1 avril 2023
spot_img
AccueilIdéeLa provocation de trop : Bouteflika promet de ne pas briguer un...

La provocation de trop : Bouteflika promet de ne pas briguer un 6e mandat

TRIBUNE

La provocation de trop : Bouteflika promet de ne pas briguer un 6e mandat

Comment construire une démocratie et la mener vers l’âge adulte quand un pouvoir ne lâche rien et agit comme un enfant qui croit que tout lui est dû ? A voir l’actualité algérienne, cette question mérite d’être posée.

Dans toutes les régions du pays, les gens ont vécu deux semaines dans une ambiance de victoire. Un frisson continue a traversé les foules comme dans une transe collective.

Des dizaines, des centaines de milliers de jeunes et moins jeunes ont marché gaiement au son des youyous, des slogans anti-pouvoir lancés à gorge déployée, des klaxons de scooteurs et de bagnoles qui s’amplifiaient, se calmaient pour reprendre de plus belle. Des drapeaux nationaux et supranationaux (amazighs) se côtoyaient et étaient brandis par des foules immenses comme des trophées.

A Paris, dimanche 03 mars, la place de la République était archicomble. 10 000, voire 15 000, peut-être davantage de manifestants scandaient sans relâche des slogans en français, en arabe, en kabyle. Les organisateurs, malgré l’expérience du dimanche précédent, étaient totalement dépassés. Leur sono, malgré ses décibels au plus haut, était inaudible, couverte par les voix qui vilipendaient Bouteflika, ses généraux et ses courtisans. Des voix fortes pour dissuader le président dictateur de rempiler pour un 5ème mandat indigne, un mandat de trop qui fait de l’Algérie la risée du monde.

- Advertisement -

Pour arracher un espace démocratique, la révolte est en marche. Partout. Les manifestants sont déterminés, ils veulent en finir avec un pouvoir cynique, mafieux représenté par un egocrate sénile, mégalomane et narcissique.

Face à une contestation d’ampleur inédite, que fait Bouteflika ? Loin de s’assagir, il persiste et signe et s’engage pour un 5ème mandat à partir d’un lit d’hôpital de Genève ! Primauté de l’outre-tombe sur la réalité du pays. Que promet-il ? Qu’il ne briguera pas un 6ème mandat !! Cette énième provocation restera-t-elle sans réponse de la part d’un peuple désormais en éveil ? Ce mépris total à l’égard d’un peuple meurtri par des guerres, des privations, des exclusions va-t-il être toléré par une jeunesse à laquelle les Gaïd-Salah, Ouyahia, Ghoul, Sidi-Saïd et de tant d’autres parasites, ont confisqué et confisquent encore la souveraineté ?

Les jours et les semaines qui suivront seront décisifs. La vigilance est de mise, la mobilisation aussi. L’arme infaillible est le courage politique : ne jamais baisser les bras, aller toujours de l’avant. De notre mobilisation à toutes et tous, dépendra l’issue du bras de fer entre un pouvoir mafieux en agonie et une société désormais debout. L’insolence de l’un conduit immanquablement à la résilience de l’autre.

Le combat continue

Auteur
Hacène Hirèche

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Tribunal de Constantine : le journaliste Mustapha Benjamaa entendu

Le détenu d'opinion, le journaliste Mustapha Benjamaa, a été entendu aujourd'hui, le 27 mars 2023, par le juge d'instruction près du tribunal de Constantine,...

Les plus populaires

Commentaires récents