https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
AccueilA la uneLa liste des walis limogés et leurs remplaçants

La liste des walis limogés et leurs remplaçants

Walis

Abdelmadjid Tebboune a opéré, mercredi, un vaste mouvement dans le corps des walis et walis délégués, a-t-on appris auprès de la Présidence de la République.

Le Président de la République a mis fin aux fonctions de 16 walis et 3 walis délégués, précise la même source qui ajoute qu’un communiqué détaillé sur ce mouvement sera rendu public incessamment.

A- Les walis:

– Baradai Abdelkader : wali de Laghouat

– Tibourtine Zineddine : wali d’Oum El Bouaghi

- Advertisement -

– Mezhoud Toufik : wali de Batna

– Dehadj Mohamed El Barka : wali de Tebessa

– Kelkal Abdelakder : wali de Jijel

– Abla Kamel : wali de Sétif

– Djaouadi Abdelaziz : wali de Saïda

– Limani Mustapha : wali de Sidi Belabès

– Ouinez Labiba : wali de Guelma

– Djari Messaoud : wali de Constantine

– Abbas Badaoui : wali de Tissemsilt

– Abdelkader Regaa : wali d’El Oued

– Abdelwahab Moulai : wali de Mila

– M’barek El Bar : wali d’Ain Defla

– Boualem Amrani : wali de Ghardaïa

– Aboubakeur Lanssari : wali d’El Ménéa

B- Les walis délégués :

– Redouane Khelifa : wali délégué de Bab El Oued

– Nadjia Necib : wali déléguée de Zéralda

– Anis Bendaoud : wali délégué de Sidi Abdallah

En second lieu : mutation de dix walis et d’un wali délégué :

A- Les walis :

– Sedas Lakhdar : de la wilaya de Chlef à la wilaya de Biskra

– Abi Nouar Abdellah : de la wilaya de Biskra à la wilaya de Ghardaïa

– Kamel Nouicer : de la wilaya de Blida à la wilaya de Bordj Bou Arreridj

– Lakhal Ayat Abdesslam : de la wilaya de Bouira à la wilaya de Relizane

– Mustapha Koreich : de la wilaya de Tamanrasset à la wilaya de Mila

– Mohamed Lamine Deramchi : de la wilaya de Tiaret à la wilaya de Sétif

– Ahmed Maabed : de la wilaya d’Alger à la wilaya de Blida

– Abdelkhalek Sayouda : de la wilaya de Mascara à la wilaya de Constantine

– Mohamed Benmalek : de la wilaya de Bordj Bou Arreridj à la wilaya de Batna

– Attalah Moulati : de la wilaya de Relizane à la wilaya de Chlef

B- Le wali délégué :

-Ahcène Khaldi, wali délégué de la nouvelle ville d’Ali Mendjeli, muté à Zéralda.

En troisième lieu : nomination de seize nouveaux walis et quatre walis délégués:

A- Les walis :

– Douifi Fodhil:  wali de Laghouat

– Nefla Samir : wali d’Oum El Bouaghi

– Lamouri Abdelkarim : wali de Bouira

– Boudraa Mohamed : wali de Tamanrasset

– Khalil Said : wali de Tébessa

– Bouguerra Ali : wali de Tiaret

– Rabehi Abdennour : wali d’Alger

– Ahmed Meguelati : wali de Jijel

– Ahmed Boudouh : wali de Saïda

– Chibani Samir : wali de Sidi Bel Abbès

– Aggoune Houria : wali de Guelma

– Rouabhi Ammar : wali de Mascara

– Nahila Laaredj : wali de Tissemsilt

– Said Akhrouf : wali d’El Oued

– Filali Abdelghani : wali d’Ain Defla

– Benmalek Mokhtar : wali d’El Ménéa

B- Les walis délégués :

– Rebaï Rachid : wali délégué de la nouvelle ville de Bouïnane

– Zinaï Abdelkarim : wali délégué de Bab El Oued

– Benhaddou Djamel Abdelmoumène : wali délégué de Sidi Abdallah

– Saifi Khedidja : wali déléguée de la nouvelle ville d’Ali Mendjeli.

APS

4 Commentaires

  1. Momo,

    Que c’est long l’installation des amis, la verticalité du commandement est symétrique à l’URSS.
    Pouvoir illégitime, qui ferme les yeux sur les vrais problèmes du pays, éducation, justice, démocratie, économie, liberté…La maison brûle les gouvernants regardent ailleurs!

  2. Bonjour à tous,

    Généralement je ne commente jamais ce type de nomination, limogage ou mutation, mais la remarque de @waheb est plus que pertitente : l’absence de femmes. Combien sont-elles ou peuvent-elles prétendre à ces postes hautement stratégiques pour une région ou département ? Est-ce à dire qu’il n’existe plus femmes capables d’exercer les hautes fonctions régaliennes d’un Etat fut-il algérien ? Au delà de ce massacre c’est un vériable gâchis, une mise à l’écart d’une majorité silencieuse qui subit depuis des décennies les affres de l’orthodoxie dominante du mâle algérien adoubé par une religion obscure et rétrograde envers ses de plus 51 % de sa population. Qui a dit que la femme est l’avenir de l’homme ? Je rêve de voir mon pays dirigé par une femme.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici