23 juillet 2024
spot_img
AccueilA la uneL'Algérie doit importer plus de blé en 2024

L’Algérie doit importer plus de blé en 2024

L’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a lancé un appel pour acheter 810.000 à 840.000 tonnes de blé tendre. La récolte de blé tendre algérien est en cours, mais elle ne couvre pas les besoins du pays.

Plus de trois millions de tonnes de blé algérien sont attendus, alors que les besoins de l’Algérie en blé s’élèvent à plus de 11 millions de tonnes.

Selon la note de conjoncture de FranceAgriMer sur les marchés céréaliers mondiaux, l’Algérie devrait augmenter la part de ses importations de blé dur et de blé tendre sur la campagne d’achat 2023-2024. Soit une hausse de 11% pour le blé tendre et de 8% pour le blé dur.

Fin mai, la télévision algérienne montrait une cohorte de moissonneuses-batteuses suivies d’une file de camions parcourant les champs de blé pour moissonner les céréales. La campagne de propagande a anticipé la vraie campagne de moisson. Pourtant, selon plusieurs indicateurs, la réalité est tout autre. L’Algérie est loin d’être autosuffisante en matière de consommation de céréales.

Selon la dernière note de conjoncture sur les marchés céréaliers publiée le 17 janvier dernier par l’établissement national français des produits de l’agriculture et de la mer, FranceAgriMer, l’Algérie restera le 5e plus gros importateur de blé tendre sur la campagne 2023-2024.

- Advertisement -

FranceAgriMer indique que la production mondiale de cette céréale devrait légèrement baisser par rapport à la campagne 2022-2023. Cette production atteindrait 757 milliards de tonnes, en recul de 1,6 %. Cependant, elle restera supérieure de 21 Mt par rapport à la moyenne quinquennale.

En raison de cette baisse, le déficit entre l’offre et la demande devrait s’accentuer. La note de conjoncture de FranceAgriMer évoque une consommation en hausse de 1% par rapport à l’année précédente, excédant la production de 14 Mt.

Pour le blé dur, la production mondiale est également en baisse d’une campagne sur l’autre. Elle devrait être en recul de 9% pour atteindre 31,4 Mt. La consommation sera cependant en dessous de la moyenne, principalement en raison de la diminution de l’utilisation alimentaire en Afrique du Nord à 33 Mt.

Toujours selon FranceAgriMer, les importations algériennes devraient être en hausse. En janvier, les autorités tablaient sur 5 millions de tonnes. Mais très vite, les chiffres augmentent. Pour le blé tendre de la campagne 2023-2024, l’Algérie devrait en importer 7,2 millions de tonnes, soit une hausse de 11% par rapport a la campagne précédente. En 2022-2023, l’Algérie avait importé quelque 6,5 millions de tonnes. On est en réalité loin des informations lénifiantes dont se gargarisent les gazettes et télévisions algériennes.

Concernant les importations de blé dur, FranceAgriMer estime que l’Algérie devrait en importer 1,5 MT. Soit une augmentation de 8% par rapport à la campagne 2022-2023.

Ces achats prévisionnels placent l’Algérie au cinquième rang des importateurs de blé tendre dans le monde, derrière l’Egypte, la Chine, l’Indonésie et la Turquie. Pour le blé dur, le pays se hisse même au deuxième rang des importateurs, devant les Etats-Unis, le Maroc et la Tunisie et juste derrière l’Union Européenne.

Sur la campagne 2023-2024, l’Algérie restera un partenaire économique essentiel de l’Union Européenne. Elle sera le troisième plus important client pour l’importation de blé tendre de l’UE avec un volume estimé à 1,48 Mt, soit une part de marché de 8,8%. Cependant, il s’agit d’un recul par rapport à la campagne 2022-2023.

Avec FranceAgr/agence

3 Commentaires

  1. Au vu de ces chiffres de FranceAgriMer, il n’est pas exclu que l’IA ait réellement joué un rôle prépondérant dans la réalisation du scénario de la la télévision algérienne montrant « une cohorte de moissonneuses-batteuses suivies d’une file de camions parcourant les champs de blé pour moissonner les céréales » … faisant l’objet de cet appel de l’OAIC pour l’importation de 840 000 tonnes de blé tendre. Ubuesque, n’est-ce-pas?

  2. Et pourtant ils nous ont montre a la TV des milliers de camions avec du ble.
    Et pourtant le decreteur qui ordonne tout, a asseche la mer mediterranee.
    Comment cela, vous mentez !

    • Est il possible que ce qu’ils montraient a la TV, les chaines de camions ne sont en fait que du bluff car il n y a ni blé et ni rien ? Ce n’est pas impossible au pays des miracles !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents