25 mars 2023
spot_img
AccueilCultureLu pour vous : "Soumission" de Michel Houellebecq

Lu pour vous : « Soumission » de Michel Houellebecq

Soumission

Les polémiques incessantes et le brouhaha médiatique qui entourent les sorties extravagantes de Michel Houellebecq concernant ses positions ultra-extrémistes vis-à-vis du fait islamique.

Ses esclandres lui ont valu un fleuve de condamnations jusqu’à faire sortir le recteur de la Grande Mosquée de Paris de ses gonds en lui intentant une action en justice (abandonnée depuis), ne peuvent qu’attiser la curiosité concernant son ouvrage Soumission que d’aucuns ont interprété comme un pamphlet virulent contre tout ce qui rime avec musulman.

Eh bien je vais d’emblée vous donner mon ressenti sur cette fable que je viens de lire d’une traite ! Le livre est décevant à plus d’un titre, et l’on se dit que l’auteur des Particules élémentaires a bien de la chance de se retrouver dans l’œil du cyclone de la polémique, ce qui a fait grimper les ventes de son ouvrage de façon vertigineuse et enviable (pourquoi ne pas l’avouer ?) !

De quoi s’agit-il en fait ? Parue en 2015, la fable de Houellebecq prédisait pour la France un président de la République issu d’un parti politique musulman pour 2022 ! ? Rien que ça !

- Advertisement -

En termes de timing, cela s’appelle un flop prophétique, tout simplement ! d’autant que l’auteur se permet la fantaisie de mettre en scène des personnages politiques réels, comme François Hollande, auquel il prédisait un deuxième mandat pour 2017, et Marine Le Pen qu’il gratifiait d’un score record de quasiment 50% pour 2022, battue d’un pouillème de suffrages au profit de l’ex-futur président…musulman !?

Comment en est-on arrivé là ? Houellebecq ne s’étend pas trop là-dessus. Il se garde bien de le dire, sinon par les habituelles démonstrations et autre simagrées de la décadence de l’Occident et du Christianisme au profit d’une religion qui se donne comme objectif de conquérir le monde (cela n’est d’ailleurs pas faux !)

Le barycentre de l’ouvrage gravite essentiellement autour du personnage qui donne l’impression de se focaliser davantage sur ses petits bobos sociaux et sur son idole littéraire, le naturaliste Joris-Karl Huysmans, que sur le destin de la France !

Avant de l’avoir lu, je m’attendais à une immersion dans les cités que l’on dit interdites aux lois de la république et où la violence semble régner en maîtresse absolue. Et que nenni ! Quand on dépose le livre après l’avoir ingurgité, on se dit « tout ça pour ça ? » D’ailleurs on se demande bien où a-t-on trouvé le moyen de coller à l’ouvrage le terme islamophobie. C’est un roman fiction qui ne mérite vraiment pas toute la polémique qui l’a entouré !

Là où l’auteur de Soumission a déraillé, c’est évidemment dans ses assertions de novembre 2022 : « Quand des territoires entiers seront sous contrôle islamique, je pense que des actes de résistance auront lieu. Il y aura des attentats et des fusillades dans des mosquées, dans des cafés fréquentés par les musulmans, bref des Bataclan à l’envers. » Inutile de revenir là-dessus ! (*)

La phobie poussée à l’extrême, il faut aller la chercher dans Le Camp des Saints de Jean Raspail. Ce roman décrit « la submersion de la civilisation occidentale, la France en particulier, par une immigration massive venue du delta du Gange. Un million de «miséreux » prennent d’assaut des cargos. Les immigrants voguent alors vers un Occident incapable de leur faire modifier leur route… »

Pour des raisons facile à deviner, Jean Raspail s’en va chercher ces « envahisseurs » du continent asiatique, là où la misère est la plus cruelle. En ces temps-là (1973-74) l’auteur croyait certainement en la notion de « pays en voie de développement » puisqu’il précède son ouvrage d’une citation de Boumediene :

« Nous pourrions chercher ensemble un nouveau style de vie qui rendrait possible la subsistance de 8 000 millions d’êtres humains que l’on estime devoir peupler le monde en l’an 2000. Sinon, aucun nombre de bombes atomiques ne pourra endiguer le raz de marée constitué par les millions d’êtres humains qui partiront un jour de la partie méridionale et pauvre du monde, pour faire irruption dans les espaces relativement ouverts du riche hémisphère septentrional, en quête de survie. »

Pas si bête que ça notre envahisseur des frontières !

Que serait le livre s’il avait été rédigé cinquante années plus tard, et qu’en aurait pensé Boumediene, en cet an de grâce 2023 où la société algérienne dans son ensemble est étranglée à étouffement et où le phénomène Harga prend des allures de plus en plus effrayantes ? Mystère et boule de gomme !

Revenons à Soumission ! Le personnage principal finira-t-il par abdiquer et prononcer la chahadda (profession de foi musulmane) pour « s’intégrer » à la nouvelle société islamisée de la tête aux pieds, et surtout pour réintégrer son poste et son titre de professeur des universités ? Pour des raisons évidentes, on ne vous le dit pas !

Kacem Madani

(*) https://lematindalgerie.com/affaire-houellebecq-une-enieme-guerre-de-religions-pour-bientot/

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Tebboune et Macron enterrent la hache de guerre !

Tout roule désormais entre Alger et Paris. Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron ont tourné la page ce vendredi de la dernière crise diplomatique entre...

Les plus populaires

Commentaires récents