26 novembre 2022
spot_img
AccueilA la uneL’Algérie sera-t-elle indépendante un jour proche ou lointain ?

L’Algérie sera-t-elle indépendante un jour proche ou lointain ?

L'indépendance confisquée par un pouvoir qui se renouvelle depuis l'indépendance
L’indépendance confisquée par un pouvoir qui se renouvelle depuis l’indépendance

Depuis les soi-disant indépendances des pays d’Afrique, l’infamie dans la gouvernance de ces pays – abandonnés à leurs tristes sorts d’orphelins par les pays colons, et offerts en pâture à des meutes de mercenaires, sans foi ni loi, qui ne font que la piller depuis bien avant leurs indépendances, il y a 60 ans – est un règle générale. Les pays colonisateurs ont une responsabilité morale de cet abandon.

Responsabilité qu’ils ne veulent pas assumer, car voir chaque président français afficher, dès sa prise de fonction, une fierté et une condescendance non retenue, d’aligner des chefs d’état illégitimes, constitue la preuve ultime de l’intérêt porté aux richesses et non aux hommes d’Afrique, comme au temps des colonies. Oui, l’indépendance était nécessaire, mais une gouvernance surveillée l’était davantage, si tant est que le fait de rendre ces pays d’Afrique à ses enfants, les Africains, découlait d’un acte responsable.

Mais voilà, l’acte d’indépendance fût enveloppé dans un emballage de perversité défiant tout entendement humain : Vous voulez votre indépendance ? Alors prenez là et débrouillez-vous ! Et, dans 30 ans ça sera la guerre civile (De Gaulle) ! Comment peut-on, à ce point faire preuve d’autant de désinvolture quand il s’agit du destin de millions d’hommes et de femmes ? Vingtième siècle ou pas, Troisième millénaire ou pas, les politiques se comportent toujours en enfants irresponsables. Il ne s’agit pas là de refaire l’Histoire, mais il serait temps que le destin des peuples d’Afrique soit remis aux Africains et non à des sbires néo-colonialistes !

Dans le cas de l’Algérie, à travers quel prisme tirer un bilan moral de 60 ans de dictature sinon à travers celui des affaires de délinquance liées aux enfants de ceux qui nous dirigent ? : Les enfants Abdelghani (premier ministre sous Chadli), les enfants Chadli, les enfants Nezzar, le fils Belaïz (ministre de la justice, s’il vous plaît!) et j’en passe, transformés en voyous par la grâce d’un pouvoir autocratique et tous les passe-droits que procure l’appartenance à une certaine famille révolutionnaire, avec des parents bien plus préoccupés à léguer des comptes fournis en Suisse ou ailleurs que de donner des richesses intellectuelles qu’eux même ne possèdent pas.

Comment peuvent-ils prétendre, lla hia, la hachma (toute honte bue), s’occuper de notre destin, nous transformer en peuple civilisé, nous dispenser une formation religieuse licite, nous donner une éducation universelle explicite, etc…s’ils sont incapables de s’occuper de celles de leur propre progéniture ? Mais comme les lois génétiques se trompent rarement, un chenapan ne peut rien enfanter d’autre qu’un autre chenapan. Et les flibustiers qui nous gouvernent sont toujours là pour procréer d’autres flibustiers, qu’ils baptisent au grès du temps et des turbulences à apaiser : FIS, GIA, GSPC, AQMI, etc….avec lesquels ils se réconcilient pour mieux continuer à nous avilir et nous piller, physiquement et intellectuellement, tout en bradant nos richesses aux anciens colons avec lesquels ils combinent et canalisent notre quotidien et nos lendemains. Il y en a tant à dire !

- Advertisement -

Qu’on le veuille ou non, l’Algérie officielle ne fait pas partie de l’Afrique Sub-saharienne. Elle fait partie du bloc que l’on appelle Maghreb-Moyen-Orient. Celui-ci s’étalant certainement de la Grande Mosquée de Bagdad à la Grande Mosquée Hassan-II de Casablanca (en termes de mosquées, tout est grand chez nous. Vivement l’inauguration de la Grande mosquée d’Alger, pour convaincre Allah de la grandeur de notre foi).

Amarrez-nous à l’Afrique SVP, qu’elle soit sub, sup, ou sur-saharienne ! Qu’on en finisse avec ce groupe auquel notre sève n’appartient pas et auquel ces putschistes pillards nous amarrent, à l’insu notre plein gré.

Nous avons les moyens d’innover pour faire de l’Algérie un exemple de tolérance et d’harmonie entre nos peuplades, si tant est que l’esprit colonialiste du panarabisme et de l’islamisme qui en découle prennent fin !

Nous sommes fatigués de ces guéguerres de légitimité historique !

Nous sommes fatigués que l’on nous force constamment à regarder en arrière pour nous empêcher de prendre le chemin d’un monde qui avance à toute vitesse.

Nous sommes fatigués que l’on écrive l’histoire de nos peuples à travers ses dictateurs et ses colons !

Nous sommes fatigués que l’on nous invente des héros afin de nous faire oublier les Amirouche, les Ben-M’hidi, les Abane et les Si L’houas !

Nous sommes fatigués que nous, le peuple, soyons toujours écarté, brimé, et objet de toutes sorte de vétos !

Nous sommes fatigués que l’armée décide de notre destinée depuis 1962 !

Nous sommes fatigués de la dictature de cette famille de papys FLiN-tox qui s’autoproclame révolutionnaire pour nous piller, nous brimer, et nous confisquer jusqu’à notre liberté de pensée !

Cachés derrière cette armée qui vous sert de point d’appui, il est si facile de vous donner tant d’assurance face à un peuple fatigué et désabusé par toutes ces années de Hogra ! Et sans cette armée qui vous utilise comme de simples petites racoleuses dont on rétribue des faveurs immorales, je me demande bien quelle serait votre durée de vie ! Allez, soyez courageux un jour, descendez donc une des grandes artères de la capitale, sans garde rapprochée, pour jauger votre popularité ! Combien de mètres pourriez-vous parcourir au milieu de ce peuple que vous dépréciez avec une arrogance immonde et inhumaine ? Les paris sont ouverts. Je vous accorde 500 m, soit 7 mn de marche, en comptant le temps perdu à serrer les mains de vos derniers admirateurs.

Le peuple ne vous aime pas ! Vous comprenez ?

Le peuple vous hait ! Vous comprenez ?

Le peuple vous maudit ! Vous comprenez ?

Le peuple en a marre de voir vos bouilles antipathiques, même en noir et blanc ! Vous comprenez ?

Le peuple ne se reconnaît pas en vous ! Vous comprenez ?

Mais partez bon sang, Partez ! Cassez-vous bande de petits mariolles !

Vous avez votre police et vos baltaguias pour nous terroriser, nous n’avons que nos mots pour vous médire. Que le diable vous emporte ! Et il vous emportera, un jour ou l’autre ! Peut-être bien demain……

En attendant, il serait grand temps de libérer tous les détenus d’opinion !

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

13 Commentaires

  1. Why are ex-British colonies usually better off than their non-British neighbours?
    There are many reasons for it.
    However, two reasons deserve special mention.
    Investment and Development.
    While people like to focus on what Britain took from its colonies, only a few want to focus on what Britain gave in investment and development.
    For example, we call India a patchwork of competing for rival polities before British rule.
    Britain united them with a common language, infrastructure, civil service, and a system of parliamentary democracy. 
    British rule saw increased access to education, the building of hospitals, many beneficial social reforms, and the introduction of the first vaccination programs.
    Britain created a united nation called India which had not existed before.
    Whole continents such as North America and Australia transformed from wildernesses of scattered tribal people into the modern, industrialized, capitalist, liberal democracies we see today.
    Decolonization on British Terms.
    Another often underappreciated factor was Britain’s successful insistence on only allowing independence on British terms.
    Britain endeavoured to eliminate independence movements driven by Communism, violent tribalism, or (in the case of Rhodesia) white minority rule.
    Britain wanted to ensure imperial rule gave way to the capitalist, liberal democracies, but some colonies were more successful.
    Great Britain divided the Holy land into two states during her protectorate mandate; these were 1 Jewish and 1 Arab, which later got labelled Israel and Jordan, respectively.  
    The two states solution so talked about these days is a three-state solution with the 3rd state labelled Palestine.
    Is it another trade trick meant to fool the Arabs for another 66 years?

    However, British efforts ultimately paid off in many parts of the world. As for the French in Algeria, to come back to the issue of every single Algerian, these frogs or assimilated have, for more than a hundred years, sown only hatred and self-haunting to the natives. They mistreated these and, persisting in so doing, had ended up indirectly by giving rise to a politico-terrorist movement that is sadly still rampant in the country today.  Thank you for such a narrative; It takes a lot of our hearts.

  2. l’Algérie est indépendante de la France !
    1 – la politique socialiste à l’image de l’Union soviétique !
    2 – l’achat de l’armement dans le camp # communiste # puis en Russie !
    3 – 1976 – l’Algérie a quitté l’Union Européenne dans laquelle elle avait été intégrée (Étant anciennement départements, les accords d’Evian avaient perpétué la situation) !
    4 – l’arabisation de la société !
    5 – le logement : Aucune société française Bouygues, Vinci,…ne construit de logements en Algérie pourtant 1/3 des employés sont maghrébins !

    Pour répondre à Faro laz qui adore la perfide Albion !
    Cette belle monarchie pimpante où toutes les terres et des quartiers de Londres sont détenus par la noblesse de générations en générations !
    La fameuse chambre des lords réservée à ses nobles (sénat) qui a moins de pouvoir mais qui donne son avis !
    L’assurance chômage est sympathique ! Elle est limitée 600 € par mois ! Cela incite à chercher du travail !
    Concernant, la comparaison entre les anciennes colonies françaises et britanniques, les pays de l’Afrique de l’ouest francophones ont fait prospérer l’Union douanière issue de la colonisation ainsi que le franc CFA ! Cela a créer la CEDEAO qui a intégrée 17 pays dont des pays anglophones !
    La côte d’ivoire et le Sénégal ont une prospérité exceptionnelle !
    La Mauritanie qui avait quittée la CEDEAO pour l’Union du Maghreb est revenue devant l’échec de ce projet d’union !
    Le problème c’est le nationalisme arabo-musulman ! On défend, coûte que coûte, le territoire dessiné par les français et espagnol (Sahara espagnol) !
    Les africains sont moins arcboutes sur cette idéologie nationaliste !

  3. Que trois commentaires ? Té je vais rameuter mes potos, pour faire buzzer un max.

    Je ne voudrais, pas du tout me fâcher avec Madani mais il ne saurait dire qu’il ne m’a pas un chouia provoqué à l’insu de son propre gré. A3lakkhatar son sujet rejoint kamim beaucoup celui qu’on a maltraité à propos de l’extinction de tamazight où la question de l’indépendance a été évoquée pour leur propre compte par les indépendantistes kabichous qui n’ont pas été échaudés par la première et qui voudraient renouveler l’échec pour leur région.

    Quant à Madani il a répondu à sa propre kistyou en nous démontrant magistralement que l’hemdoullah nous avons des dirigeants qui nous ressemblent. Donc comme dirait Velqacem Ujanjal: ur tsrouhoun, our netsrouhou, c’est comme ça que ça marche. A sa place je me serais gardé de poser cette kistyou au cas où il nous resterait quelque chance de ne pas être indépendants.Lui au contraire il nous assené la preuve par neuf que vu le résultat nous n’avions désormais aucune chance que nous ne soyons pas indépendants car il faut vraiment que l’on soit seuls et qu’on nous ait laissé faire pour en arriver là.

    Je ne sais pas si kinwi vous avez remarqué que les seuls pays où l’indépendance a été une réussite ce sont ceux dont l’indépendance a été arraché par les colons eux-mêmes sans embarquer lesi indigènes. Isk ya3ni il n’y pas une splikasyou dans ces eaux-là ?

    Bessah peut-on dire que ces pays sont vraiment indépendants ? Combien de marins, combien de capitaines, aborigènes ou amérindien sont au pouvoir ou détiennent le capital fi Marikène en Nouvelle Zélande, ou en Australie ? Au mieux on pourrait dire que ce sont des colonies indépendantes. Alors que chez nous lhemdoullah khredj lisi3mar mbladna, et s’il nous manquait des preuves Madani nous les apportées .

  4. Non, Monsieur, Algeria is not independent of France! Your reflex response can hold it.
    1 – socialist policy in the image of the Soviet Union
    2 – the purchase of weapons in the communist camp and then in Russia
    3 – 1976 – Algeria left the European
    4 – Arabization
    You are right, Mr Lo Ji, but it is challenging not to bother admiring a system that has succeeded as well as denigrating the other that is bankrupt. The so-called French colonialism is a bankruptcy not only during but after, as you have pointed out. The absurdity of French colonial policy gave birth to the FLN. There is no equivalent to this falsely revolutionary movement in the world. The actions of this movement carried by the Klash junta were intended and not naturally born for that noble mission. Sorry for that.

  5. Puisque on porte encore le dossard, normalma, on devrait nous pardonner cette irruption dans nos affaires internes qui nous sont externes.
    L’Algérie était indépendante vis à vis d’Alger des turcs, puis en vertu de la délégation financière dès (je crois) 1905 puis l’Algérie Reredépendante en swassandou vis à vis de l’Algérie et là encore c’est donc pas fini. On fera du neuf avec du vieux ou tourner neuf pour avoir six, puis vice versa. Ca sera difficile de dire qui est dépendant vis à vis de qui.

  6. L’Histoire, en Afrique, comme ailleurs, n’est affaire ni de morale ni de bons, ni de mauvais sentiments, mais seulement de Pouvoir pour l’hubris parfois, mais toujours au service des intérêts des groupes sociaux dominants. Un de mes amis, qui n’est plus de ce monde, avait coutume de comparer les sociétés humaines aux poissons, parmi lesquels : «les gros mangent les moyens, les moyens mangent les petits et les petits qui souffrent toujours.».
    Ici même, sur un autre fil de discussion de ce journal, un internaute s’interrogeait sur ce que l’Algérie serait devenue aujourd’hui, si, d’aventure, les grands principes énoncés au Congrès de la Soummam, c’est-à-dire l’instauration d’une République authentiquement démocratique et sociale, avaient pu être mis en œuvre en 1962. La réponse à ce genre de question ne peut, bien entendu, qu’être oiseuse, puisque, d’une part, la machine à remonter le temps, pour en modifier la trajectoire, n’est qu’une vue de l’esprit, et que, d’autre part, ce qui est advenu devait nécessairement advenir, en ce sens qu’il résulte d’une conjonction particulière de contradictions politiques et sociales en œuvre. Plus prosaïquement, l’État démocratique et social promis au Peuple algérien au Congrès de la Soummam n’a pu voir le jour, sans ses deux principaux promoteurs, dont l’autorité et l’engagement révolutionnaire auraient pu infléchir le cours de l’histoire : Larbi Ben M’hidi assassiné par l’ennemi et Ramdane Abane étranglé par ses adversaires de l’intérieur. Dès lors, le destin de l’Algérie était scellé, pris en mains par les héritiers des pratiques totalitaires, verticales et populistes, ancrées de longue date dans la tradition du Mouvement National. Mais leur message est toujours vivant, parce que la fin de l’Histoire, non plus, n’existe pas, ni en Afrique, ni en Algérie, ni ailleurs! Le message de nos martyrs, Abane et de Ben Mhidi reste d’actualité, pour que notre peuple puisse, un jour, enfin, exercer son droit à la liberté et à l’autodétermination.

  7. Je n’arrive pas à suivre ni à comprendre où est le problème. Isk c’est parce que nous ne sommes pas indépendants nagh c’est à cause des dirigeants. Si c’est parce que nous ne sommes pas indépendants alors nos dirigeants sont bons , si c’est parce que nos dirigeants sont mauvais alors c’est parce qu’on est indépendants.

    Je pourrais avancer une flopée de raisons sociologiques qui démontrerons que la question des dirigeants est déterminée mais pas déterminante. Ceux qui avancent le contraire ne savent pas comment l’accumulation primitive s’est faite en Occident , que ce n’est pas la démocratie qui a produit le capital mais l’inverse.

    Iben moua je persiste et signe swacharène que ce n’est pas juste de faire un si mauvais procès à nos dirigeants la3zayez sous prétexte que d’autres auraient fait mieux qu’eux comme si di tmura meden les dirigeants ne cherchent que le bonheur de leur populace. Je l’ai déjà dit à plusieurs reprises que nous avons d’abord un problème de culture et de société. Ahqarbi que vous pourriez remplacer amagramen ni par du bon kalitous que ça ne changera rien et qu’il ne donnera jamais du blé. Je pourrais vous avancer une flopée de raisons sociologiques qui vous démontrerons que ce n’est pas une question d’hommes et que ni Abane, ni Amirouche, ni Ben Mhidi n’auraient fait mieux s’ils étaient passés de l’autre coté du manche.

    Haaa !!! Ousk j’aurais suggéré ne serais-ce que par la plus sournoise des insinuation que si la Kabylie n’a pas été indépendante après le départ des colons c’est parce qu’on a pas sorti les kabyles ? Iben non ! Au contraire moua j’ai dit : dayène thoura , on est indépendant ,à chaque chose suffit sa peine , ça suffit comme ça.

    Woulllah ya Si ! Avec une indépendance de l’Algérie dija on morfle un max , nihni ils voudraient rajouter celle de la Kabylie soufela ! Wech bghitou tesgarg3ouna l’indipadace agui ou quoi ?

    Je dirais même plus, que même si nous autres nous sommes incapables de nous rendre compte que nous sommes indépendants les pays qui eux le sont font tout pour nous faire prendre conscience que nous le sommes. Putain ! il faut kamim des visas ou des hargas pour aller chez eux, non?

    Ohqarbi que nous sommes bel et bien indépendants et il faut désormais, et même dorénavant ga3, faire avec et tant pis pour nous !

    Ne trouvez pas ce prétexte de la non-indépendance pour ne pas commencer à travailler et pour vous rouler les pouces sous prétexte que ça vaudrait pas le coup dans ce cas-là.

    C’est vrai 3la kouli hal que dans l’indépendance qu’on nous avait promis, tous nos problèmes allaient se résoudre mécaniquement, dès que le dernier colon aura quitté notre piyé. Notre sous sol était suffisamment riche pour qu’on n’ait pas besoin de trimer , ou de pomper comme les shaddoks, alors que ces satanés mécréants d’Occidentaux ne demandaient qu’à le faire pour nous moyennant une part . S’il y a thoura un lézard dans la mécanique ce n’est pas parce qu’on n’est pas indépendant.

    Win 3labali ana ya Mes3oud ousk’il est le lézard? Je ne suis ni lézarologue ni mécanicien !

    • Les choses sont, peut-être, un peu plus compliquées que ça, a mas Hend Uqasi. Je vous accorde volontiers que c’est l’Histoire qui fait les hommes, et non l’inverse, de sorte que l’on n’a souvent que des dirigeants à notre image. En revanche, rien ne vous permet d’affirmer que Ben Mhidi et Abane auraient agi de la même manière que ceux qui se sont emparés du Pouvoir par les armes, en 1962, puisque ces deux dirigeants d’exception de la Révolution avaient été, précisément, éliminés pour avoir tenté de suivre une autre voie.

      • Azul a yamadakul

        Pardonnez-moua a Mas At Dahmane d’avoir zozezr entrer dans un débat si complexe pour ma cervelle d’abruti, mais je n’avais aucune prétention à apporter une analyse aussi pointue que la vôtre, moua je n’ai versé qu’une oupignou à froid.

        Mais oui, Mas At Dahmane , rien ne me permet de dire que Ben Mhidi, A3miruc, et 3aban n’auraient pas fait mieux que ceux qui ont gouvernés depuis l’indépendance, mais je me le suis kamim permis tout seul. Mais admettez donc que vous aussi rien, absolument rien, ne vous permet de dire qu’ils auraient sûrement fait mieux.
        C’est le mépris et la domination coloniale qui les a produit , Mas At Dahman, qu’en aurait fait l’indépendance, le pouvoir? Le pouvoir, a ya mdakul, vous savez ce qu’il fait des mieux-disant. Et pourquoi donc la mécanique historique les a écartés? Ils n’étaient pas adaptés à l’indépendance recherchée?

        Bien au contraire , si vous aviez suivi votre propre argumentation: celle -ci ne vous aurait conduit qu’au même constat que moi. Ne disiez vous pas:  » Je vous accorde volontiers que c’est l’Histoire qui fait les hommes, et non l’inverse, de sorte que l’on n’a souvent que des dirigeants à notre image » ?

        Encore que moua je n’ai pas parlé d’Histoire mais de culture et de société.

        Je dis que notre société ne peut produire que ce qu’elle a . Et même avant l’immense L.Addi et sa catégorie de « régression féconde » régression profonde que je l’ai corrigé, ne dit pas autre chose.

        Le poids des structures a Mas At Dahman !Le poids des structures ! Sinon splike-moua trach ayghar tous les opposants les plus coriaces : Khalida, Benyounes, ceux du èfèfès, Boukrouh, non pas Boukrouh il n’est pas coriace, quand ils ont été cooptés ont tous agit comme les autres ?

        Daghen je n’ai pas dit que tout est irrémédiable. Que nous sommes prisonniers d’un destin indépassable. Je ne fais aucun procès à l’histoire. Je ne dis pas que nos dirigeants ne sont pas responsables, je dis qu’ils ne le sont pas plus que la société dont ils sont comme nous le produit.

  8. Ça ne tient pas la route, votre démonstration est celle d’un frustré, celle de quelqu’un qui ose parler d’un seul côté de la bouche.
    Il n’ya pas un seul ^pays qui a été occupé, colonisé, soumis par une puissance étrangère qui s’est bâti, construit, édifié en moins d’un siècle.
    Une nation, un pays etc… se construisent en plusieurs siècles.
    Le reste n’est vulgate \

  9. L’indépendance de l’Algérie est confisquée par les planqués des frontières avec l’aide de nos ennemies dont le pouvoir actuel dépend.
    C’est le premier viol de l’Algérie indépendante et la suite, tous le monde la connaît.
    Notre génération par devoir doit poursuivre le travail de nos aînés qui se sont sacrifiés pour ce pays et son peuple.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Iran : les manifestants kurdes visés par des tirs à balles réelles

Les forces de sécurité iraniennes ont tiré à balles réelles lundi pour réprimer des manifestations dans les régions kurdes de l'ouest de l'Iran, a...

Les plus populaires

Commentaires récents