augmenter les volumes du gaz algérien.  »

    Wouaouw ! Quel scoop ! Et comment vous auriez pu apprendre cela ? Polichinelle aurait-il cafeté? sauf que lui il a été plus prudent, il n’a livré le secret qu’avec prudence :’ L’Algérie  »pourrait » augmenter ses livraisons de gaz de 50 % vers la France.

    Iben moua, malgré une onanisation débordante, j’étais loin d’imaginer que Macron n’était venu chez nous que pour des considérations bassement mercantiles. Figurez-vous qu’emporté par les analyses judicieuses de vos contributeurs qui accusaient Macron d’être venu faire une escapade du coté de chez Swan avec des makrouts , tandis que d’autres allaient même jusqu’ à dire qu’il était venu refaire le chemin de Tartarin dans l’Atlas pour voir les dégats qu’il a causé chez les lions car l’outarde était réservée. Sans évoquer ceux qui croyaient qu’il était venu assister à un match de foot Algérie-France.

    Et maintenant j’apprends que les véritables raisons de sa visite on nous les a cachées. Et que même que cette histoire de gaz c’est que de la diversion pour gogos imaginatifs qui croiraient avoir découvert le pot-au-rose caché ostensiblement sur l’étagère du haut.

    Si c’est pas à vous dégoûter du supputage kiskici ? Mais mieux vaut apprendre çà que de se luxer le poignet pour imaginer autre chose ou en se forçant à croire qu’il n’était venu que pour les monuments sacrés de la cul-ture oranaise : K.D et le temple du raï.

  2. Té rien que pour débrider les neurones:

    l’auterur ne se présente pas;

    Tu habites rue de la Madone
    Une maison qui se déhanche
    Une maison qui se tire-bouchonne
    Et qui pleure à grosses planches
    L’escalier colimaçonne
    C’est pas grand, non
    Mais y a d’la place
    Tu habites rue de la Madone
    Et moi je viens pour le gaz
    Tu as un boudoir plein de bouddhas
    Les bougies dansent dans leurs bougeoirs
    Ça sent bon, c’est sans histoire
    Ça ruisselle de taffetas
    C’est rempli de photos d’toi
    Qui sommeillent devant la glace
    Tu as un boudoir plein d’bouddhas
    Et moi et moi et moi
    Je viens pour le gaz
    Tu as un vrai divan de roi
    Un vrai divan de diva
    Du porto qu’tu rapportas
    De la Porte des Lilas
    T’as un p’tit chien et un grand chat
    Un phono qui joue du jazz
    Tu as un vrai divan de roi
    Et moi et moi et moi
    Je viens pour le gaz
    Tu as des seins comme des soleils
    Comme des fruits, comme des reposoirs
    Tu as des seins comme des miroirs
    Comme des fruits, comme du miel
    Tu les recouvres, tout devient noir
    Tu les découvres et je deviens Pégase
    Tu as des seins comme des trottoirs
    Et moi et moi et moi
    Je viens pour le gaz
    Et puis chez toi y a l’plombier
    Et y l’bedeau et y a l’facteur
    Le docteur qui fait le café
    Le notaire qui sert les liqueurs
    Y a la moitié d’un artilleur
    Y a un poète de Carpentras
    Il y a quelques flics
    Et puis la main de ma sœur
    Et tout ça est là pour le gaz
    Allez, allez-y donc tous, rue de la Madone
    C’est pas grand, non
    Mais y a d’la place
    Allez, allez-y donc tous, rue de la Madone
    Et dites bien que c’est pour le gaz

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’Algérie sera-t-elle indépendante un jour proche ou lointain ?

Depuis les soi-disant indépendances des pays d’Afrique, l'infamie dans la gouvernance de ces pays - abandonnés à leurs tristes sorts d'orphelins par les pays...

Les plus populaires

Commentaires récents