9 février 2023
spot_img
AccueilMondeUkraine : Zelensky parlera au Congrès américain mercredi

Ukraine : Zelensky parlera au Congrès américain mercredi

Zelensky

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s’adressera mercredi à l’ensemble du Congrès américain en direct par vidéo, une nouvelle façon pour les élus de presser Joe Biden de muscler sa riposte à l’invasion russe de l’Ukraine. 

« Nous nous réjouissons d’accueillir le président Zelensky pour un discours devant la Chambre et le Sénat, et de transmettre notre soutien au peuple ukrainien », ont indiqué les responsables démocrates de ces deux institutions, Nancy Pelosi et Chuck Schumer.

L’adresse du président ukrainien aura lieu mercredi, à 13H00 GMT. Elle sera retransmise dans un auditorium du Capitole.

Volodymyr Zelensky a déjà pris la parole devant le Parlement britannique il y a quelques jours. Invoquant Churchill, en t-shirt kaki et assis près d’un drapeau ukrainien, il avait appelé à plus de soutien pour son pays après l’invasion russe. Le dirigeant s’exprimera aussi mardi devant le Parlement canadien.

- Advertisement -

Depuis plusieurs semaines, le Congrès américain, institution réputée pour ses querelles partisanes, présente un front uni dans la réponse à Moscou, pressant régulièrement le président Biden de durcir le ton.

14 milliards

« Le Congrès américain reste inébranlable dans son engagement à soutenir l’Ukraine face à l’agression cruelle et diabolique de Poutine », ont assuré les deux chefs démocrates lundi.

Le président ukrainien avait déjà échangé avec plus d’une centaine d’élus et sénateurs américains par visioconférence le 5 mars, plaidant pour un durcissement des sanctions économiques contre la Russie.

Quelques jours plus tard, dans un rare élan d’unité, les élus avaient adopté une enveloppe faramineuse de près de 14 milliards de dollars censés permettre à Kiev de protéger son réseau électrique, combattre les cyberattaques et s’équiper en armes défensives. Cet argent servira aussi à financer la riposte économique américaine contre Moscou, à commencer par les sanctions contre des oligarques russes.

La semaine dernière, les élus avaient aussi mis Joe Biden sous pression d’arrêter les importations de pétrole et de gaz russes en dévoilant plusieurs projets de loi décrétant leur interdiction.

Afin de ne pas donner l’impression que le Congrès lui dictait le ton, le président américain, initialement hésitant à prendre cette mesure pour ne pas froisser ses homologues européens, avait annoncé un embargo sur l’énergie russe mardi.

« Troisième Guerre mondiale »  

Désormais, des élus des deux bords, dont certains très proches du président, exhortent Joe Biden à faciliter la livraison des avions polonais Mig-29 à l’Ukraine, ce à quoi Washington à opposé un refus définitif.

Le président américain, particulièrement à la peine dans les sondages, doit s’adonner à un délicat jeu d’équilibriste, soucieux de ne pas froisser les élus, mais sans pour autant prendre une quelconque mesure susceptible d’être perçue comme une escalade par Moscou.

S’adressant à des démocrates de la Chambre, vendredi, il a par exemple balayé l’idée d’envoyer « des équipements offensifs et avoir des avions et des chars et des trains qui vont (en Ukraine) avec des pilotes américains et des équipages américains ».

« Ne vous faites pas d’illusions », a-t-il lancé à ceux qui pourraient suggérer de telles mesures. « Peu importe ce que vous dites, ça s’appelle la Troisième Guerre mondiale. » Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

CHAN/Algérie-Sénégal : une finale pour l’histoire

La sélection algérienne de football A' aura rendez-vous avec l’histoire, samedi contre le Sénégal, en finale du 7e Championnat d'Afrique des nations CHAN-2022 (reporté...

Les plus populaires

Commentaires récents