30 novembre 2022
spot_img
AccueilIdéeL’Algérie révèle le revers de la médaille de Marx et Engels

L’Algérie révèle le revers de la médaille de Marx et Engels

REGARD

L’Algérie révèle le revers de la médaille de Marx et Engels

Le Maure (1818-1883) et le Général (1820-1895) étaient assis entre deux chaises, celle de l’idéologie et celle du matérialisme. Ce qui explique leur incompréhension totale pour ne pas dire plus de la colonisation de peuplement.

L’historien René Gallissot dans son livre « Marxisme et Algérie » rapporte que Engels affirmait que l’Algérie était un peuple de brigands et de pirates. Il attribuait les massacres et les crimes coloniaux à « des soldats brutaux ». Pour le philosophe, Abdelkader s’est rendu à cause de la bestialité du Maroc et pour clore, il juge que le pays n’atteindra la civilisation que par la colonisation!

Il faut rappeler que la colonisation de peuplement est le remplacement d’un peuple par un autre, par l’évacuation ou le génocide des autochtones. A la place du salariat pour accélérer l’histoire de leur « colonisation moderne » nous avons des millions de morts d’un côté et plus de cent milles soldats, morts de l’autre qui prouvent, s’il le fallait, que le but était le génocide que la Résistance de 1830-1848 a déjoué. Ils savent ces révolutionnaires que c’est le non paiement de livraison de blé d’un « arriéré cumulé de trente années de dettes » qui est la cause principale et non la seule, de la prise d’Alger. Qui est le brigand dans ce cas ?

Encore une fois, on ne peut attribuer cette myopie qu’à des séquelles de l’idéologie que le Maure et le Général n’avaient pas évacué et le salariat est dans ce cas plus qu’une utopie qui relève de l’idéologie, antagonique au matérialisme, car si la première a pour base l’idée, la seconde a pour base les faits et seulement les faits. Envahir un pays qui réclame son du est un crime. Décimer des tribus entières est un crime contre l’Humanité.

- Advertisement -

Darwin ( ) dans son livre « La filiation de l’Homme » édité en 1871 en Angleterre, décrit ce qu’est l’évolution, chevauchant la genèse de la civilisation durant des millions d’années, sur le dos de la relation sociale, qui extrait l’homme de la sauvagerie.

La loi coloniale est synonyme de la loi du talion, qui se prolonge à ce jour en Palestine et au Sahara Occidentale. Le code de l’indigénat qui ne fait que codifier la pratique du colon, n’est rien d’autre que l’institutionnalisation du racisme. A défaut d’extermination, le peuple algérien est relégué à l’infériorité, à la sauvagerie. Engels avoue « on a rien fait de l’Algérie qu’une école de guerre pour généraux et officiers français ».

La colonisation était sauvage et a ensauvagé l’Algérie qui était civilisée puisqu’elle a résisté jusqu’à la mort de la moitié de sa population pour sa liberté et en mettant à terre plus de 100 000 soldats entre 1830 et 1848. La conception de l’accélération de l’histoire par la lutte de classe dans le cas de la colonisation s’est avérée une utopie meurtrière, une aventure sans fin, car les événements actuels, les guerres que livre la bourgeoisie pour civiliser l’autre, ne sont pas étrangers à l’amalgame de idéologie et le matérialisme qu’entretient le Capitalisme pour incorporer les autres, Marx et Engels compris, à sa guerre qui est son armature.

Darwin conçoit la sélection naturelle qui grâce aux instincts sociaux emprunte un passage de revers, une sorte de boucle de Möbius, pour cheminer la nature sauvage vers la civilisation qui inscrit à son front : fais à autrui, ce que tu voudras que l’on te fît. Le capitalisme ne permet pas une telle évolution et c’est pour cela qu’il faudra en sortir et non l’accompagner dans ses aventures.

« Les défenseurs du capitalisme essaient de le dépeindre comme la forme la plus naturelle de société, Marx et Engels ont vu très clairement qu’il s’agissait, en fait, de la forme sociale la plus contre nature » Si on se réfère sur ce sujet à Marx et Engels, on ne pourra pas dépasser le marxisme, par contre si on prend l’évolutionnisme de Darwin, que Marx a qualifié de socle du communisme, à la condition de ne pas nous arrêter à son livre « L’origine des espèces » édité en 1859, comme on nous invite à le faire mais de prendre comme repère son dernier livre « La filiation de l’Homme » édité en 1871, on aura comme point d’appui, non pas une vue mais toute une science qui prouve que le capitalisme n’est pas naturel.

Auteur
Saadeddine Kouidri

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

La France est-elle raciste ?

Il a fallu d’un simple tweet d’Emmanuel Macron pour soulever un tollé quasi-général dans le monde arabe. Pourtant, le message en question se veut...

Les plus populaires

Commentaires récents