29 juin 2022
spot_img
AccueilMise en avantLourde réquisition contre le journaliste Ihsane El Kadi

Lourde réquisition contre le journaliste Ihsane El Kadi

El Kadi Ihsane

Le parquet a requis 3 ans de prison ferme assortis d’une amende de 100 000 dinars avec exclusion de l’activité professionnelle et le gel de son journal pour une durée de 5 ans à l’encontre du journaliste Ihsane El Kadi, directeur de Radio M et Maghreb Emergent, rapporte le Comité national pour la libération des détenus d’opinion

Rien que ça pour faire taire le journaliste et les deux medias qu’il dirige ! Et avec une justice pareile on continue à nous rabattre les oreilles avec un imaginaire dialogue inclusif pour soi-disant réunir les Algériens ! Renversant.

Cette lourde réquisition a eu lieu lors de son procès aujourd’hui au tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

- Advertisement -

Pour rappel, après présentation d’Ihsane El Kadi devant le procureur du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, mardi 18 mai 2021, suite à une plainte déposée par le ministre de la Communication de l’époque (Ammar Belhimeur), suite à un article publié le 23 mars 2021 à 9h du matin sur Radio M, le journaliste et directeur de publications a été renvoyé devant le juge d’instruction pour audition, ajoute la même source.

Ihsane El Kadi a été placé sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction.

Comparution chaque lundi à 10 h pour signer le registre du controle judiciaire
Interdiction de sortie du territoire nationale ISTN. Confiscation du passeport avec interdiction de sortie des limites territoriales de la wilaya d’Alger sauf autorisation.

Ihsane El Kadi est poursuivi pour les chefs d’inculpation:
– diffusion de fausses informations à même de porter atteinte à l’unité nationale,
– perturbations des élections,
– ouverture de la plaie de la tragédie des années 90 et réouverture du dossier de la tragédie nationale (tiré de la loi sur la réconciliation nationale), relève le communiqué du Cnld.

Une chose est sûre : si l’accusateur, autrement dit Ameur Belhimer a été viré du gouvernement il est manifeste que d’autres ont pris la relève pour poursuivre son œuvre de sape de la presse privée.  Le réquisitoire d’aujourd’hui contre El Kadi Ihsane confirme si besoin que ce régime n’entend nullement instaurer un climat apaisé dans le pays.

Sofiane Ayache

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Gazoduc transsaharien (TSGP) : à quoi joue le Nigeria ?

Après avoir fait marcher son partenaire algérien dans les années 2000 sur le projet de la mise en place d’un gazoduc long de 4000...

Les plus populaires

Commentaires récents