5 décembre 2022
spot_img
AccueilA la uneLa Première ministre Elisabeth Borne avec 16 ministres à Alger

La Première ministre Elisabeth Borne avec 16 ministres à Alger

Élisabeth Borne

La Première ministre française Elisabeth Borne sera accompagnée pour son déplacement à Alger dimanche et lundi prochains d’une importante délégation de 16 ministres dimanche. Objectif :  concrétiser le « partenariat » conclu entre Tebboune et Macron fin août, selon Matignon.

Elisabeth Borne rencontrera certainement à cette occasion le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune.

La visite de la première ministre française portera essentiellement sur la jeunesse et la coopération économique, alors que des dossiers plus sensibles sur l’immigration ou l’installation d’une commission d’historiens des deux rives de la Méditerranée font toujours l’objet de discussions.

La question d’une augmentation des livraisons de gaz algérien à la France, dans le contexte de la raréfaction du gaz russe en Europe générée par la guerre en Ukraine, n’est « pas à l’ordre du jour » de la visite.

A son arrivée dimanche à Alger, la cheffe du gouvernement français déposera une gerbe au Monument des Martyrs, haut lieu de la mémoire algérienne de la guerre d’indépendance (1954-1962) face à la France, avant de se rendre au cimetière Saint-Eugène à Alger, où reposent nombre de Français nés en Algérie. Un circuit qu’a emprunté en août dernier Emmanuel Macron.

- Advertisement -

Cette visite vise à « concrétiser » les six axes de la « Déclaration d’Alger pour un partenariat renouvelé » signée par les présidents français Emmanuel Macron et algérien Abdelmadjid Tebboune le 27 août au terme d’une visite de trois jours du chef de l’Etat français en Algérie.

Après la séquence mémorielle, Elisabeth Borne s’entretiendra avec son homologue algérien Aïmene Benabderrahmane, avant d’ouvrir avec lui le 5e Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) et de présider une cérémonie de signature d’accords dans les champs de la formation, de la transition énergétique, de la coopération économique, de la jeunesse et de l’éducation, et de projets plus régaliens.

Le précédent CIHN s’était tenu en 2017. Une visite à Alger avait été envisagée en avril 2021 avec le prédécesseur de Mme Borne, Jean Castex et quelques ministres, mais elle avait été reportée à la dernière minute, dans un contexte de relations tendues avec l’Algérie.

Lundi, les deux Premiers ministres ouvriront le Forum d’affaires algéro-français. Puis Elisabeth Borne visitera le lycée français Alexandre Dumas avant de rencontrer la communauté française et la société civile algérienne.

En ce qui concerne l’assouplissement du régime de visas accordés à l’Algérie, en échange d’une coopération accrue d’Alger dans la lutte contre l’immigration illégale, « les discussions n’ont pas encore abouti au moment où on se parle », a indiqué Matignon jeudi.

Sur le sujet sensible de la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie, une commission d’historiens algériens et français doit également être installée pour examiner « sans tabou » les archives des deux pays. « Elle est encore en cours de constitution », selon les services de Mme Borne.

Avec AFP

 

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Zitout, Aboud et Boukhors condamnés à 20 ans de prison ferme

Le tribunal criminel de première instance de Dar El Beida (Alger) a condamné, jeudi, par contumace, Mohamed Zitout, Hicham Aboud et Amir Boukhors dit...

Les plus populaires

Commentaires récents