22 mai 2024
spot_img
AccueilChroniqueL'Aïd est passé, l’abstinence commence

L’Aïd est passé, l’abstinence commence

Nos grands-parents nous le disaient déjà, la société le savait et les citoyens le déploraient. Soixante huit ans que j’entends cette plainte et le souhait de modifier ce qui est l’absolu contraire du jeûne.

Rien n’a changé ? Oui, absolument, en pire. La pénitence qui est le fondement du jeûne devient en fait une immense orgie alimentaire. Ce n’est pas seulement une hérésie totale du point de vue de la spiritualité mais également la contradiction entre l’objectif de deux mots.

Á aucun moment de l’année les dépenses de nourriture ne sont aussi fastueuses, même ostentatoires. Le riche comme le pauvre s’engagent dans des dépenses faramineuses, devinez à qui cela est le plus préjudiciable.

Des milliards sont dépensés en nourriture. L’ignorant comme moi ne sait peut-être pas qu’il s’agit d’une prescription de la religion. Manger à s’en éclater l’estomac, à exploser le diabète et à casser le pèse-personne.

C’est au porte-monnaie maintenant de commencer son ramadan. Peut-être est-ce cela que je n’ai pas compris. Peut-être est-ce en cela que consiste la pénitence et l’extraction de la luxure et du faste pour se plonger dans une spiritualité de l’âme.

- Advertisement -

Les prix ont explosé par l’incroyable hausse de la demande. Les gaspillages de nourriture atteignent des sommets. La somme demandée en don se trouve très minimisée au regard de l’énormité des dépenses.

Chacun veut prouver son humilité qu’exige la religion, pas question pour lui de montrer un sac peu rempli porté au regard des autres. Il est de bon ton de garnir une table gargantuesque pour que soit acceptée la pénitence.

C’est profondément choquant et totalement contradictoire avec la signification du jeûne mais c’est encore plus une catastrophe économique pour le pays et financière pour le citoyen. Le jeûne en lui même ne suffirait pas ? Il est normalement le seul objectif religieux.

Combien de milliards auraient pu être investis au profit de l’éducation, des dépenses sociales pour les nécessiteux et de tous les besoins qui sont l’objectif d’une humanité qui veut montrer sa bonne spiritualité ? C’est cela le but de la religion, l’action pour les autres, pas pour son sentiment de satisfaction et son envie de luxure.

Le mois d’abstinence se devait d’être à l’image de la repentance d’un mois, Alors, pour l’Aïd le porte-monnaie va vider ce qu’il n’a plus. Il les avait stockés par une dure année de travail. Il faudra maintenant affronter le plus dur, la réalité.

Pourtant, ce porte-monnaie devra encore se vider de ce qu’il n’a plus car un salaire ne peut indéfiniment l’alimenter. Il reste le mariage des enfants, la circoncision des nouvelles génération de garçons et la belle voiture dont la puissance aveugle le regard et la jalousie des autres.

Je condamne violemment cette piteuse conception de l’abstinence spirituelle. Car le seul qui va souffrir pour la faire sera le porte-monnaie.

Je m’en donne le droit car je m’en tiens aux percepts religieux. C’est un comble que ce soit moi qui soit obligé de le rappeler. Celui-là qui a entendu toute sa vie une accusation d’impie. C’est le comble !

Sid Lakhdar Boumediene

9 Commentaires

  1. On depense et gaspille de mille et une facons, une gestion plus que medicre des ressources n’est pas un NOUVEAU PROBLEME. Ce qui est probleme, que vous passez sous le tapis, est la slamerie force’e de tant de millions de CONS, SOUMIS et je ne sais quoi d’autre !

  2. Tout à fait d’accord avec vous.rassurez-vous ce n’est pas le fait uniquement des musulmants ,les chrétiens aussi sont concernés avec Noël,très loin des préceptes de jesus…

  3. Si les gens s’intéressaient à l’origine de tous ces rites moyenâgeux, ils seraient moins scrupuleux d’autant plus que le # matériel mental # des gens à beaucoup évolué depuis le moyen âge, non ! Les connaissances et le progrès technologique devrait peut-être faire réfléchir ?
    3 de ces fameux piliers de l’islam, (jeûn, prières, aumônes) ne sont que des reprises du manichéisme.
    Concernant Noël, on ne connaît pas la date de naissance de Jésus, c’est une création du pouvoir Romain au IV ème siècle après JC, Constantin voulait christianisé la population! Il a, de ce fait, christianisé une fête païenne qui à l’origine fetait le solstice d’hiver (jour le plus court de l’année !
    La notion d’abondance est une réminiscence de la fête païenne ! Les voeux de la nouvelle année également !

  4. Malheureusement, le croyant ne voit pas les choses avec sa cervelle mais avec ses entrailles. S’il était prêt à réfléchir, un seul des innombrables problèmes des Écritures sacrées suffirait à lui faire abandonner sa foi.
    Un exemple pris juste au hasard : la Bible, que le Coran appelle un livre de sagesse et de vérité, dit que Caïn, après avoir tué son frère Abel, fut chassé par Dieu et dût aller vivre ailleurs.
    Première contradiction absolument insolvable : Caïn dit qu’il craint que les gens qu’il va rencontrer lui seront hostiles, et Dieu lui répond qu’il punira quiconque lui fera du mal. Mais voilà, Caïn est supposé être le seul être humain sur terre en dehors de ses parents, Adam et Eve, alors qui sont ces gens qui pourraient lui faire du mal?
    Deuxième problème insoluble : La Genèse nous dit que Caïn est parti et a fondé une ville… Avec qui ??? La Genèse vient juste de dire que les seuls humains sur terre étaient ses parents et lui-même, et il avait laissé sa mère dérrière lui de toute façon, donc il ne pouvait même pas commettre d’inceste avec elle, alors avec qui allait-il fonder une ville???
    Problème insolvable, point barre. Et ce n’est là qu’un problème insolvable pris au hasard parmi des milliers d’autres problèmes dans ces Écritures. Donc, si quelqu’un voulait réellement comprendre, un seul problème comme ça devrait suffire à le faire réfléchir, comme une seule balle mortelle suffit à tuer un homme.

    Mais le problème justement ne se situe pas au niveau de la cervelle, de la raison et de la logique. Le problème est ailleurs, dans ll’histoire, a sociologie et la psychologie.

  5. Azul – Une petite correction, question de clarifier une nuance:

    « …c’est une création du pouvoir Romain au IV ème siècle après JC, Constantin voulait christianisé la population! Il a, de ce fait, christianisé une fête païenne qui à l’origine fetait le solstice d’hiver … »

    « Vouloir Christianiser », implique ou sous-enttend que « la population » n’etait pas Chretienne. Cela est faux. Le Christianisme avait deja fait beaucoup de chemin, aussi bien du cote’ Nord que Sud de la Mediteranne’e. Bien au contraire les populations pratiquaient deja et etaient attache’es au discours mystique et moral de Jesus – Surtout, du cote’ Sud, depuis le Moyen Orient jusqu’en Mauritannie.

    Cequ’il en est est le Le Control du Cult, par l’Autorite’ Imperial. – Il y a plusieurs types d’autorite’s, royale, coloniale, Etatique, et Imperiale. Chacun des mots indique la nature de cette autorite’. Constantin etait Empereur, c.a.d. celui qui detient le Pouvoir Imperatif, c.a.d. d’etablir les imperatifs, c.a.d. de controller les troupes arme’es. A ce titre, cet effort a aboutit dans une guerre civile. La 1ere guerre de religion. En Judee/Palestine, l’armee imperiale Romaine a etouffe’ la revolte populaire.

    Jusque-la, les pratiques prive’es d’expression du ressenti mystique de la personne se faisaient par petits groupes, et l’adhesion a tel ou tel groupe libre-choix. Les themes partout, la liberation de la souffrance et condition Humaine – donner un sens a sa vie, en depassant sa personne. « Le bien commun » – L’existentialisme, en quelque sorte.

    Pour cela, il y a bien lieu de parler d’imperialisme et DICTATURE, partout ou les Autorite’s elues ou pas, emettent des Lois relatives a la religion – Par exemple: « L’Islam de France », ou pire encore, celui que la junte militaire d’Alger force sur les populations. Ca c’est grave ! Non seulement, ils cuisinent le contenu, mais ils le forcent dans la gorge des Algeriens. Ce n’est plus de imperialisme ou totalitarisme, mais de la TYRANNIE.

    Christianiser ou Islamiser, ou je quoi-iser quelqu’un c’est convaincre ce quelqu’un d’une precepte, une philosophie ou theorie quelconque – C’est different de CONTROLLER QUOI ET COMMENT vivent leurs croyances.

    Je ne connais qu’un seul pays ou la Constitution INTERDIT les Autorite’s Publiques de faire ou appliquer quelconque Loi relative a la religion ou sa pratique – Les USA.
    inspiration.

  6. grâce à l’archéologie en Israël et Palestine, le contenu de la bible est disséquée ! Peu d’événements et de personnages sont historiques ! C’est du à l’imagination des multiples scribes qui se sont succédés le texte du 7eme siècle av JC jusqu’au 1 er siècle après JC ! L’humidité détruisait les parchemins de la Torah et périodiquement, il fallait réécrire avec le contexte de l’époque !
    On sait que le dieu unique a été inventé pour des raisons politiques au 7eme siècle av JC ! Asheva la femme de Yahvé, El et Baal sont éliminés au profit de yhwh ! Un seul peuple (royaume de Judas et royaume d’Israël), un seul dieu !
    Le fameux Abraham est mort à 175 ans !
    137 ans Ismaël !
    930 ans Adam
    Noé 950 ans
    Mathusalem : 969 ans !

    C’est le Hollywood de l’antiquité !
    Vive l’entertainment !
    On peut comprendre la réticence de l’Arabie Saoudite pour tout travaux d’archéologie !

    • @Lo Ji: Il suffit de lire la Bible une fois pour voir que d’abord ce dieu n’était qu’un dieu parmi d’autres. Il vivait dans un jardin quelque part en Irak. Et il était le dieu exclusif des juifs. Jésus Christ, à supposer qu’il ait existé, n’avait aucune intention d’introduire une religion toute neuve. Il était juif et est mort juif. Il coyait que la fin diu monde allait ariver de son vivant-même ou du vivant de certains parmi son audience, donc de façon imminente.
      Mohamed a fait de même. Il n’était pas musulman. Il croyait que la fin du monde allait arriver de son vivant et Jésus allait revenir. Ce n’est que des décennies plus tard que le personnage a été réinventé et qu’on lui a donné le nom de Mohamed. Personne ne sait le nom du personnage historique réel.
      Tout ça serait très clair et indiscutable pour quelqu’un qui cherche vraiment à comprendre, mais comprendre est la dernière chose que le croyant veut faire. Le croyant ne cherche pas à comprendre, il cherche à fair croire aux autres ce qu’il croit lui-même.

      • You’re absolutely right everywhere but for 1 item. That of JC not speaking Hebrew but instead Arameic. He was part of those called Gentiles, ancient ancestors of the then and still today underdogs, i.e. the so-called Palestinians.
        The Euros who can claim having proceeded to the bigest cultural misappropriation never wanted the world to know that as well as those sold the man for pennies. Thank you.

        • I did not say Jesus spoke Hebrew. Yeshoua is supposed to be his name in Aramaic. But the fact is that he may very well never have existed at all. Some very serious scholars, people who were formerly fundamentalist Christians and holding PhD’s in theology and biblical studies, in addition to being ordained preachers for decades, ended up saying Jesus is a pure myth.
          Look up « The Clergy Project » and/or « historicity of Jesus » for some names.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents