26 janvier 2023
spot_img
AccueilIdéeLes Russes n’aiment-ils donc pas leurs enfants ?

Les Russes n’aiment-ils donc pas leurs enfants ?

Russie guerre en Ukraine

Si ce n’était le sérieux de la situation, les entretiens téléphoniques entre les grands de ce monde prêteraient vraiment à rire ! 

Ainsi donc, au bout d’une heure et demie d’échanges entre les présidents russe et français, ce dernier aurait réussi l’exploit de faire arracher la promesse d’épargner les civils ukrainiens ! ? C’est comme si les bombes, les balles et les missiles russes étaient tous équipés de capteurs sophistiqués qui permettraient de distinguer les soldats ukrainiens des civils ! 

Quelle arnaque que de nous faire croire cela !

Si c’est pour se limiter à de telles concessions, autant ne pas perdre son temps !

- Advertisement -

Ce qui aurait été un exploit, c’eut été d’arracher à M. Poutine la promesse de ne pas effrayer le monde avec ses menaces atomiques qui font craindre le pire pour cette belle planète bleue ! C’est à croire que monsieur Poutine n’a pas de petits enfants et que son instinct de protection a atteint le niveau zéro. 

Pourtant, le chanteur Sting avait déjà averti des dangers que représentait la course au nucléaire, faisant part de ses craintes dans les années 1980, avec son tube planétaire « Russians » (*). Une chanson qui cadre bien avec l’actualité. Des paroles qui valent mieux que mille discours que nous vous traduisons ci-après. 

« Russians », les Russes

En Europe et en Amérique, c’est le sentiment d’hystérie qui prévaut 

Tous conditionnés pour répondre aux menaces et aux mots

Des discours des Soviets et de leurs rhétoriques 

Monsieur Khrouchtchev dit en s’emportant : « Nous vous enterrerons »

Je ne souscris pas à telle conception 

Ce serait une chose inconsciente à envisager 

Si les Russes aussi chérissent leurs enfants

Comment puis-je sauver mon petit garçon 

Du jouet mortel d’Oppenheimer ? 

Il n’y a pas de monopole du bon sens 

De part et d’autre des barrières politiques

Nous partageons la même biologie

Quelle que soit notre idéologie

Croyez-moi quand je vous dis 

J’espère que les Russes chérissent leurs enfants aussi

Il n’y a pas de précédent historique 

Pour reprendre les mots sortis de la bouche d’un président 

Aucune guerre ne peut être gagnée 

C’est un mensonge auquel nous ne croyons plus 

Monsieur Reagan dit de la même façon : « Nous vous protégerons » 

Je ne souscris pas à telle conception 

Croyez-moi quand je vous dis 

J’espère que les Russes chérissent leurs enfants aussi 

Nous partageons la même biologie 

Quelle que soit notre idéologie

Mais qu’est-ce qui pourrait nous sauver vous et moi 

Si ce n’est que les Russes aussi chérissent leurs enfants 

Kacem Madani 

(*) Sting, « the Russians », un tube à écouter, un clip à regarder, un message à méditer !

https://www.youtube.com/watch?v=wHylQRVN2Qs

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Algérie/États-Unis : ce qu’a dit la sous-secrétaire d’Etat américaine

L’Algérie est un pays « leader dans le règlement des conflits au niveau régional, de par son rôle central dans la consécration de la stabilité,...

Les plus populaires

Commentaires récents