26 janvier 2023
spot_img
Accueil360°Le stade de Tizi-Ouzou porterait le nom de Hocine Aït Ahmed

Le stade de Tizi-Ouzou porterait le nom de Hocine Aït Ahmed

Stade de Tizi Ouzou

La livraison du projet du stade 50 000 places de Tizi-Ouzou est imminente. Cependant les clivages s’exacerbent au sujet du nom qu’il devra porter. Hocine Aït Ahmed, Matoub Lounès ou un autre nom qui sortirait du chapeau des décideurs.

Plusieurs noms ont été avancés parmi lesquels celui de  Matoub Lounes. Les porteurs de cette revendication ne manquent  pas d’arguments pour faire avaliser une telle option.  En plus d’être  un chantre engagé  de la chanson kabyle et fervent  défenseur de la cause amazighe et de la démocratie, Matoub Lounes était aussi un  supporter acharné de  la Jeunesse Sportive de Kabylie, soutiennent-ils.

En  2020, un des membres de la famille du défunt a même  annoncé sur sa page Facebook que le stade de Tizi Ouzou sera baptisé “officiellement” au nom du rebelle.

Entre-temps,  le nom du militant nationaliste et membre fondateur du FFS fera son chemin au sein de  la voix populi pour s’imposer avec insistance  avec celui de Matoub Lounes.

- Advertisement -

Mais  les supporters de ce dernier doivent, vraisemblablement,  déchanter. Car,  à en croire certaines sources informées, les autorités viennent  de faire  leur choix: l’édifice sera baptisé au nom de défunt  Hocine Ait Ahmed.

C’est ce que laisse entendre le député FLN de Tizi-Ouzou,  Meziane Djouzi,  qui semble sûr de son fait. « Officiellement,  le stade 50 000 places de Tizi-Ouzou portera le nom du défunt Hocine Ait Ahmed », annonce le député sur sa page Facebook. La même information est donnée avec assurance, à partir de Doha, par le journaliste Hafid Derradji.

Sur les réseaux  sociaux, la controverse est toujours vive. La décision qui, apparemment,  a été  prise  au plus  haut sommet de l’État, n’arrive  pas à faire taire entendre raison aux partisans de Matoub qui soutiennent  mordicus leur revendication et ne s’avouent pas  vaincus. Ils promettent de mobiliser plus de soutiens populaires  pour imposer le nom du chanteur engagé assassiné en 1989 pour,  espèrent- ils, le voir  accrocher au fronton  du nouveau  stade construit à la périphérie  ouest de Tizi-Ouzou.

Pour le moment,  les autorités gardent le silence, entretenant ainsi le suspense, préférant  annoncer leur décision au moment opportun.

L’ancrage historique de Hocine Ait Ahmed et ce  qu’il représente en tant l’une des figures marquantes  du nationalisme algérien constitue un solide plaidoyer pour les décideurs. Cependant, donner son nom à un stade c’est réduire sa dimension nationale et son importance, comme nationaliste ayant été un des responsables de la direction du FLN pendant la révolution et homme politique de premier plan. Ce choix va certainement décevoir les fans du chanteur rebelle qui se recrutent  majoritairement  au sein des milliers de supporters  de la JSK.

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Crash d’un hélicoptère de l’armée

Lors d'une mission de vol d'entraînement planifié, un hélicoptère de type  MI-171 s'est écrasé dans l'après-midi d'aujourd'hui, lundi 23 janvier 2023, aux environs de...

Les plus populaires

Commentaires récents