6 octobre 2022
spot_img
AccueilSociétéL’Alger Fashion Week, pour le rayonnement de la mode algérienne

L’Alger Fashion Week, pour le rayonnement de la mode algérienne

EPOQUE

L’Alger Fashion Week, pour le rayonnement de la mode algérienne

L’Alger Fashion Week est sur le point de présenter sa quatrième édition à Paris, au Normandy Hotel le 1er décembre prochain.

L’Alger Fashion Week a été créée par Nawel Nedjari en 2011, dans le but de promouvoir la mode algérienne en France et à l’international. Présenter la richesse du patrimoine algérien et la créativité de ses couturiers, voilà l’ambition de l’Alger Fashion Week.

Accueillie depuis sa première édition en France, d’abord à Lyon puis à Paris, l’Alger Fashion Week veut montrer au monde le dynamisme de la ville d’Alger et en faire une capitale de la mode algérienne.

- Advertisement -

Les Fashion Weeks font la une des journaux, car ce sont des rendez-vous majeurs pour l’industrie de la mode et le rayonnement des créateurs. C’est pendant ces événements que les tendances se font et se défont, qu’elles se déroulent à Paris, Milan, Londres ou New-York. L’Alger Fashion Week représente donc un enjeu important pour les créateurs algériens.

Mode et culture semblent s’être unies durablement, étant donné l’importance accordée par les créateurs aux références patrimoniales dans leurs collections. En témoigne la maison Gucci et sa collection présentant hijabs et turbans à la Fashion Week de Milan en Février dernier. Et c’est une tendance qui s’élève car d’après le rapport établi par la plateforme de recherche Lyst de Juillet 2018, la marque favorite des acheteurs en ligne est Gucci.

Mais d’autres grandes maisons de couture s’intéressent aussi aux références culturelles, notamment celles du monde musulman, comme Dolce & Gabbana, dont le créateur Stefano Gabbana a récemment déclaré être « fasciné par le Moyen-Orient » et a présenté une collection de prêt-à-porter avec des pièces issues de la tradition musulmane.

De plus en plus de marques occidentales suivent cette tendance, réalisant que les besoins spécifiques des musulmans en matière de mode sont souvent ignorés, malgré l’opportunité économique évidente.

En effet d’après une estimation donnée en 2014 par le groupe Ogilvy & Mather, les musulmans représenteraient 1,8 milliards de la population mondiale, dont 43% ont moins de 25 ans, ce qui signifierait que 800 millions de personnes sont prêtes à rentrer dans la vie active et sont désireuses d’une mode qui leur correspond.

Cependant, l’opinion publique est divisée face à ce phénomène : certains y étant clairement opposés, d’autres y voyant une évolution de la société vers plus d’acceptation.

Le terme d’appropriation culturelle fut largement repris par les opposants à l’utilisation de codes culturels ou religieux au détriment de la symbolique et du respect de la communauté à l’origine du vêtement en question. Sur les podiums, c’est un turban d’origine Sikh issu de la collection présentée par Gucci et porté par un mannequin occidental qui a enflammé le débat. En effet, certains ont pointé du doigt le contraste entre la discrimination dont sont souvent victimes les personnes portant le turban comme attribut culturel, et le fait qu’il devienne un accessoire de mode non préjudiciable s’il est arboré par un occidental.

D’un autre côté, certains y voient une évolution positive de la société, vers un progrès culturel et plus de mixité. S’inspirer de cultures différentes est un enrichissement commun, où la création d’un dialogue interculturel est possible. Reconnaître et emprunter une part du patrimoine de l’autre comme base d’un processus créatif peut être une façon de créer plus de bienveillance et d’acceptation envers le port du hijab ou du turban.

L’Alger Fashion Week est donc une opportunité de présenter en France et dans le monde la magnificence de la mode algérienne, ainsi que de réinventer la relation entre culture et mode, au profit du rayonnement des personnes qui représentent ces communautés.
 

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Youcef Aouchiche : « Le FFS est fidèle à la ligne nationaliste »

Le Front des forces socialistes, né l'été 1963, pour s'opposer à la dictature du duo Ben Bella-Boumediene, a  fête ses 59 ans, ce 29...

Les plus populaires

Commentaires récents