6 octobre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLe RCD dénonce la cabale judiciaire contre les partis démocratiques

Le RCD dénonce la cabale judiciaire contre les partis démocratiques

ARBITRAIRE

Le RCD dénonce la cabale judiciaire contre les partis démocratiques

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a rendu un communiqué dans lequel il s’indigne contre les pressions multiformes que le pouvoir actionne contre la mouvance démocratique. Et apporte son soutien au Parti socialiste des travailleurs.

La cabale judiciaire contre les partis politiques de la mouvance démocratique continue et s’accentue. Ainsi, le pouvoir vient d’engager des poursuites judiciaires en référé pour la suspension provisoire du PST, l’interdiction de ses activités et la fermeture de ses locaux. Pour rappel, le ministère de l’intérieur a engagé, déjà, une procédure en référé pour la dissolution de l’UCP.

Il est clair que les tenants de la feuille de route pour la restauration du système ne peuvent s’accommoder d’aucune sorte de contestation pacifique ou même de la contradiction.

De précédentes actions visant des partis ayant pris position en faveur du changement et des revendications du Hirak ont déjà fait l’objet, par le passé, de pressions administratives et judiciaires pour neutraliser leur fonctionnement et ce n’était que le prélude pour la confection d’une carte politique sous contrôle du pouvoir de fait.

- Advertisement -

Cette escalade qui vise à museler l’opposition et l’expression des revendications des populations porte les germes du pourrissent et du chaos. La mascarade du 12 juin prochain n’est qu’un prétexte pour promouvoir le pire.

Le RCD condamne cette énième atteinte aux droits fondamentaux des citoyens inséparables du droit d’organisation et d’activité des partis politiques et des organisations autonomes. Il apporte son soutien inconditionnel à la direction et aux militants du PST.

Alger, le 22 mai 2021

Le RCD

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Deux ans de prison fermes requis contre Naïma Salhi

L'ex-députée du microscopique Parti de l'équité et de la proclamation (PEP) risque deux ans de prison ferme. Cette  peine assortie d'une amende de 50...

Les plus populaires

Commentaires récents