24 avril 2024
spot_img
AccueilPrincipaleL'Assemblée nationale française condamne la répression des Algériens le 17 octobre 1961

L’Assemblée nationale française condamne la répression des Algériens le 17 octobre 1961

17 octobre 1961

L’Assemblée nationale a approuvé jeudi une proposition de résolution qui «condamne la répression sanglante et meurtrière des Algériens commise sous l’autorité du préfet de police Maurice Papon le 17 octobre 1961», au cours de laquelle entre une trentaine et plus de 200 manifestants pacifiques sont morts, selon les historiens.

Le texte porté par l’écologiste Sabrina Sebaihi et la députée Renaissance Julie Delpech a été approuvée dans un hémicycle clairsemé par 67 députés, 11 issus des rangs du RN votant contre. Si les députés du Rassemblement national sont fidèles aux positions de leurs inspirateurs de l’OAS, autant dire que la majorité des députés étaient donc aux abonnés absents pour cette proposition de résolution.

La ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales, Dominique Faure, a évoqué dans son discours une manifestation « réprimée dans la violence par les services agissant sous l’autorité du préfet de police de l’époque, Maurice Papon », au cours de laquelle « outre de nombreux blessés, plusieurs dizaines [de personnes] furent tuées, leurs corps jetés dans la Seine ». Pas de reconnaissance de « crime d’Etat » cependant.

« Une pensée pour ces victimes »

« Ayons aujourd’hui à cette tribune une pensée pour ces victimes et leurs familles frappées de plein fouet par l’engrenage de la violence », a-t-elle dit, sous les yeux de représentants des collectifs qui plaident depuis plusieurs années pour cette reconnaissance. Le 17 octobre 1961, le Front de libération national avait appelé à manifester dans les rues de Paris pour réclamer l’indépendance de l’Algérie, à l’époque département français où la guerre faisait rage depuis 1954, et la fin du couvre-feu visant les « musulmans algériens » depuis le 5 octobre.

Entre 20 000 et 30 000 Algériens ont participé au rassemblement, mais celui-ci dégénère et de nombreux manifestants sont frappés avec des gourdins ou à coups de crosse par la police. Plusieurs d’entre eux sont même tués « par balle » puis jetés dans la Seine, précise l’historien Emmanuel Blanchard au Monde.

- Advertisement -

La résolution « invite » également « le gouvernement à travailler en commun avec les autorités algériennes pour appréhender leur histoire commune, y compris celle des événements du 17 octobre 1961 ». Sabrina Sebaihi a rappelé le travail de mémoire déjà accompli, avec l’« hommage aux victimes » d’une « sanglante répression » rendue par François Hollande en 2012, et la reconnaissance de « crimes (…) inexcusables » par Emmanuel Macron le 17 octobre 2021. Le texte « souhaite » en outre « l’inscription d’une journée de commémoration [de ce] massacre » à « l’agenda des journées nationales et cérémonies officielles ».

Avec Francetvinfo/RFI

2 Commentaires

  1. Condamner cette répression, c’est bien, mais ce qu’il faut retenir, c’est ceci : Après avoir condamné, fait sa contrition, exprimé mille regrets et demandé pardon à genoux et en pleurs, si les mêmes conditions historiques se reproduisaient, ceux-là mêmes qui ont pleuré de regret referont exactement la même chose.
    Et si les rôles étaient inversés, si c’était l’Algérie qui avait colonisé la France, aujourd’hui nous parlerions de français noyés dans l’Oued El Harrach par les autorités algériennes.
    C’est ainsi que la vermine humaine est faite.

  2. La nouvelle norme et definition de la noblesse: « La Victimisation. »
    Cette histoire c’est du passe’. Si les Camembets continuent a vous le rappeler, c’est pour insister sur votre petitesse et incapacite’… Et cela est une TRICHERIE MONUMENTALE. Ils ont faute’ et ils ont paye’, point. Move on…
    Ils peuvent faire de la communication prive’e avec leurs attache’s de l’epoque et leurs descendants, mais qu’a a faire avec ces histoires la majorite’ des khortiens ?
    Ma reponse personnelle est ceci: Je suis disoli de la dureti du coup de pied dans le Q que vous avez recu, mais vous l’avez cherche’… la gourmandise ! Mais !!! car il y a toujours un « Mi ! » – Vous avez gagni aussi et la prouve de votre succes est dans l’aboutissement reussit du royaume franco-arabo-islamik que vos ailleux ont entrepris… Sa capitale Parisienne se dessine de mieux en mieux au jour pres. Vivement que Minaret Eiffel diffuse son 1er appel a la priere… Je crois que l’orloge Big Ben le fait deja regulierement…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents