28 septembre 2022
spot_img
AccueilMondeLe prix du pétrole recule encore

Le prix du pétrole recule encore

Energie

Le prix du pétrole recule encore

Les cours du pétrole reculaient lundi en cours d’échanges européens alors que les marchés encaissaient leurs bénéfices après les gains de vendredi et malgré des propos rassurants du ministre russe de l’Energie.

Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 65,48 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 73 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour le contrat d’avril cédait 91 cents à 61,43 dollars une heure après son ouverture.

- Advertisement -

Les cours avaient fortement grimpé vendredi après une semaine atone, provoquant la perplexité de certains analystes.

« Il s’agissait d’un mouvement technique provoqué par des investisseurs financiers » qui ne se préoccupent pas des fondamentaux du marché, a estimé Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Les gains n’ont pas été atténués par les données de la société américaine Baker Hugues, qui a fait état d’une hausse du nombre de puits actifs aux Etats-Unis de 4 unités à 800 puits.

« Leur nombre a bondi de 30% en un an », ont souligné les analystes de Commerzbank.

Cela laisse présager d’une production américaine encore plus abondante dans les mois à venir, alors que les Etats-Unis sont désormais le deuxième producteur mondial derrière la Russie.

Le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak, dont le pays s’est engagé aux côtés de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à limiter sa production pour éviter un déséquilibre du marché, a tenté de rassurer les investisseurs dimanche.

Alors que l’accord de l’Opep et de ses dix partenaires est actuellement prévu jusqu’en 2018, le ministre a affirmé dimanche que la fin de l’accord se ferait uniquement si le marché était rééquilibré.

« Dès que notre objectif sera atteint, nous commencerons à envisager une sortie progressive de l’accord », a-t-il affirmé à Bloomberg.

Auteur
AFP

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Détenus d’opinion : rassemblement amazigh samedi devant la Bourse de Paris

A l'appel du Congrès mondial amazigh, un rassemblement est prévu samedi 24 septembre place de la Bourse Paris IIe pour dénoncer la répression et...

Les plus populaires

Commentaires récents