1 février 2023
spot_img
AccueilMondeL'ONU condamne les «exécutions de masse» en Arabie saoudite

L’ONU condamne les «exécutions de masse» en Arabie saoudite

Exécution en Arabie saoudite

Samedi 12 mars, 81 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite. Elles ont été condamnées à mort pour des crimes liés au « terrorisme », un record qui dépasse le nombre total d’exécutions en 2021 dans le royaume. L’ONU condamne ces exécutions en chaîne.

Soixante-treize Saoudiens, sept Yéménites et un Syrien « ont été reconnus coupables d’avoir commis de multiples crimes odieux » en Arabie Saoudite, a rapporté l’agence de presse officielle SPA.

Soixante-treize Saoudiens, sept Yéménites et un Syrien « ont été reconnus coupables d’avoir commis de multiples crimes odieux » en Arabie Saoudite, a rapporté l’agence de presse officielle SPA.

armi eux, des hommes liés à l’organisation jihadiste État islamique (EI) au réseau Al-Qaida et aux rebelles Houthis du Yémen, a précisé l’agence.

- Advertisement -

Les 81 personnes avaient été condamnées à la peine capitale pour avoir « attaqué des lieux de culte, des bâtiments gouvernementaux et des installations vitales pour l’économie du pays », et pour des « crimes d’enlèvement, de torture, de viol et de contrebande d’armes», toujours selon SPA.

«Ces crimes ont fait un grand nombre de morts parmi les civils et les forces de l’ordre», a-t-elle ajouté.

«Une position stricte »

« Le royaume continuera d’adopter une position stricte et inébranlable contre le terrorisme et les idéologies extrémistes qui menacent la stabilité du monde entier», a encore rapporté l’agence SPA. Les exécutions en Arabie saoudite se font en général par décapitation.

Pendant plusieurs années, le royaume a été visé par une série d’attaques meurtrières perpétrées par l’EI. Il est par ailleurs la cible d’attaques des Houthis depuis le Yémen voisin en guerre.

Ryad appuie le gouvernement yéménite face aux Houthis depuis 2015.

L’Arabie saoudite a l’un des taux d’exécution les plus élevés au monde, avec 69 exécutions en 2021, selon un décompte de l’AFP basé sur des déclarations officielles.

Pour les mineurs, la peine capitale n’existe depuis 2020

Cette monarchie absolue est dotée depuis 1992 d’une Loi fondamentale assimilée à une Constitution, reposant sur la charia, la loi islamique.

L’homicide, le viol, les attaques à main armée, la sorcellerie, l’adultère, la sodomie, l’homosexualité et l’apostasie sont passibles de la peine capitale dans le royaume ultraconservateur.

En 2020, l’Arabie saoudite a annoncé qu’elle mettait fin à la peine capitale pour ceux condamnés pour des crimes commis alors qu’ils avaient moins de 18 ans. Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

3 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Mauritanie : procès de l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz

Le procès de Mohamed Ould Abdel Aziz s’ouvre ce mercredi 25 janvier, à Nouakchott. L’ancien président est accusé notamment de corruption, de blanchiment d’argent...

Les plus populaires

Commentaires récents