29 juin 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLourde réquisition contre Mohamed Tadjadit, Soheib Debaghi et Sadek Louil

Lourde réquisition contre Mohamed Tadjadit, Soheib Debaghi et Sadek Louil

Tribunal

Enième procès d’activistes pacifiques ce mardi au tribunal de Sidi M’hamed. Le parquet a requis 6 ans de prison ferme assorti d’une amende de 1 million de dinars à l’encontre de Mohamed Tadjadit, Soheib Debaghi et Sadek Louil.

Le parquet a également requis 5 ans de prison ferme assorti de la même amende, avec saisie des objets confisqués, à l’encontre de Malik Riahi, Noureddine Khimoud (Nadjib Milano) et Tarik Debaghi lors du procès qui a eu lieu ce mardi 22 mars au tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD). Le verdict est attendu pour le 29 mars.
Mohamed Tadjadit, Malik Riahi, Soheib Debaghi, Noureddine Khimoud (Nadjib Milano) et Tarik Debaghi ont été placés sous mandat de dépôt, le 8 avril 2021, après présentation devant le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger.
Mohamed Tadjadit et Malik Riahi ont été arrêtés dans la soirée du dimanche 4 avril 2021, dans un appartement à Ain Beniane après perquisition de la police. Ils ont été placés en garde à vue au commissariat Trolard (près du tunnel Maurice-Audin).
Soheib Debaghi Noureddine Khimoud et Tarik Debaghi ont été, eux, arrêtés à Barika (Batna) le matin du 5 avril, à bord d’un véhicule. Ils ont été transférés vers le commissariat de Cavaignac à Alger dans la soirée.
Ces activistes pacifiques connus pour leur engagement sans faille dans le mouvement de dissidence populaire du Hirak/Tanekra sont poursuivis pour direction et organisation d’une association de malfaiteurs (criminelle), diffusion de fausses informations de nature à troubler l’ordre public, atteinte à la vie privée d’un enfant et son exploitation à des fins contraires à la morale, incitation à la débauche, et détention de stupéfiants (drogue) pour consommation, ajoute la même source.
Le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed d’Alger a transmis le dossier de « Mohamed Tadjadit, Malik Riahi, Soheib Debaghi, Noureddine Khimoud (Nadjib Milano) et Tarik Debaghi le 2 mars 2022 à la section correctionnelle et ce après fin d’instruction et des auditions et retrait de l’accusation criminelle, souligne le CNLD.
Dans un communiqué Amnesty internationale appelle à la libération de ces détenus et des centaines d’autres qui croupissent dans les geôles depuis plusieurs mois.
Plus de 330 détenus d’opinion, dont des femmes et hommes politiques, des journalistes, un ancien candidat à la présidentielle, des étudiants et des citoyens lambda dont le seul tort est de lutter pour une Algérie plus libre, meilleure et démocratique.
L.M.
ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

  1. « Le parquet a requis 6 ans de prison ferme assorti d’une amende de 1 million de dinars à l’encontre de Mohamed Tadjadit, Soheib Debaghi et Sadek Louil ». Quant à Tayeb Louh et avec tout ce qu’il a fait endurer au peuple algérien, il a écopé, lui, d’un très sévère verdict de 3 ans de prison ferme. Trouvez l’erreur! Qawa dhariba! Mon oeil!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

46 corps découverts dans un camion-charnier au Texas

Les corps d'au moins 46 personnes ont été découverts lundi dans un camion près de San Antonio, au Texas (sud des Etats-Unis), selon plusieurs...

Les plus populaires

Commentaires récents