5 octobre 2022
spot_img
AccueilCulture"L’aurore", de Selahattin Demirtas

« L’aurore », de Selahattin Demirtas

Publication

« L’aurore », de Selahattin Demirtas

Selahattin Demirtas a été le président du HDP (Parti Démocratique des Peuples), le parti de gauche pro-kurde, député de la région de Diyarbakir, avocat et surtout ancien candidat à la présidence de la République turque.

Etant le principal opposant au dictateur Erdogan, il a été arrêté en compagnie de plusieurs dirigeants de son parti le 4 novembre 2016 et placé depuis dans une cellule de la prison d’Edirne tout près de la frontière bulgare. Depuis il est toujours dans l’attente de son procès et certains pensent qu’il peut être condamné jusqu’à 142 ans de prison.

« L’Aurore » a été écrit en prison et s’est vendu en Turquie à plus de 180.000 exemplaires – un bestseller !  Ce recueil nous offre douze nouvelles dédiées « à toutes les femmes assassinées, à toutes les femmes victimes de violence… ». Le ton est donné dès la dédicace. Toutes les héroïnes sont réunies par une constante, elles sont obnubilées par la liberté à laquelle elles ont accédé pour certaines d’entre elles ou à conquérir pour d’autres. Filles, amoureuses, femmes battues, violées, mères, travailleuses dans des usines, ce sont toutes des instigatrices unies par un même désir – celui de découvrir cette liberté qui manque tellement dans cette partie du monde et pour d’autres, affirmer cette indépendance acquise malgré le mâle qui impose sa loi.

- Advertisement -

Selahattin Demirtas n’a pas choisi de ponctuer ses nouvelles de cris d’orfraie et d’utiliser les mots provenant de ses discours politiques. Il a décidé délibérément d’utiliser une poésie légère où les images cocasses se disputent à des situations comiques. Quel bonheur de lire cet opposant à Erdogan, le dictateur qui considère que la Turquie fait partie de son trousseau et qui emprisonne à tour de bras ceux qui osent défier son autoritarisme.

Quel plaisir de découvrir dans cet homme ouvert au monde, qui défend bec et ongles la culture et la liberté du peuple kurde, un écrivain qui a commis un beau recueil de nouvelles qui a réussi à passer entre les grilles de sa cellule.

Ne reste plus qu’à lire et à diffuser ce merveilleux recueil qui nous donne à voir une Turquie aux peuples multiples. Selahattin Demirtas est, à l’évidence, un conteur né qui nous offre des histoires drôles, parfois tendres, souvent sarcastiques, comme celle des hirondelles qui viennent construire leur nid tout près de la cellule du narrateur et avec lesquelles l’auteur a établi un dialogue.

Ces nouvelles sont touchantes et empreintes de poésie. Elles sont les interprètes de la vision que porte Selahattin Demirtas sur son pays, la Turquie, a un moment de l’histoire où l’héritage de Kemal Atatürk est remis en question par une politique islamiste brutale.  Selahattin Demirtas nous a montré depuis quelques années son engagement d’homme libre, il nous offre aujourd’hui son talent de grand écrivain.

K. B.

Selahattin Demirtas, « L’Aurore », nouvelles traduites du turc par Julien Lapeyre de Cabanes Editions Emmanuelle Collas

Auteur
Kamel Bencheikh

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Tortures durant la guerre d’Algérie : appel à la reconnaissance de la responsabilité de l’Etat français

L’Association Agir contre le Colonialisme aujourd’hui (l’ACCA) appelle l'Etat français à la reconnaissance de sa responsabilités dans le recours à la torture durant la...

Les plus populaires

Commentaires récents