27 janvier 2023
spot_img
Accueil360°Lutte anti-Covid : les 3 scénarios de l’OMS pour l’avenir 

Lutte anti-Covid : les 3 scénarios de l’OMS pour l’avenir 

 

Covid

Le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé le troisième plan stratégique pour la lutte contre la Covid-19, tout indique que sera le dernier au regard de l’évolution actuelle de la pandémie. 

Selon le patron de l’OMS la progression de la pandémie ces derniers mois a permis de dégager trois scénarios pour l’avenir de cette infection. Le premier scénario le plus probable est que le virus continu d’évoluer et s’amenuise grâce à l’immunité collective acquise par la vaccination et l’infection avec des périodes de pics de contamination parmi les populations sans gravité.

Le deuxième scénario le plus optimiste est l’émergence de variants de moindre gravité, où il ne sera pas nécessaire de recourir à de nouveaux vaccins ou de rappel vaccinal. Le troisième scénario, le moins optimiste est l’apparition de variants hautement transmissibles et virulents pour lesquelles la protection acquise par la vaccination ou l’infection ne sera plus effectives. La vaccination des personnes vulnérables par de nouveaux vaccins sera donc nécessaire.

- Advertisement -

Dans son allocution, le directeur général a également cité les cinq axes essentiels afin de mettre fin à la phase aigüe de la pandémie cette année. Ces axes sont la surveillance des nouveaux variants, la vaccination des populations, la mise en place d’un système de santé efficace, la recherche et le développement et enfin la coordination dans la lutte anti-Covid.

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a mis aussi l’accent sur l’importance de l’accès à la vaccination de façon équitable pour tous les pays, soulignant que les vies humaines se valent et incite les pays riches a aider les pays pauvres a atteindre un taux de vaccination de 70 % de la population. Cependant, un tiers de la population mondiale dont 83 % de la population africaine reste sans aucune couverture vaccinale. Le directeur général a indiqué que la priorité devraient être donné en particulier aux professionnels de santé, aux personnes âgées et aux malades à risque de faire des formes graves. L’OMS souligne aussi l’importance des outils de lutte contre la propagation du virus qui sont à la portée de tous les pays comme les masques, la distanciation sociale, l’hygiène des mains et la ventilation.

Dans la perspective des futures épidémies et afin d’aider à protéger la population mondiale, le directeur général de l’OMS a annoncé la mise en place de nouvelles mesures d’intensification de la surveillance génomique des agents pathogènes à potentiel épidémique et pandémique. Plus particulièrement les arbovirus (une famille de virus propagés par les moustiques) qui comprend la dengue, le Zika, le Chikungunya et la fièvre jaune. Ces maladies infectieuses menacent plus de la moitié de la population mondiale.

Dr Tarik Yadaden

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Où va ce monde coincé entre crapules et lâches ?

Selon, notre président, une seule famille de la 3issaba aurait détourné 500.000 milliards de centimes, l’équivalent de 250 millions d’euros !  Et, il n’y a...

Les plus populaires

Commentaires récents