29 septembre 2022
spot_img
AccueilChronique« La ravissante idiote » et le jour du « saigneur » 

« La ravissante idiote » et le jour du « saigneur » 

Brigitte Bardot

C’est par un texte virulent, avec néanmoins une petite pointe d’humour, que Brigitte Bardot est repartie en guerre contre l’Aïd el Kébir, n’hésitant pas à dénoncer une « immonde fête » du calendrier musulman !

« C’est ce samedi 9 juillet, le jour du « saigneur », qu’aura lieu l’immonde fête de l’Aïd el Kébir où des dizaines de milliers de moutons seront égorgés à vif un peu partout en France et sacrifiés de manière honteuse et barbare au nom d’Allah avec la complicité du gouvernement » écrit-elle dans un tweet, ce mardi 5 juillet.

Il n’en a pas fallu plus pour déchainer les passions des deux bords parmi les pour et les contre cette sortie tonitruante.

Le combat de Brigitte Bardot aurait une belle empreinte de crédibilité si, en parallèle, elle osait dénoncer les massacres, les humiliations, la famine et autres fléaux dont sont victimes hommes, femmes et enfants aux quatre coins de la Terre. Elle aurait gagné en hauteur si elle ne fermait pas les yeux sur le gavage des oies pour Noël et l’élevage intensif en tous genres.

- Advertisement -

Mais dans le référentiel d’analyse de la ravissante idiote (un de ses films), l’urgence n’est pas à la survie de notre espèce dont la fin se profile à toute allure, mais dans un combat dont la priorité gravite autour de rituels exclusivement musulmans.

Sang pour sang, parlons-en ! Chaque dimanche lors de messes diffusées en direct sur France 2, n’assiste-t-on pas à un rituel pendant lequel le prêtre en charge brandit une coupe et prononce, citant Jésus : Buvez, ceci est mon sang !

C’est donc 52 jours du « saigneur » par an qui nous sont servis par la religion chrétienne en direct à la télé. En comparaison, le jour unique des musulmans devient une banalité. Et si nous commencions à tout dénoncer au lieu de se contenter de pointer du doigt que ce qui ne nous convient pas ?

Cela dit, il eut été plus judicieux et sage d’appeler calmement à éloigner les enfants de ces sacrifices d’un autre temps. Mais préserver l’enfant de ces rituels où le sang coule à flot n’est pas une priorité pour Madame Bardot !

Il y a quelques années de cela, nous avions attiré l‘attention sur la violence que représentait le sacrifice du mouton. Une chronique avec une conclusion toujours d’actualité :

S’il faut un début à tout, alors que tout le monde s’y mette en commençant par éloigner dès ce samedi 9 juillet, jour de l’aïd el-Kébir, un maximum d’enfants des lieux de sacrifice du mouton ! Un mouton auquel, ils se sont d’ailleurs attachés des journées durant, comme tous les enfants du monde s’attachent à une bête de compagnie !

Vœux pieux, évidemment ! Et c’est bien dommage ! Car imprégner un enfant de ces images de moutons égorgés et de ce sang qui coule à flots est le meilleur moyen de lui faire porter un regard tronqué sur le monde au fur et à mesure qu’il s’habitue à ne rien trouver d’anormal au fait que la barbarie fasse partie d’un jeu à pratiquer, à maitriser à « excellency », tout au long de la vie… (*).

Kacem Madani

(*) https://www.lematindz.net/news/21746-violence-laid-le-sang-et-lenfance-parlons-en-en-toute-innocence.html

 

ARTICLES SIMILAIRES

6 Commentaires

  1.  » Plus on découvre la nature humaine, plus on s’en éloigne pour se rapprocher des animaux  » , il n’ y a pas pire espèce vivante que celle humaine. On aime ou pas, le combat de BB est des plus nobles.
     » montre moi comment tu traites les animaux, je te dirais ton degré d’humanité « , sur cette échelle, les musulmans sont au plus bas.

  2. De grands hommes, que l’ont peut difficilement qualifier de ravissants, idiots ont dit :

    Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s’entretueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut en effet récolter la joie et l’amour.
    ▶ Pythagore (570-480 av. J.-C.)

    Les naturels sanguinaires à l’endroit des bestes tesmoignent d’une propension naturelle à la cruauté.
    ▶ Essais, Michel de Montaigne (1533-1592)

    La cruauté envers les bêtes est la violation d’un devoir de l’homme envers lui-même.
    ▶ Métaphysique des mœurs, Emmanuel Kant (1724-1804)

    La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux.
    ▶ Gandhi (1869-1948)

  3. La langue berbère devra reprendre sa place en qualité de langue ancestrale et sortir de cette position de dominé voir de colonisé sur nos propres territoires.
    En effet ce réveil identitaire doit se faire par la conscientisation des populations nord africaines victimes des propagandes pendant des siècles par des dominants successifs et imposée celle-ci sur nos gouvernants pour une vraie institutionnalisation et une vraie prise en charge en mettant des moyens conséquents car il s’agit de notre survie autant que peuple.
    La Défense de cette langue est un devoir de chaque algérien qui se dit authentique et fière de son histoire.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

A qui va profiter le gaz africain ?

L’Afrique est de plus en plus courtisée par l’Europe pour ses réserves en gaz. À la suite de la crise énergétique, les investissements et les...

Les plus populaires

Commentaires récents