22 février 2024
spot_img
AccueilMise en avantL'ONU demande à Israël de cesser les «homicides illégaux» en Cisjordanie occupée

L’ONU demande à Israël de cesser les «homicides illégaux» en Cisjordanie occupée

Gaza martyrisée
Les plus de 20 0000 morts ne suffisent pas à la communauté internationale pour pousser Israël à stopper le massacre de civils palestiniens

Le quotidien est toujours plus rude à Gaza ce jeudi 28 décembre. De nombreux hôpitaux ne fonctionnent plus, la famine s’étend et il n’est pas possible d’avoir accès à l’eau potable dans certaines localités. En Cisjordanie occupée, l’ONU dénonce aussi une détérioration rapide des droits humains pour la population palestinienne et demande à Israël de mettre fin aux « homicides illégaux ».

L’ONU demande à Israël de mettre fin aux « homicides illégaux » en Cisjordanie etdénonce une détérioration rapide des droits humains dans cette zone.

Les combats à la frontière libano-israélienne franchissent un nouveau palier. Le Hezbollah et l’armée israélienne observaient les premières semaines du conflit des règles d’engagement tacites qui permettaient d’épargner les zones résidentielles et de limiter les échanges de tirs. Mais ces garde-fous ont volé en éclat ces derniers jours.

Des frappes sur le centre de Gaza font craindre une expansion du conflit. Les forces israéliennes ont également multiplié les raids dans des grandes villes de Cisjordanie occupée dans la nuit. L’état-major de l’armée a aussi mis en garde contre une intensification des tirs le long de la frontière avec le Liban, pays d’où opère le Hezbollah.

La population de Gaza est en « grand danger », a affirmé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soulignant que « la faim et le désespoir » s’aggravaient dans le territoire ravagé par la guerre.

- Advertisement -

Plus de deux mois et demi après le début de la guerre, déclenchée par l’attaque sanglante lancée le 7 octobre par le mouvement islamiste palestinien contre Israël, le ministère de la Santé du Hamas a annoncé mercredi que 21.110 personnes, dont une majorité de civils, avaient été tuées à Gaza par les opérations militaires israéliennes.

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 21 110 morts depuis le début de la guerre, le 7 octobre, et plus de 55 243 blessés. 1 140 personnes ont été tuées lors de l’attaque du Hamas du 7 octobre, selon les données fournies par le gouvernement israélien.

Avec Rfi/Afp

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici