20 février 2024
spot_img
AccueilMondeIsraël veut vider Gaza de ses habitants

Israël veut vider Gaza de ses habitants

Gaza famine
Près de 2 millions de Gazaouis menacés par la famine dans un Proche-Orient riche

Israël a appelé les habitants à quitter le centre de Gaza. Après le nord, Tel Aviv veut vider le centre de la bande. Depuis début octobre quelque 20 000 Palestiniens sont tués par les bombardements israéliens.

L’innommable tragédie continue à Gaza sous le regard d’un monde incapable d’arrêter la machine infernale mise en branle par l’extrême droite israélienne.

Alors que l’armée israélienne a intensifié ses bombardements dans le sud de la bande de Gaza, où la situation humanitaire déjà critique continue de se détériorer, le Conseil de sécurité de l’ONU devrait voter ce vendredi une résolution largement affaiblie et remaniée sous la pression des États-Unis, destinée à améliorer l’aide humanitaire sur place.

Après plusieurs reports consécutifs, un texte du Conseil de sécurité de l’ONU était attendu jeudi. Mais le vote n’a toujours pas eu lieu, le contenu restant l’objet de discussions. Il reste attendu dans la journée avec un nouveau texte largement remanié sous l’impulsion des États-Unis.

Famine et terreur à Gaza

- Advertisement -

L’ONU a mis en garde contre un risque de famine dans la bande de Gaza, où se poursuivent vendredi les bombardements israéliens, pendant que le Conseil de sécurité tente de sortir de l’impasse pour voter une résolution permettant d’y accroître l’aide humanitaire.

Environ la moitié de la population devrait se trouver dans la phase « d’urgence » – qui comprend une malnutrition aiguë très élevée et une surmortalité – d’ici le 7 février, selon un rapport du système de surveillance de la faim des Nations unies publié jeudi.

Et « au moins une famille sur quatre », soit plus d’un demi-million de personnes, sera confrontée à la « phase 5 », c’est-à-dire à des conditions catastrophiques.

« Nous avertissons depuis des semaines qu’avec de telles privations et destructions, chaque jour qui passe ne fera qu’apporter plus de faim, de maladie et de désespoir à la population de Gaza », a prévenu sur X le chef des opérations humanitaires de l’ONU, Martin Griffiths. « La guerre doit cesser. »

L’aviation et l’artillerie israéliennes continuent de bombarder intensément le sud de la bande de Gaza. Et l’armée a appelé à l’évacuation d’un camp de déplacés et de plusieurs quartiers d’habitation dans le centre de l’enclave en prévision d’une recrudescence des activités militaires dans la zone.

20 057 Palestiniens ont été tués dans les frappes israéliennes sur Gaza depuis le début de l’opération israélienne, selon le gouvernement du Hamas. Plus de 53 320 personnes ont également été blessées. Selon le ministère de la Santé de l’enclave, 70% des victimes sont des femmes et des jeunes de moins de 18 ans.

L. M./agences

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici