1 février 2023
spot_img
AccueilPolitiqueLes arrestations de jeunes activistes du Hirak/Amussu se poursuivent

Les arrestations de jeunes activistes du Hirak/Amussu se poursuivent

ARBITRAIRE

Les arrestations de jeunes activistes du Hirak/Amussu se poursuivent

L’arbitraire au grand jour. Les appareils policier et judiciaire tournent à plein régime sous la « nouvelle Algérie » d’Abdelmadjid Tebboune.

Il n’y a plus un empan de cette terre d’Algérie où l’arbitraire et l’intimidation ne sont pas pratiqués au grand jour.

Khaled Drareni, Abdelkrim Zeghilèche, Bilal Menadi, Chawki Younsi, Réda Chérifi … la déjà longue liste des détenus d’opinion ne cesse dese remplir de nouveaux noms de jeunes envoyés en taule pour des posts sur les réseaux sociaux, manifestation pacifique…

Convocation par le procureur du tribunal de Mostaganem Beldjilali Hasnia, Hanane Bechekat et Fatma Benameur, trois femmes manifestantes arrêtées le vendredi 21 août, nous apprend le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

- Advertisement -

Ce collectif série chaque jour les noms des jeunes convoqués, arrêtés ou placés en détention provisoire.

Ayoub Lafza, étudiant en Master 2 électronique à l’université de Jijel et président du club scientifique, est convoqué par la justice pour son procès au tribunal d’El Milia, pour l’audience du 3 septembre prochain.

Les accusations retenues contre ce jeune universitaire : outrage à corps constitué, atteinte à la personne du président de la République, publications Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national.

A Tizi-Ouzou, on apprend l’arrestation ce mercredi 26 août de Nassim Ould Ouali (Kamel) et Hakim Amirou, par des policiers en civil et une équipe des BRI. Ils ont été arrêtés après avoir dispersé un rassemblement au jardin public devant le siège du bâtonnat de Tizi Ouzou. Ils finiront par être relâchés.

Toujours dans la wilaya de Tizi-Ouzou, Ali Kared a étéplacé sous mandat de dépôt (tribunal de Larbaa Nath Irathen) mardi 25 août. Son procès est renvoyé au lundi 31 août. Il est accusé d’atteinte aux corps constitués (Juges et police) , atteinte à la personne du président de la République.

A Constantine, le procès en appel du journaliste blogueur Abdelmoundji Khelladi est programmé pour le 27 octobre prochain à la cour de Constantine, suite à l’appel du procureur contre le verdict prononcé le 8 avril dernier (la relaxe, tribunal Ziadia). 

Le procès en appel du détenu Zakaria Boussaha à la cour d’Annaba est renvoyé au 2 septembre prochain, nous apprend la même source ce mercredi. La demande de liberté provisoire rejetée.

Ainsi en est du destin de la jeunesse algérienne : s’ils ne s’embarquent pas dans des rafiots d’infortune pour fuir vers l’Europe, ou ne lanternent pas devant les bureaux de poste, ils sont envoyés manu militari en détention…

Auteur
Yacine K.

 




ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

L’Algérien peut-il se sentir Français ?

La relance du débat, qui s’annonce houleux, sur les lois relatives à l’immigration en France nécessite que l’on s’y mêle en dressant un bilan...

Les plus populaires

Commentaires récents